N°11 Été 2018

Newsletter Etherapia n°11

>>> Vers le forum de la news: Groups.Google.com/forum/#!forum/newsletter-etherapia

1- Barre Atlante et Ostéopathie

Dans le cadre de la Géobiologie Quantique HolistiqueTM (GQH), le dernier outil de l'Ethérapie en date, nous avons recalibrer la barre atlante pour le nouveau contexte : début de l'Ère du Verseau, approche Quantique et Holistique. Lors du WE de formation, nous insistons beaucoup sur le fait que "Holistique" nous ramène à un parallélisme obligatoire entre le temple extérieur (la maison à réharmoniser) et le temple intérieur (la personne qui habite cette maison et demande l'action en géobiologie ou en feng-shui). De fils en aiguille, nous sommes venus à utiliser des protocoles de GQH uniquement pour le temple intérieur (le patient) et ce, avec succès. Nous avons donc informé les Ethérapeutes formés à la GQH de cet élargissement de l'emploi des protocoles GQH et eux aussi nous ont fait part de leur succès en utilisant notamment la nouvelle Barre Atlante comme complément à toutes les problématiques de structure du temple, à savoir :

  • scoliose, cyphose, lordose, lombalgies, dorsalgies, subluxations et luxations récidivantes d'épaule par exemple, sciatique...

une fois la causalité résolue bien sûr.

La version GQH de la barre Atlante

Un Pk-code qui vient donc compléter les soins en kiné et en ostéo après un décodage du message du corps.

2- Focus et Méditation d'Orion

Dans la newsletter Thérapie Quantique n°1 de novembre 2011 nous proposions un focus pour se connecter à l'énergie d'Orion issu du livre de Eliphas Lévi de 1856. Les nouvelles énergies en place depuis quelques mois nous imposent de redéfinir un nouveau focus et d'y associer une méditation guidée.

L'image servant de focus sera tout simplement une vue du ciel de la constellation et la méditation va consister à intégrer l'énergie de 8 étoiles principales dans notre corps.

Betelgeuse et Bellatrix seront nos épaules, Alnitak et Mintaka nos hanches, et Saiph et Rigel nos pieds ou nos genoux suivant notre ressenti ou notre position. Alnilam sera le premier dantian (Hara, centre de gravité), et l'étoile du haut, Lambda (ou Meissa), sera en haut de notre crâne. Lors de la méditation on amène tour à tour les étoiles du ciel vers le lieu du corps et on les laisse briller, rayonner. Comme dans toute méditation, pas de résultat attendu, juste de la présence et de l'observation.

Si vous voulez plonger un peu votre cerveau gauche dans la connaissance, il y a la vidéo : youtu.be/f9P5SLP7zLc .

3- Yin / Yang, Trop / Pas assez

Petits rappels sur les conséquences possibles d'un manque d'harmonie entre le Yin et le Yang. Hypothèse de calibrage : l'idéal serait de 50% de chaque, noté 50/50 ou ok/ok.

50/80 Yin ok, trop de Yang.

La personne peut être dans un excès d'action, faire, faire, faire... Sa réponse est souvent "Ok, alors qu'est-ce que je dois faire ?"

30/50 pas assez de Yin, Yang ok.

La mauvaise connexion à son énergie Yin va faire, par exemple, que la personne ne sera pas consciente de la notion de processus. Aussi, même si le Yang pose l'acte juste, il ne sera pas forcément efficace, car il n'arrivera pas au bon moment, le contexte n'étant pas mûr pour le recevoir, l'accepter ou l’intégrer.

70/90 trop de Yin, beaucoup trop de Yang

Concrètement cela va souvent se traduire par du "tout ou rien". La personne bascule d'un excès à l'autre, d'un état de mollesse à de l'hyperactivité. Il y a des difficultés à être dans l'équilibre.

20/40 pas assez de Yin, pas assez de Yang.

Globalement l'énergie de vie est limitée, elle n'est pas accessible dans son plein potentiel. Fatigue chronique par exemple.

70/30 trop de Yin, pas assez de Yang

Cela peut donner une personne qui réfléchit beaucoup, a pleins d'idées, mais n'arrive pas à les concrétiser, à les mettre en œuvre.

