N° 19 Hiver 2020

<< NB: A partir de la news 19, la newsletter est à destination des personnes connaissant l'Ethérapie™ >>

Ce contenu fonctionne beaucoup par métaphores, symboles, analogies ou allégories. Aussi, merci de ne rien prendre comme vérité objective.

Pour vous former à l'Ethérapie™ dans votre région voir au bas de la page annuaire.

Sommaire de la newletter Ethérapia n°19 :

1- La nouvelle Newsletter

La newsletter, après un arrêt de 6 mois, reprend avec une nouvelle orientation plus "initié". Sur le plan pratique elle est maintenant "privée" et son contenu par du prérequis que les bases de l'Ethérapie notamment ses outils sont connus du lecteur.

Comme la plupart des outils et concepts ont été abordés dans la newsletter ou dans un dossier du site, en cas de doute, il suffit donc d'utiliser le module de recherche inclus dans le site "Loupe en haut à gauche" pour trouver la bonne page, puis d'utiliser la fonction de recherche du navigateur (en général accessible directement par le raccourci "Ctrl-F") pour trouver l'endroit exact de la page. En effet une seule page web peut faire l'équivalent d'un livre de 100 pages, il est donc préférable d'utiliser la fonction "Chercher dans la page" du navigateur.

Évidemment, pour la majorité des lecteurs, comme vous avez suivi au moins le cursus de base en Ethérapie, vous retrouverez sur le Wiki toutes les informations détaillées dont vous avez besoin.

Voilà donc les principaux changements pour la newsletter Etherapia 2020-2021.

Bonne lecture,

Marc



PS : Pour celles et ceux qui veulent réviser ou s'évaluer en GQH (Géobio) il y a maintenant un QCM en ligne :

www.experquiz.com/xq/gqh

2- Brèves de comptoir

Sous ce titre clin d’œil à "Brèves de comptoir", une série de livres publiés de 1987 à 2015 par Jean-Marie Gourio, vous trouverez des citations, des partages, des réflexions trop courtes pour en faire un article. Bien sûr elles proviendront très peu souvent d'un comptoir, mais plutôt de lecture, du web ou de pause café lors des stages.

La marche

  • "Seules les pensées qui nous viennent en marchant ont de la valeur" Nietzsche

  • "Si tu n'arrives pas à penser, marche ; si tu penses trop, marche ; si tu penses mal, marche encore." Giono

  • Les adeptes célèbres des walking meetings : Steve Jobs, Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter, Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, Barack Obama, Richard Branson, Sigmund Freud, Platon, Nietzsche et Aristote font ou faisaient partie de ceux-là.

  • Le walk and talk pour des réunions productives

  • En famille aussi et entre amis aussi, marcher ensemble est bien plus écologique que de rester face-face autour d'une table

Biotest, intuition et Yi-king

  • Les appareils de bio-résonance sont-ils un biotest : OUI !

  • Ce "clairvoyant" disait aussi que pour avoir accès à "ces" informations, il s’agissait de renoncer à avoir raison.

  • La divination restreint la liberté comme les biais cognitifs

  • Le Yi-King comme le biotest augmente notre liberté puisque nous avons plus d'informations (Javary)

  • Un jour, il m'est arrivé au cours d'un stage de Yi-King, de faire un tirage aléatoire aux baguettes après avoir fait sortir le radiesthésiste, puis le radiesthésiste a biotesté et a trouvé la même chose y compris les traits mutants !!! (Javary)

  • Peut-on comprendre le rapport entre le Yi-King et la MTC (Acupuncture notamment) ? La seule chose que je peux vous dire c'est que je connais un docteur chinois le Dr Sheena Yen qui a un mur entier de livres sur la médecine et le Yi-king (en chinois), et qui pendant vingt ans a cherché la réponse à votre question et que maintenant il prend les pouls ! (Javary)

  • En Yi-King comme dans de nombreuses pratiques spirituelles, délimiter un endroit de l'espace momentanément sacré est important pendant un certain temps. Ce peut être un simple tapis que l'on déroule au moment du tirage. (Javary)

De tout...

  • Donner du sens... c'est pas un robot IA qui va le faire !

  • Slogan, pitch "Problèmes inhabituels, solutions uniques". "Unusual problems. Unique solutions."

  • Une bonne analogie sur l'origine de la maladie et en rapport au Tao : Quand on avance ou quand on pédale, on est en permanence en mouvement, en déséquilibre. D'un point de vue psy, si une chose "empêche" symboliquement noter mouvement, le mouvement s'arrête où nous ralentissons et l'équilibre est perdu. Voir si le genou se bloque on ne peut plus pédaler et on tombe par terre.