20/80 pas assez de Yin, trop de Yang

La personne pourra, de ce fait, être dans un excès d'affirmation et peut se positionner en "je sais" systématique sans pouvoir écouter les autres.

4-Alchimie de l'écriture, de l'enseignement, la transmission

Une fois que l'on a "tout compris" sur le chemin, comment progresser ? Et bien, une méthode très efficace est de partager cette sagesse acquise avec tous ceux qui débutent le chemin, oui avec des débutants ! On a souvent tendance à rechercher les experts pour nous faire progresser, et c'est nécessaire dans un premier temps, mais l'enseignement est ensuite la méthode la plus efficace.

Transmettre, enseigner à des personnes au début du chemin demande de l’humilité (accepter la non-transmissibilité d'esprit à esprit du savoir et de l'expérience), de l’acceptation de la différence (les aspirants ne sont pas forcément doués et n'ont pas les mêmes références culturelles), et beaucoup de pédagogie :

  • Savoir identifier le point de départ de l'aspirant,
  • Savoir élaborer un chemin d'expérimentation alors que celui-ci ne demande que des connaissances
  • Savoir simplifier, modéliser afin de rendre les premières marches accessibles
  • Savoir garder les secrets du chemin jusqu'à ce l'aspirant les découvre lui-même

Voilà pourquoi écrire un livre, un article, monter un atelier, proposer une mini-formation est nécessaire pour que l'Achimie interne se parachève, se complète et fructifie.

Cette pratique correspond au vieil adage:

"Si vous voulez comprendre quelque chose, enseignez-le."

5- Coacher un Enfant Zèbre

Pour coacher ou aider un enfant qui a des difficultés à s'intégrer dans la vie avec les "autres" il faut tout d'abord cerner son profil :

  • Haut potentiel (HP), Zèbre, (QI élevé)
  • Indigo, Violet, HSP, (QE élevé)
  • les deux (QI et QE élevé)

Ensuite, si vous n'avez pas le même profil que lui, il vous faut au moins être HSP (intuitif, médium, empathe, ...), sinon, quand il va se connecter à vous, il saisira tout de suite que vous parlez de quelque chose que vous n'avez jamais vécu. L'idéal, c'est d'avoir un profil du même type et d'avoir dépassé, réglé, transcendé les problèmes qui y sont afférant. Tout ceci juste pour que la reliance thérapeutique puisse s'établir, le climat de confiance qui fait que ce ne sera une "parole d'adulte qui croit tout savoir, mais qui ne sait rien" de plus.

Ensuite, il faut savoir que ce type d'enfant "sait", ressent les choses et n'est absolument pas dupe que tout n'est qu'illusion et que les adultes sont incohérents. Il va donc falloir passer par une phase pédagogique, où vous allez lui expliquer ce qu'est un système, la différence entre un système humain et un système "inhumain" c'est-à-dire purement fonctionnel. Bien sûr on bioteste tous les sujets qui doivent être abordés et si certains risquent d'être choquants pour les parents, il sera nécessaire de les recevoir en séance en premier afin de les débriefer.

Dans cette phase pédagogique on va "déchirer le voile de l'illusion", il faut donc l'avoir fait soi-même et être bien préparé soit philosophiquement, soit en connaissance de nombreux modèles.

Dans cette phase pédagogique vous utilisez le maximum de métaphores et des mots simples. Vous pouvez bien sûr préciser que vous avez volontairement simplifié, mais gardé l'esprit et qu'il peut bien sûr contre-argumenter (dialectique, maïeutique).

Tous les problèmes existentiels : pourquoi la vie, pourquoi la mort, pourquoi avoir plusieurs enfants, etc. doivent pouvoir être abordés.

Il est souvent aussi très efficient de leur expliquer que dans la vie il existe au moins trois types de problème :

  • Un problème / une solution
  • Un problème / plusieurs solutions
  • Un problème / pas de solution

Aussi dans votre exposé, à chaque fois que possible, vous évoquerez au moins trois solutions possible afin de déprogrammer le schéma cognitif: "un problème = une solution connue par quelqu'un qui sait", qui est le schéma appris à l'école.