  • Se regarder pédaler et tirer le Yi-King pour découvrir le nom de l’hexagramme et surtout son verbe d'action est souvent aidant (version de Javary)

  • Pourquoi les outils "Constellations Quantiques" (CQ) ou Génogramme ne sortent-ils pas souvent en consultation ? Parce que ce sont avant tout des outils à utiliser en synergie avec le reste. Poser l’intention "synergie" et vous verrez que ces outils sortent alors au biotest très souvent.

  • On a souvent dit que les "fascias" (ceux de la fasciathérapie) était les aponévroses de tout le corps, la nouvelle tendance est de dire que ce serait l'"interstitium".

  • En quelque sorte, pour les "Créatifs culturels" le but de la Vie est de passer d l'Avoir à Être.

  • Dans le modèle de Annick de Souzenelle, on fait la différence entre FAIRE dans le temple intérieur qui amène à plus ETRE et FAIRE pour l'extérieur ce qui amène au divertissement et l'AVOIR !

  • Le Mindset c'est ton état d'esprit, ta façon de penser (Setphane Sauzet sur FB en direct)

  • Ton MindSet correspond certainement à la moyenne des 7 personnes que tu côtoies le plus ! (Sauzet)

  • Le Mindset c'est primordial car tes pensées créent ta réalité (Sauzet)

  • Un bon Mindset, c'est bien sûr une bonne position Mentale mais aussi Physique, Emotionnelle et Spritituelle !!!!

3- Biotest : Nadi paraksha ou Ballon ?

En Raja-Yoga, on utilise comme biotest le pouls "simple", juste pour avoir un oui (comme le RAC ou VAS de Nogier en quelque sorte).


Cette méthode se nomme Nadi paraksha ou Nadi viguyan suivant les courants de yoga. Cet auto-biotest permet au yogi sur le chemin, de s'auto-tester sur les 5 Yamas, les 5 Niyamas et sur la posture à travailler.

Comme vous le savez le biotest le plus facile est le pendule suivi de près du biochamp. Le pouls, même simple, est plus difficile à apprendre. Aussi si vous voulez introduire un biotest "athée", qui n'éveille pas le septique "scientifique" dans un cours de yoga ou en entreprise, ce n'est pas gagné d'avance. Sortir le pendule est suicidaire, palper le biochamp pourquoi pas dans un cours de yoga mais pas dans un amphi "HEC". Le pouls en précisant bien qu'il s'agit d'une réponse subjective du corps, est donc une solution.

Une autre solution, plus ludique, est d'utiliser un ballon de baudruche comme projection du MRP. Le MRP ou mouvement de respiration primaire peut être utilisé comme biotest, c'est ce que font tous les ostéopathes "qui testent". Si vous voulez découvrir ce biotest voici un lien : michellethibault-osteo.com et une description extraite du mémoire "Le MRP" :

Au commencement de ses recherches, Sutherland tentait de faire sentir aux gens leur propre MRP à travers un test qu’il avait inventé pour ses conférences : le test du ballon.

En tenant un ballon de baudruche entre les mains, en étant bien positionné, c’est-à-dire coudes posés sur la table, pieds à terre, bien assis sur ses ischions, il va percevoir que le ballon gonfle et dégonfle. Ce que les gens ressentent, c’est leur propre impulsion rythmique. De fait, s’ils arrêtent de respirer pour voir si ce n’est pas leur respiration thoracique qui crée ce mouvement, ils se rendent bien compte que l’impulsion rythmique est indépendante de la respiration thoracique. Ce test permet d’objectiver ce qui est si difficile à décrire. Selon les personnes, on se rend compte qu’il peut y avoir des changements concernant le rythme, l’amplitude et la direction de cette expansion/rétraction.

Si vous avez envie de proposer cette expérience en stage, je vous conseil de vous inspirer de l'article de P. Chêne.

Alors biochamp, pouls yogi ou ballon ostéo ? Vos retours d'expériences en milieu difficile (entreprise, scientifiques, …) sont les bienvenues.

4- Ethérapie™ : Évolutions 2009-2019

L'approche Etherapie™ est une approche systémique donc vivante, qui s'adapte au contexte et qui évolue en fonction des feedbacks de la vie. Aussi j'aime à dire que si j’écoutais certains de mes exposés d'il y a 10 ans, je dirais "Mais non, il y a un oubli, une erreur, il n'a pas tout compris le bougre !". Et oui, chaque jour on fait de son mieux, et le mieux d'hier n'est pas le même que celui d’aujourd’hui.

Je vais donc reprendre ici quelques changements qui peuvent paraître être contradictoires entre les formations d'Ethérapie de 2009 et celles de 2019.

A- Sous-estimation de l'inconscient

En 2009, pour le choix de l'image support du symbole Yin ou Yang, je disais que ce support devait être 100% accepté par la personne. Depuis, nous disons que c'est le biotest qui prime et qu'il faut donc travailler sur les réticences, sur les stress qu'a la personne à accepter l'image qu'on lui propose comme structurante et écologique pour elle.