Ensuite il faut affiner le type de problème que rencontre l'enfant. A ce sujet rappelons tous les enfants HP ne sont pas HSP, que tous les enfants CD ne sont pas HSP, que tous les enfants hyper-empathes ne sont pas médiums, etc.

Enfin, un travail de type CD peut être nécessaire en plus du soin énergétique : art-théarapie, REA, ...

Bien sûr dans le cadre de l'Ethérapie, nous installons au moins le Yang de l'enfant (dès 6 ans).


CD : Cerveau-Droit (pensée holistique) HP : Haut Potentiel (un QI élevé s'il n'y a pas eu d'auto-sabotage)HSP : Hyper-Sensorielle Personne QI : Quotient Intellectuel / QE : Quotient Émotionnel

6- Les HSP Yin gomment

Pour arriver à survivre en tant qu'enfant dans un contexte que nous ressentons comme un enfer, une solution va être de "gommer" : on oublie ce qui c'est passé la veille. Ainsi, le lendemain matin, on recommence à zéro, on ne cumule pas le stress du passé.

Cette solution est mise en place dans la petite enfance notamment par les enfants filles hautement hypersensorielles (HSP) et vivant dans un climat dur, sévère ou bien sûr pervers. En effet comme le ressenti des HSP est dix fois plus fort (10x) que celui d'un enfant classique (un frère, une sœur, un cousin du même âge) et que personne ne donne du sens, ne tient compte de cette capacité innée, ou ne coache la jeune enfant, le cerveau va trouver une stratégie pour rendre la vie possible. Celle-ci va consister à gommer, à effacer de la mémoire tous les événements, attitudes, paroles, comportements qui ont créé du stress. C'est essentiellement avant 6 ans que ce processus se met en place et devient une seconde nature, un programme inconscient de survie.

Une fois adulte, la personne (donc souvent une femme HSPx10) garde ce programme pourtant devenu inutile dans un contexte début du troisième millénaire en Europe. Si, par reproduction toujours inconsciente du schéma familial, elle fonde une famille avec un homme violent, un pervers, voire un pervers-narcissique, son programme se renforce puisque redevenu très utile.

En consultation, la personne évoque donc un climat fortement pathogène si le RDV est très proche de l'appel téléphonique. Mais plus le temps passe, plus elle minimise les humiliations vécues et peut même se demander pourquoi elle est venue consulter !

Il s'agit d'un profil particulier ou le suivi sera fréquent, voire très fréquent (SMS, email, ...) et ce, sur du long terme et bien sûr la reliance thérapeutique sera primordiale.

Dans les outils du coach-thérapeute, il va falloir ajouter la prise de note des faits, liste soit tenue à jour par la personne soit par vous même l’accompagnant. En effet, contre l'oubli, la prise de note des faits est une bonne solution... si on n'oublie pas de noter les faits et si on relit régulièrement les notes ! Donc, quand la personne a bien en tête les souffrances, les comportements intolérables, on les note par écrit avec elle. Ensuite, à chaque séance, on relit le "pourquoi je veux partir" ou "pourquoi c'est intolérable". En interséance, au téléphone, par SMS ou email, quand de nouveaux éléments s'ajoutent, on les ajoute à la liste. Attention, la personne qui gomme aura aussi tendance à gommer sa liste, c'est-à-dire à minimiser l'impact surtout si l'autre personne (le conjoint, le supérieur, ...) lui dit à l'oral qu'il regrette, qu'il faut en parler, qu'il va changer, ... Là, il faudra bien dissocier la parole des actes : seuls les actes comptent, les paroles s'envolent malheureusement.

7- Laisser briller sa Lumière

Il est acquis, comme nous sommes tous issus du Big-bang, que nous sommes tous de la "poussière d'étoile". Le livre de Hubert Reeves a popularisé cette expression et les dernières publications scientifiques le confirment : en observant la composition chimique de plus de 150 000 étoiles qui peuplent notre galaxie, les astronomes ont pu démontrer que notre corps est constitué à 97% de substances provenant de ces corps célestes ! Les quelques 7 milliards de milliards de milliards d'atomes qui nous composent sont à 3% près d'origine stellaire, les extra-terrestres... c'est nous !

Aujourd'hui, nous vous proposons de dépasser ce modèle qui, sans le dire, nous réduit à de la simple poussière, même si elle est intriquée avec les informations quantiques de tout l'univers.

En effet, le mot poussière peut nous laisser croire qu'il s'agit "de restes" alors que bien sûr l'Univers est en pleine expansion, en pleine évolution, en pleine vie. Aussi nous allons plutôt mettre en avant le fait que les étoiles brillent, que c'est de la LUMIERE :

Nous sommes de la Lumière d’Étoile

Et si nous sommes de la lumière d'étoile, nous pouvons briller, rayonner qui nous sommes avec cette conscience. Mais comme souvent en développement personnel, avant de pourvoir faire quelques choses, il faut se libérer des programmes limitants devenus inutiles, se nettoyer ou se déprogrammer ou tout simplement recadrer nos croyances. Pour cela parcourrons quelques pistes issues d'auteurs humanistes qui ont réfléchi sur ce point existentiel :

"Rayonner qui on est".

Marianne Williamson, auteure multi best-seller, conférencière internationale, nous partage dans "Un retour à l’amour" :

  • Notre peur la plus profonde n’est pas de ne pas être à la hauteur, mais d’être puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous posons la question : "Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux, merveilleux ?". Mais en fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Nathaniel Branden, psychothérapeute, nous propose ans "Six Clés de la confiance en soi" :

  • Pour rechercher les valeurs, l’homme doit se considérer lui-même comme digne d’en jouir. Et pour obtenir le bonheur de haute lutte, il doit s’estimer digne d’être heureux.

Tal Ben-Shahar, professeur de psychologie positive à Harvard, nous rappelle dans "L'apprentissage du bonheur" :

  • Nous devons apprécier notre moi central, indépendamment de nos réalisations concrètes ; nous devons croire que nous méritons d’être heureux, sentir que nous en sommes dignes par le fait même que nous existons - car nous sommes nés avec un cœur et un esprit taillés pour faire l’expérience du plaisir et du sens profond des choses. Si nous n’acceptons pas notre valeur inhérente, nous fermons les yeux sur nos talents, notre potentiel, notre joie, nos réalisations.

Enfin, voici les cinq sources pour rayonner que nous propose Psychologies magazine :

  1. Le détachement vis-à-vis du regard d’autrui ou "Je me fiche de savoir si je plairai !"
  2. L’authenticité ou "J’ai le droit d’exister"
  3. La cohérence ou "Je suis en harmonie avec ce que je pense et ce que je fais"
  4. La confiance en soi ou "Je peux compter sur moi pour faire face aux aléas de la vie "
  5. L’ouverture ou Je suis à l’écoute des autres et je rends mon discours compréhensible à tous

Pour incarner ce :

"Je rayonne qui je suis" ou

"Toutes mes cellules rayonnent comme une étoile"

la méditation ou la visualisation sont un bon support. Voici à titre indicatif une pratique qui fait partir de la boîte à outil de l'Ethérapie et qui va bien dans ce sens :

  • Assis confortablement, imaginer un petit soleil (qui est "notre étoile") dans votre ventre (le hara, le bassin).
  • En vous aidant de la respiration, à chaque inspire, augmenter la taille de la boule de lumière qui grandit.
  • Au fur et à mesure la boule lumineuse est aussi grande que votre ventre, puis votre buste, puis vous englobe...
  • Continuer jusqu’à votre limite sans forcer, ce peut être une boule qui englobe votre pièce, votre maison, votre pays, votre planète... et même plus !
  • A chaque étape, prenez le temps de bien ressentir ce "je rayonne", de bien prendre le temps de le vivre, avec le sourire, la joie, sans stress : il n'y a pas de résultat attendu.
  • Après quelques minutes d'intégration, rouvrez doucement les yeux et vaquer à vos occupations.

Bonne pratique.

8- Raja Yoga : Contexte

  • Dans la newsletter précédente, nous avions introduit le Raja Yoga, ce yoga peut ou mal connu mais pourtant très prometteur en tant qu'outil de développement personnel du Verseau. Après la présentation historique des grands courants du Yoga issu du Raja Yoga, continuons avec le contexte.