En effet :

  1. Le biotest se connecte à l'inconscient

  2. Le client: « Ça ne me dit rien, je ne le sens pas »

  3. Logique, le client néglige qu'il n'est pas conscient de son inconscient … par définition

Voilà pourquoi quand on a une réponse à 100% au biotest, la réponse du client peut être de la remettre en cause : il néglige l'inconscient comme 95% des gens ! De plus, si la personne est au début du chemin, elle n'est pas encore en références internes, ce qui augmente l'impact des biais cognitifs. elle n'est donc pas en capacité de ressentir ce qui est bon pour elle.

B- Espoir vs Espérance

Si vous relisez des anciennes newsletter, vous pourrez trouver le mot espoir qui à l'époque n'avait pas attiré notre attention. Depuis nous avons travaillé avec le Dr Etienne Jalenques créateur de la Dynamique Émotionnelle Exprimée et auteur de "La thérapie du bonheur" et il a attiré notre attention sur le fait que, d’un point de vue spirituel et psychologique, pour les adultes, les espoirs, les attentes sont le carburant des déceptions et empêchent de vivre l’instant présent. En revanche, pour les enfants l’espoir permet de survivre en attendant d’être adulte. Et effectivement, au biotest et en pratique au cabinet, cette nuance est apparue comme extrêmement pertinente, nous l'avons donc adoptée.

C- Efficacité vs Efficience

C'est en cochant des sportifs et des chefs d'entreprises qui venaient nous voir pour être plus performant alors qu'ils étaient au bord du burn-out, que nous avons enrichi notre vocabulaire.

L'efficacité ne doit pas être confondue avec l'efficience qui est la capacité de parvenir à un maximum de résultats avec un minimum de ressources. Une action peut être efficace, mais pas efficiente si elle utilise des moyens disproportionnés.

Pour "optimiser un système", en l'occurrence e coaché, tout en restant écologique et structurant pour la personne, faire la différence entre performant, efficace et efficient est un point clef pour débloquer le cercle vicieux qui mène au burn-out. C'est pourquoi nous avons intégré cette deuxième subtilité sémantique dans nos formations.

D- Modèle de la sémantique générale

Le dernier modèle introduit dans les formations d'Ethérapie est en réalité un des premiers d'un point de vue historique, puisqu'il s'agit de celui d'Alfred Korzybski et que je l'ai personnellement découvert à travers la lecture de "Le cycle du Non-A" de A.E Van Vogt (traduit par Boris Vian) en 1981.

En revanche, si ce modèle systémique m'a beaucoup impacté, je n'ai pas vu l'intérêt pédagogique de l'enseigner avant 2019 !

Voici, sous forme schématique ce modèle :

Le point clef est que le processus de verbalisation (l'étape IV) arrive après de nombreuses étapes d’interprétations, ce qui fait que le vécu initial – surtout si c'est un vécu sensitif ou/et cerveau-droit – est souvent totalement déformé, appauvri, voir nié faute de mots. Reprenons ce processus en 4 étapes :

  1. Tout d’abord il y a un vécu provoqué par un événement interne ou externe

  2. Ce vécu P, E, M ou S provoque un impact immédiat physico-chimique, électro-colloïdal, ou nerveux.

  3. Cette modification physiologique induit des réactions de l'organisme : "sensation" "sentiments" "pensées" etc. Ces modifications sont pour la plupart cérébrales, mais ne sont pas encore associées avec des mots.

  4. Ici l'information arrive dans les zones de formalisations de la pensée dont celles du langage "primitif", de base, Aristotélicien comme dirait Korzybski. Cette interprétation induit des identifications en valeur de I, II, III, et IV ce qui entraîne des évaluations imprécises, incomplètes voir incorrectes.

Ce modèle met bien évidence que la fameuse suprématie du vocabulaire "exact" des anciens philosophes est un piège face à l’immensité des expressions du vécu. Expression verbale (IV.) du vécu (I.) éminemment déformée par la nature même du processus.

Aussi, arrêtons de penser avec des mots, et laissons-nous subjectivement imprégné par le vécu, surtout si ce vécu est hypersensoriel ! Bien sûr cela impose, dans le cas d'une formation par exemple, mais aussi d'une thérapie, d'avoir de l'expérientiel et non que du verbal ! Faire d'abord, formaliser (penser) ensuite si c'est possible...

5- Etherapian, et le plan physique

Comme vous le savez si vous avez suivi le cursus de base (et plus) le protocole Ethérapie ne propose aucune explication ni connaissance au niveau physiologique, y compris quand il s'agit d'un action complémentaire sur une pathologie avérée (et donc traitée par le système médical).