Raja Yoga : Contexte et Recontextualisation...

Comme il existe déjà de très nombreuses traductions et interprétations des Yoga-Sutras de Patanjali, il est important de bien comprendre en quoi la recontextualisation proposée ici est particulière, et dans quelle trajectoire elle s'inscrit.

Jaïnisme An zéro

Comme pour toutes les traditions multi-millénaires orales, le passage à l'écrit fige le contenu dans un espace-temps donné. Aussi, il est important de bien se souvenir du contexte qui a vu naître les aphorismes du Raja Yoga.

A partir du VIIIe siècle avant J.-C. un courant spirituel remet en question le védisme indien au profit d'une intériorisation du divin. La connexion à l'Atma (le Soi) ne passe plus par un processus externe, par un clergé "qui sait" (les brahmanes), mais devient un chemin intérieur. La souffrance de l'incarnation devient une illusion produite par l'Ego, illusion qu'il faut dissoudre pour pouvoir se fondre en Atma (le Soi, l’Âme).

C'est suite à cette "mise du Divin en dedans", qu'entre -500 et +200, les sutras ont été écrits et affinés en Inde. C'est bien sûr l’hindouisme qui était déjà la religion majoritaire à cette époque, mais c'est le courant jaïnisme, en expansion significative alors, qui est le plus proche du Raja Yoga au niveau de la morale et des pratiques. Le jaïnisme, considéré d'un point de vue philosophique comme un courant matérialiste éthique (comme le taoïsme), a de nombreux points communs avec le Raja Yoga, comme ses cinq vœux majeurs:

non-violence / sincérité / honnêteté / fidélité (dans le couple) / non-possessivité

mais aussi des différences comme sur le karma. Pour les jaïns il faut nettoyer le karma lié au passé, alors qu'en Raja-Yoga, on s'intéresse surtout à l'ici et maintenant, au karma immédiat.

Il est évidemment très difficile d'imaginer ce qui était "une évidence" en -500 en Inde et ce qui était profondément novateur. De plus le vocabulaire et les concepts se sont considérablement enrichis ces derniers siècles, le mot Ego par exemple n'a que 200 ans. Recontextualiser un texte "jaïnisme an zéro" demande donc beaucoup de prudence.

Lunaire - Tha - Yin

Le principe masculin-solaire, Yang chez les Taoïstes, Ha en Yoga, prévaut depuis la nuit des temps dans les structures de nos civilisations et de nos religions. Ce n'est que très récemment que le Yin, principe féminin-lunaire, Tha en Yoga, émerge dans nos sociétés. Cette émergence du Yin et de ses valeurs associées modifie grandement le concept même de vie réussie. En effet, être sur le podium, obtenir un résultat est une caractéristique solaire (Ha/Yang), alors que c'est participer qui est la caractéristique lunaire (Tha/Yin) correspondante. Revisiter le Raja Yoga sans tenir compte de cette nouvelle polarité activée il y a moins d'un demi-siècle serait nier tout besoin de réactualisation, d'évolution, de changement. Il y a donc un effort à faire pour percevoir le Yin, le Tha, et le remettre à sa juste place.

Pour bien prendre la mesure de la part solaire dans nos références, il suffit de lire le Râmâyana ou la mythologie grecque ou tout autre texte ancien mythologique ou religieux pour voir que c'est un récit solaire pour les "Yang", qui valorise le visible, la conquête voir glorifie l'Ego. Aussi rappelons les principaux attributs Solaire et Lunaire afin de mieux percevoir les différences, la complémentarité voire la complétude.

Attributs Solaire - Ha - Yang

  • Assure une protection bienveillante, a la capacité de créer un climat de sécurité.
  • Le positionnement, s'affirmer, mettre des limites, sait dire non.
  • L'action, le concret, trancher, décider.
  • La fonction paternelle relève du logos, du verbe, de la loi, de l’interdit, des limites nécessaires au principe de réalité tout en soulignant l’importance du désir et de son expression. Une approche Solaire va privilégier les faits et exiger par exemple de poser des actes et de s'investir dans son désir de changement.
  • Hiérarchise.
  • Valorise l'action, l'expression ou le résultat visible.
  • Etre compétent est un critère important, une valeur voir un objectif.
  • La non-compétence peut être vécue comme humiliante.
  • Préfère mettre deux fois plus d'énergie que de patienter, adore aller plus vite.