Comme le montre l'extrait de la grille de décodage ci-dessus, pour le plan physique on note "voir le médecin". C'est très important de bien comprendre que l'Ethérapie vient en complément des autres approches et surtout dans le cas de pathologies physiques avérées. Pour un docteur, un chirurgien, un ostéopathe, l'Ethérapie vient donner du sens et permet d'accompagner très efficacement le soin "physique" par un décodage émotionnel, énergétique, mental ou spirituel.

Donc si vous voulez agir sur une maladie déjà installée dans le corps physique (C1 : pathologie avérée), c'est interdit sauf si vous avez une formation de base, qui en France, doit être reconnue par le système de santé.

Alors c'est quoi le nouveau soin en préparation "Ethérapian" dont vous avez peut-être entendu parler ? Eh bien, cela peu apparaître comme l’exception qui confirme la règle, mais il n'en est rien ! Son objectif est, en agissant sur le plan énergétique, d'aider le plan physique pour accompagner une reconstruction même si la pathologie est avérée (tests cliniques + analyses hospitalières). Bien sûr si le "mal-à-dit" n'est pas encore passé dans le plan physique, alors ce soin "Ethérapian" vient compléter l'approche Ethérapie pour donner du temps et éviter, dans la mesure du possible, que ce problème ne s'incarne.

Ce nouveau soin est heuristique, c-à-d qu'il n'est pas déductif, tout va se faire au biotest et il ne faudra pas chercher d'explications logiques.

Le prérequis de ce soin est bien sûr, comme toujours en Ethérapie, de biotester s'il est écologique et structurant pour la personne. Souvent un décodage, même à minima, est nécessaire avant ou après.

Le premier point sera de déterminer au biotest le lieu du corps qui va recevoir l'impulsion, le Dirac pour les scientifiques. L'impulsion n'est pas forcément forte, mais brève et répétitive comme un tapping. Ensuite, au biotest on détermine la "classe de réparation du véhicule terrestre" nommé ici "le niveau de structure bio-dynamique". Enfin on active le Pk-code Ethérapian en même temps que celui du Pakua (ou une lettre hébraïque de Marie Elia).

Dernière étape classique, on détermine si le soin doit être renouvelé et à quelle fréquence ou si la personne doit faire une pratique particulière pour l'intégration du soin.

Si l'on considère notre corps comme notre véhicule terrestre d'incarnation, en dehors de toute causalité, l'objectif d'Ethérapian, est de remettre en état les circuits énergétiques en lien avec la problématique physique émergeante. C'est comme remettre les fusibles énergétiques qui ont sauté pour aider le corps à se restructurer (comme une mini-séance d'acupuncture ou d'ostéopathie).

NB: Pour les éthérapeutes, le protocole est bien sûr dans le Wiki (2- Correction énergétique > 9- Codes personnels).

6- Actes du colloque

Le colloque de mai 2019 a été riche d'interventions de qualité. Afin de ne pas perdre cette richesse, la plupart des intervenants ont accepté de nous livrer soit leurs notes de conférence, soit leur script, soit un résumé. Nous allons donc publier ces actes du colloque au fur et à mesure dans la newsletter.

Dans ce numéro vous trouverez :

"What is Etherapie?", Laurie aborde l’objectif de la communication en anglais, le rôle et challenges des réseaux sociaux, ainsi qu'une description de la patientele / clientèle potentielle à l’étranger. Enfin, elle évoque comment aborder le top 3 des marchés potentiels de langue anglaise, les points communs et différences avec la France.

"Le recrutement" un métier dans lequel il faut jongler en permanence avec différentes entreprises. A. Dela vous présente comment l’Ethérapie et ses différentes composantes sont d’une aide précieuse pour réaliser les meilleures associations possibles, déjouer les pièges, et accompagner avec bienveillance et efficacité entreprises et candidats.

7- Actes du Colloque : L'international

Pour aborder la diffusion de l’Ethérapie à l’international, nous allons tout d’abord voir le rôle et les challenges des réseaux sociaux, puis nous pourrons évoquer le top 3 des marchés potentiels anglophones et les points de différence avec la France, et enfin nous aborderons le kindle « What is Etherapie » et ce qui a été fait en termes de traduction.

Diffusion de l’Ethérapie à l’international

Tout d’abord, évoquons quelques exemples de personnalités en Développement Personnel aux États-Unis : Deepak Chopra, Eckart Tolle, Dr Wayne Dyer, Gregg Braden et Dr Joe Dispenza. Si nous faisons quelques recherches, nous nous apercevons en quelques clics que chacun d’eux a une très forte présence sur les réseaux sociaux.

Notons par exemple que rien que sur le réseau social Instagram:

Et oui les réseaux sociaux sont désormais indispensables même pour promouvoir le développement personnel. D’une part parce qu’il y a la génération digitale (via les Milleniums) et d’autre part, parce qu’il s’agit du mode de communication anglosaxon.

Les principaux réseaux sont aujourd’hui Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Linkedin et Pinteterest.

Le mouvement Ethérapie est quant à lui déjà présent sur chacun de ses réseaux, Facebook et LinkedIn (via aussi le profil de Pascale et Marc) étant dédiés aux publications francophones, et Instagram aux publications anglophones.

Ouvrir sa clientèle aux pays anglophones

En plus de considérer donc l’impact des réseaux sociaux en tant que levier promotionnel, quels sont les points clés pour ouvrir sa clientèle à l’étranger ?

Tout d’abord il est nécessaire de s’adapter sur le fond et sur la forme : tant concernant les modalités des séances, que sur la porte d’entrée et le vocabulaire à employer, que dans la communication promotionnelle, et cela pour chaque pays et même chaque région (par exemple aux États-Unis la culture de New York est différente de celle de Los Angeles ou de Miami).

Il faut aussi adapter sa gestion personnelle : horaires des séances (fuseaux horaires)…

Enfin il est nécessaire de considérer l’importance de la connexion technologique (création d’un website, et utilisation des outils WhatsApp, Skype, Google Meeting, ... pour les séances) et enfin, l’investissement en temps et en énergie ou, si le choix se porte sur la sous-traitance, un budget dédié pour développer et maintenir le marketing digital.

A titre d’exemples de "profils citations – inspiration" sur Instagram, vous pouvez aller consulter les comptes :

Le Top 3

Maintenant, abordons qui sont les "Followers" (abonnés) du compte Instagram d’Ethérapie 'mai 2019) :

  1. Californie (USA)

  2. Australie

  3. Canada (Alberta)

  4. France, UK & Allemagne

  5. Brésil

  6. New-York (USA)

  7. Autres États US, Norvège, Suède, Italie, Russie, Inde

Voyons à présent plus en détails le top 3 de ces marchés les plus réceptifs en termes de Développement Personnel.


1- USA

Tout d’abord, faisons une liste non exhaustive des personnalités en Développement Personnel & Spiritualité aux États-Unis :

  • Tony Robbins, coach en développement personnel

  • Wayne Dyer, auteur et conférencier

  • Louise Hay, écrivaine américaine

  • Neale Donald Walsch auteur de "Conversations avec Dieu"

  • Dr Deepak Chopra, médecin, conférencier et écrivain indo-américain

  • Dr Joe Dispenza, docteur en chiropraxie spécialisé en neuroscience

  • Bruce Lipton, biologiste américain du développement (épigénétique)

  • Gregg Braden, auteur et conférencier spécialisé en neurosciences

  • Marshall Rosenberg, créateur de la CNV

  • Elaine Aron, psychologue spécialisée HSP

  • John Gray, conférencier sur la communication Homme Femme

  • The HeartMath Institute de San Francisco spécialisé dans la cohérence cardiaque notamment

  • UCLA de Los Angeles étudiant les traitements alternatifs du cancer

  • "The Field", sur le pouvoir de l’intention ; "The Global Consciousness Project", expérience parapsychologique…


2- AUSTRALIE

Voyons maintenant que représente le Développement personnel en Australie : il s’agit plutôt de Chamanisme via les autochtones, le didgeridoo, … L’Australie accueille aussi des séminaires et congrès américains de développement personnel, médecine alternative, et autres, tels que Access Consciousness de Gary Douglas et Dain Heer, Dr Joe Dispenza également …


3- CANADA

Quant au Canada, on dénombre plusieurs personnalités bien connues également (liste non exhaustive toujours) :

  • Jacques Martel auteur du "Grand dictionnaire des Malaises et Maladies"

  • Lise Bourbeau auteur des "5 blessures qui empêchent d’être soi-même" ou encore "Écoute ton corps : ton plus grand ami sur la Terre"

  • Guy Corneau auteur de "Victime des Autres, Bourreau de Soi-même", "Père manquant fils manqué", "Revivre" …

  • Jean-Jacques Crèvecoeur auteur de 8 livres également dont "Être pleinement soi-même: vivre une relation authentique avec soi et les autres", et ses nombreuses vidéos partagées sur YouTube et Facebook (belge d’origine, mais installé au Québec depuis 2004)

  • Danielle Clermont astrologue, équivalente canadienne à sa façon toujours, de notre Sandrine d’ASTRO ETIK en termes de notoriété dans son domaine.

Évoquons à présent les points clés pour chaque marché :

- Pour les États-Unis (Californie), il s’agit d’un marché éclectique de coachs & healers (guérisseurs). C’est aussi un marché concurrentiel, teinté showbiz, médiatique et où les concepts de réseau et ce qu’on appelle "meeting the right person" (rencontrer la bonne personne) sont particulièrement prononcés.

- L’Australie est quant à elle ouverte, innovante et bienveillante, réceptive malgré son caractère insulaire.