C'est aussi la Nadi Pingala en énergétique yogi :

  • Pingala est le canal de l'énergie solaire, il régit la force physique. En relation avec le système nerveux sympathique, il stimule l'activité musculaire (en libérant l'adrénaline). Pingala contrôle le rythme cardiaque, active le corps physique et oriente la conscience vers le monde extérieur. Représente le principe masculin, symbole de l'Homme, du père et de ses influences héréditaires, éducatives directes ou symboliques dans tout ce qu'il peut représenter dans notre développement. Les éléments concernés par Pingala sont le FEU et l'AIR. Pingala est responsable des capacités de raisonnement, d'analyse et de logique.

et le rayon 1 dans l'approche ésotérique de A. Bailey :

  • Volonté d'incarnation et Pouvoir de l'intention. C’est le Rayon de la puissance bienveillante focalisée. Un support réel du monde incarné, une interface, est nécessaire pour le pratiquant pour rendre actif l'énergie Divine d'auto-guérison. La neutralité émotionnelle et mentale est facilement atteinte. Le "pouvoir" est le piège.

Tous les héros des mythes et des cosmogonies ont des attributs solaires, même quand il s'agit d'une femme!

Attributs Lunaire - Tha - Yin

  • Intègre la notion de processus, la patience, il faut un temps de maturation, par exemple, tant que le fruit n'est pas mûr, on ne le cueille pas.
  • La réceptivité, l'accueil, l'écoute, le ressenti, la réflexion, la créativité (au sens avoir des idées).
  • La notion de cycles: il y a un temps pour chaque chose, par exemple la conscience que l'énergie disponible en hiver n'est pas la même que celle du printemps, de l'été ou de l'automne.
  • La fonction maternelle relève de cette énergie. La mère est celle qui donne et peut tout comprendre. Une approche Lunaire va consister à privilégier l'écoute, l'accueil inconditionnel.
  • Trouve et recherche les points communs, ce qui est pareil.
  • Valorise la compréhension, la relation (même s'il n'y a pas de résultat visible ou opérationnel).
  • Comprendre, en parler, partager est un critère important (plus que de réussir).
  • La non-compétence est vécue comme une indication de ce qu'il y a améliorer.
  • Sait aller dans la lenteur, attendre le bon moment du cycle.

C'est aussi la Nadi Ida en énergétique yogi :

  • Ida est le canal psychique dit lunaire, il régit la force mentale, les perceptions psychiques et extrasensorielles. Il stimule les activités créatives, artistiques. En connexion directe avec notre subconscient, il permet de nous libérer des peurs et des sentiments de culpabilité. Ida représente le principe féminin, symbole de la Femme et de toutes les forces et fonctions s'y rattachant. Notamment la fonction mère et l'influence qu'elle représente en rapport direct avec elle, ou transmise par sa relation son éducation et sa structuration. Les éléments concernés par Ida sont l'EAU et la TERRE. Ida est responsable des capacités intuitives.

et le rayon 2 dans l'approche ésotérique de A. Bailey :

  • Amour inconditionnel et Sagesse systémique. C'est le Rayon de la nature réceptive et nourricière. L'énergie Divine d'autoguérison est appelée par l'intention et le ressenti du pratiquant pour qu'elle puisse être activée. La connexion intuitive ou quantique est facilement atteinte. Etre dans la neutralité émotionnelle et mentale est un challenge et doit longuement être cultivée.