- Quant au Canada, sa caractéristique d’être à la fois francophone et anglophone la rend très intéressante. A noter que les audiences sont disparates géographiquement et le contexte plus difficile à appréhender car plus vague : il y a bien sûr le marché "niche" de Montréal par exemple, bien que dans sa globalité, il s’agit d’un pays particulièrement ouvert aussi, bienveillant, avant-gardiste.

Conclusion

En conclusion, c’est un gros challenge que de développer sa clientèle à l’international. Le mieux est de s’informer en local auprès de personnes qui connaissent la cible. Ensuite il est juste de prévoir un "budget instagram" ou formation en marketing digital, d’adapter son vocabulaire et de gérer la partie traduction.


Annexe sur les traductions disponibles en anglais

En termes de traduction, sachez que le kindle en anglais introductif "What is ETHERAPIE? A dialogue between your cellular memory and your conscious mind" est disponible sur toutes les plate-formes Amazon à un prix symbolique équivalent de 1 euro, mais aussi gratuitement sur le site Ethérapie

Pour information, le kindle tire ses sources des différents ouvrages et écrits de Pascale et Marc dont notamment : « Se transformer par l’Ethérapie », « L’Ethérapie, une solution aux défis du XXIe siècle », « Le Transpersonnel » et le dossier « Transpersonnel » du site Ethérapie. Il permet de bien expliquer l’Ethérapie... en anglais.

Le livre « Vie No Stress » a également été traduit en anglais : « Life No Stress » et est aussi disponible gratuitement sur le site Ethérapie. Le livre "papier" s'est enrichi de vidéos insérées titrées en français et en anglais.

Le livret du TQC a également été traduit si vous souhaitez faire des tirages à des anglophones : le livret a été traduit et est disponibles sur le site TQC, en bas de page "Livret".

Enfin, pour les éthérapeutes, pour vous faciliter les 4 RDV, l’ensemble des fiches du protocole ont été traduites et sont disponibles dans le Wiki au bas de chaque page RDV 1 à 5.

J’espère que cet exposé vous aura permis de mieux appréhender votre stratégie de développement à l’international et de vous informer sur les supports en anglais déjà disponibles à ce jour.

Laurie Couture

Co-auteur de la formation en ligne "Hypersensoriel"

8- Actes du Colloque : Le Recrutement

Application de l’Ethérapie dans le domaine du recrutement

Introduction

Je suis consultant en recrutement pour les entreprises (on utilise également le terme un peu barbare de « chasseur de têtes ») et je suis ravi de partager avec vous tout ce que l’Ethérapie m’apporte au quotidien dans la pratique de mon métier.

Préambule

D’abord et avant tout, pour ceux qui ne seraient pas très familiers avec ce métier, je vais vous expliquer brièvement en quoi consiste ce métier de recruteur.

Une entreprise prend contact avec nous lorsqu’elle a besoin de recruter un profil présentant des compétences bien précises, que ce soit au niveau technique, commercial, managérial, linguistique etc…

A partir d’un cahier des charges rédigé à partir de ces besoins et détaillant notamment les compétences, parcours, savoir-être, savoir-faire etc…nécessaires pour la fonction, je vais partir en recherche des candidats avec l’aide de personnes appelées chargés de recherche (ou chasseurs-chasseuses), qui vont approcher une multitude de candidats, via notre réseau, notre base de données internes, des « CVthèques » sur internet, les réseau sociaux, les annuaires d’écoles, des annonces web, ou encore l’approche directe de personnes travaillant dans des entreprises concurrentes ou rencontrant des problématiques similaires.

Ces chargés de recherche vont ensuite m’envoyer tous les candidats intéressés par le poste et répondant dans les grandes lignes au cahier des charges, candidats que je vais ensuite évaluer en entretien et dont je vais vérifier le parcours, les résultats obtenus, l’adéquation avec les valeurs et le fonctionnement de mon client etc…

Je vais ensuite présenter à mon client une sélection de 3 candidats et je vais accompagner toutes ces personnes dans les rencontres, les échanges, les négociations, jusqu’à la signature finale du contrat de travail du candidat retenu.

I/ L’importance des pratiques quotidiennes

Le recrutement est un métier où l’on est donc en contact, pour chaque mission, avec plusieurs dizaines de candidats pour, au final, un seul élu.

Je suis également en contact quotidien avec mes clients et mes chargés de recherche qui identifient et contactent toute la journée des profils correspondant au cahier des charges communiqué par les entreprises.

Effectuer des pratiques « zen » plusieurs fois par jour est essentiel pour moi car cela me permet de :

  • Rester ou revenir en cohérence interne, en zéro stress, après chaque entretien - ou tout échange facteur de stress ou de frustration - afin d’être neutre et lucide lors de chaque discussion et de chaque évaluation

  • Gérer la déception (ou parfois la tristesse, voire l’incompréhension) des candidats recalés, au niveau d’écoute et d’empathie écologique pour mon interlocuteur et pour moi

  • Gérer la pression et le stress des clients (soumis souvent eux-mêmes à une forte pression en interne) et pour qui un recrutement est toujours urgent (par exemple dans le cadre du remplacement d’un salarié démissionnaire et d’une équipe qui se retrouve alors sans manager, ou le cas d’une équipe démotivée suite à un management basé sur le conflit, entraînant alors un besoin de remobiliser tous les collaborateurs au plus vite etc…)

Pour cela, les pratiques que j’utilise le plus fréquemment sont le suivantes :

  • Méditation,

  • Respiration (cohérente, alternée, égyptienne)

  • Routine qi-gong,

  • Vider son bol (via une danse sans musique ou la pratique de l'arc avec poings sur les reins)

  • Brain-gym,

  • Mouvements Neuro-Sensoriels sur des problématiques particulières récurrentes qui peuvent entraver mon bien-être et mon libre-arbitre

II/ La non-dualité

Le 2ème grand principe de l’Ethérapie que j’utilise au quotidien dans mon métier est le principe essentiel de non-dualité.

Ce métier est ainsi un excellent exercice pratique pour s’entraîner dans ce domaine car on ne recrute pas pour soi mais pour une autre personne et ce principe de non-dualité doit être un véritable mantra au quotidien.

En effet, il est capital de toujours garder à l’esprit qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais candidats en tant que tels, il n’y a que des candidats qui correspondent ou pas à l’instant T à un cahier des charges donné, qui peuvent s’adapter ou pas au style de management du futur responsable hiérarchique, qui peuvent s’épanouir ou pas au sein de l’entreprise recruteuse et dans son mode de fonctionnement etc…

De même, un client n’a pas tort ou raison dans l’appréciation qu’il fait des candidats que je lui présente, il me fait part de son ressenti et de sa grille de lecture et c’est à moi de la comprendre et de m’y adapter, tout en jouant mon rôle de conseil objectif.

Il est donc important pour moi d’avoir ce principe en tête en permanence pour me permettre autant que possible de ne pas tomber dans le jugement, de ne pas faire interférer mon propre système de croyances ou mon égo, mais d’être simplement dans l’évaluation neutre et objective, en réponse à une demande bien précise.

Et je me dois de reconnaître que c’est un exercice difficile car la tendance au jugement selon ses propres critères revient plus régulièrement que l’on ne le souhaiterait, et peut biaiser notre évaluation sans même que l’on s’en rende compte.

III/ L’écoute active

Troisième pratique chère à l’Ethérapie qui m’est très utile au quotidien, l’écoute active.

En effet, afin que ce principe de non-dualité soit correctement appliqué, il est important de bien comprendre les attentes et la carte du monde de chaque client et de chaque candidat, cette bonne compréhension me permettant ensuite de sélectionner de manière efficace et pertinente et de conseiller chacun au mieux de ses intérêts et de son écologie personnelle.

Pour cela, l’un des outils les plus efficaces est l’écoute active, on parle aussi d’écoute ouverte.

De manière générale, cela consiste à utiliser tout au long des échanges le questionnement et la reformulation afin de s'assurer que l'on a compris au mieux le message de son interlocuteur.

Cette approche se caractérise également par la manifestation d'un respect et d’une bienveillance chaleureuse envers son interlocuteur, afin de l’aider ou de l’encourager à dépasser ses freins et ses défenses et à s'exprimer le plus librement possible.

Je suis ainsi attentif à accueillir mon interlocuteur, ses idées, ses choix, son parcours, son système de croyances et de représentation du monde, simplement et sans jugement, et à « rentrer » dans son univers afin de le comprendre le mieux possible et ainsi présenter à mon client les profils les plus adaptés à sa recherche et satisfaire toutes les parties, l’entreprise qui recrute comme le collaborateur qui sera in fine recruté.

IV/ L’adaptation

Enfin, en fonction de ce que j’ai compris de la vision du monde de mon interlocuteur et de ses attentes, il va être important d’adapter mon discours et mes explications.

L’un des exemples les plus « éthérapiques », souvent abordé en formation par Marc et Pascale, concerne les différences dans la manière de communiquer et les besoins en termes de communication entre les hommes et femmes.

Ainsi, de manière générale, un candidat va plutôt avoir besoin d’informations très factuelles sur le poste, les missions principales, les objectifs et les moyens alloués, « les faits rien que les faits », alors qu’une candidate va avoir besoin de beaucoup d’éléments sur la personnalité des managers, leur mode de fonctionnement, leurs valeurs, l’ambiance dans l’équipe etc…

Conclusion

En conclusion, il est très clair pour moi que l’Ethérapie m’accompagne et guide mes pas au quotidien non seulement dans ma vie professionnelle, mais également dans ma vie personnelle, ce qui sera peut-être le sujet d’une prochaine newsletter...

__________

9- Partage d'expériences : UQN

En 2018, un contexte particulier m'a amené à connecter les énergies planétaires de notre système solaire. Notre chienne, alors âgée de 5 ans, s'est subitement mise à aboyer et à faire le loup une bonne partie de la nuit.

Sachant que les animaux sont par nature fortement influencés par les énergies lunaires, pourquoi ne pas utiliser les énergies planétaires pour aider à la résolution de cette problématique génératrice de stress pour le système familial et l'environnement proche ? Telle fut l'idée de départ.

Mais comment activer l'énergie de la lune ou de Pluton pour qu'elle agisse au final sur la matière ? Je suis parti du modèle UQN (Universal Quantum Neural) avec lequel je travaille depuis plusieurs années maintenant.

L’astrologie traditionnelle occidentale utilisait 7 planètes jusqu’au 18° siècle. Depuis, la plupart des astrologues utilisent 10 planètes. L’astrologie est un art symbolique et non une science objective : d’où des manières différentes de l’utiliser. il y a autant d’astrologies que d’astrologues ...

Au biotest 12 planètes étaient nécessaires pour former un tout cohérent. J'ai donc alchimisé l'énergie de 12 planètes revisitée sous la forme de UQN. Donc 12 UQN composés chacun de 9 énergies travaillant entre elles en synergie afin de permettre une co-création efficace.

Au final, le système UQN astro comprend 12 pk-codes planètes formant un système unitaire cohérent, compatible éthérapie, écologique et structurant pour le Verseau.

Le système astro possède une structure équilibrée Yin-Yang. Chaque planète possèdent donc des attributs Yin et Yang. Un parallèle peut être fait avec la facette LOUP dans le TQC. Il est du côté Yin, mais c'est un loup !

Les 12 planètes biotestées dans l'ordre sont : Koré / Le Soleil / La lune / Mercure / Céres / Mars / Neptune / Uranus / Saturne / Jupiter / Pluton / Vénus

Un exemple UQN planète = UQN pk-code LUNE

Les énergies en présence sont : 1- La CROISSANCE, 2- La LUMIERE, 3- Les CYCLES, 4- La MERE / La MER, 5- LA NUIT, 6- La FLEXIBILITE, 7- L'INTUITION / L'INSPIRATION, 8- La DECROISSANCE, 9- Les EMOTIONS.

Pour la résolution de la problématique "aboiements nocturnes du chien", trois constellations quantiqes (CQ) "famille + UQN planètes" ont été nécessaires. A chaque fois, chaque élément de la CQ a été validé au biotest. Au final un vrai confort de vie retrouvé par tous -voisins compris-.

Eric Boulain

10- Octogone, Pakua et Pi

"Le Tracé du Maître" met en relief que l'intégration d'un concept, d'un modèle, d'un principe peut passer par le tracé avec des instruments (compas + règle). Le processus alchimique est alors vécu, à notre insu, lors du travail.

Si le cercle et son Pi 3,14 sont la base de toute géométrie sacrée, ses déclinaisons en polygone régulier (4, 5, 6, 7, 8 côtés) offre aussi un travail intéressant. Je vous propose aujourd'ui de découvrir en vidéo les 3 tracés de bases qui permettent de générer l'octogone, la figure à 8 côtés du Pakua (ou Bagua).

>>> youtu.be/qsu-KItGZuc (vidéo de 10 min)

NB : On nous demande souvent pourquoi la plupart de nos liens "livres" pointent vers Amazon ? Amazon serait en effet une facette du diable selon certains ! Et bien tout simplement parce que Amazon est la seule plateforme qui nous permet de vendre nos livres en auto-édition, la seule et ce depuis 2002.

11- Web : saisir une adresse secrète

De temps en temps pour une information ponctuelle ou ciblée, je crée une adresse web secrète, c-à-d que le moteur de recherche ne peut pas la voir et aucun menu ne permet d'y accéder. Puis je diffuse cette adresse (url pour les informaticiens) aux personnes concernées et... j'ai eu de nombreux retours me disant que la page n'existe pas !

Après enquête et réflexion, j'ai enfin trouvé pourquoi. Cela provient du fait d'une confusion entre la zone de recherche et la zone d'adresse (ou url) :

Sur Chrome notamment, beaucoup de personnes saisissent tout dans la zone de recherche et donc, les adresses secrètes ne sont pas trouvées ! Une adresse comme etherapie.fr/8 (quand elle existait) ou partage1901.free.fr/GQH doit être saisie dans la zone haute du navigateur, la zone d'adresse (url). Une autre méthode consiste à aller sur le site, le wiki par exemple, puis d'aller dans la barre d'adresse en haut, et ajouter à la fin le /8 (ou le /GQH en étant déjà sur le site partage1901.free.fr).

Voilà pour la petite précision "informatique".