Comme nous venons de le voir, dans le langage énergétique, symbolique et philosophique, l’Inde et la Chine se rejoignent : les termes YIN, YANG trouvent leur corollaires en sanskrit THA et HA. De même le terme chinois "méridiens " à sa correspondance en sanskrit avec le terme "nadi". La nadi ida correspond à la lune et pingala au soleil. Ces deux polarités ont une place de choix dans la pratique du Hatha-yoga qui est un des huit moyens du Raja Yoga. Voyons l’étymologie de ce yoga:

  • Ha : le soleil
  • Tha : la lune
  • Yoga : union

C'est-à-dire unir le soleil et la lune en soi! Aussi le hatha-yoga va-t-il nous proposer de nombreuses pistes dont l’objet sera l’union de nos énergies lunaires et solaires, Yin et Yang. En les unissant nous abolissons leur influences duelles sur nos comportements et nos émotions et pouvons expérimenter leur synergie, leur complétude. En Yoga on dit alors que l’énergie passe alors par le nadi du milieu, dans sushumnâ. Nous devenons alors aptes à rentrer en méditation. Bien sûr une pratique assidue est nécessaire pour en arriver là, mais surtout une pratique qui intègre les deux facettes, ce qui n'a pas été la cas depuis près deux mille ans pour les raisons évoquées ci-dessus.

Si l'alliance de ces deux polarités est tout à fait possible, elle n'est pas encore naturelle car absente des valeurs de l'humanité ces deux derniers millénaires et même avant. Il y a donc un challenge à relever, un challenge double car nous avons tant l'habitude de relever les challenges en mode Solaire! Il va falloir redoubler de vigilance pour activer ce fameux nouveau mode Lunaire.

Union Lune-Soleil

NB : sur le choix d'écriture: Nadi Ida Pingala sans accent (Nâdi Idâ Pingalâ) comme pour tous les mots indiens dans ce texte.

Verseau

Le cosmos bouge et les énergies qui lui sont liées aussi. Ces grands cycles astronomiques ont été perçus et étudiés depuis longtemps sous forme d'astronomie, d'astrologie ou de cosmogonie. Tous les peuples n'ayant pas le même objectif dans l'étude des astres, ils n'ont pas recherché la même précision dans le calcul astronomique. Par exemple en Inde, l'interprétation astrologique ayant une forte vocation de prédiction, d'aide à la décision, nous dirons de mancie, c'est la position de la lune par rapport aux constellations qui a été privilégiée. Les Mayas de leur côté ont mis au point un calendrier ultra-précis sur le long terme. Enfin, l'astronomie moderne a pu mettre en évidence les modifications de la "carte du ciel" au court des âges: le ciel d'il y a 2000 ans ne ressemblait pas à celui que nous voyons en ce moment! Tout ceci fait que lorsque l'on veut parler des grands cycles astronomiques ou astrologiques de l'univers, les divergences de dates émergent rapidement sans pour autant trouver de solution, chaque proposition ayant sa justification dans le contexte qui l'a vu naître.

Dans la cosmogonie hindoue, nous sommes dans l'âge de fer, le Kali Yuga ou kaliyuga. Selon le traité d'astronomie Surya Siddhanta, qui forme la base des calendriers hindou et bouddhiste, le kaliyuga a commencé en -3102 et s'achèvera sûrement dans plus de 400 000 ans! Toutefois, il existe des sous-cycles dont un qui se termine en ce moment (2000, 2012, 2082 suivant les façons de calculer). Il faut savoir que ce kaliyuga - à ne pas confondre avec le Kâlî Yoga qui fait référence à la déesse - est une ère réputée comme "noire" car c'est celle où les êtres souffrent le plus. La conscience planétaire devenue très obscure, l'humanité travaille dans des conditions difficiles d'où la nécessité d'une pratique pour accéder à la lumière de l’Âme.

Le début du troisième millénaire marque donc l'entrée dans une nouvelle ère. Si l'on considère l'approche ésotérique des cycles astrologiques de 2000 ans environ, nous quittons l'ère du Poisson pour entrer dans l'ère du Verseau, "The Age of Aquarius" comme le chantait le groupe Hair dès 1969.

Bien sûr la précision n'est pas de mise ici non plus, la mise en place des énergies du Verseau se fait de façon progressive (certains astrologues inspirés donnent 2150 comme date de fin de transition). L'important, une fois encore, est l'enjeux de chaque ère ou ses caractéristiques. S'il y a bien un point qui fait l'unanimité c'est que les 2000 ans que venons de vivre étaient sous l'égide des émotions. Tous les moyen-âges sur tous les continents laissent voir ce côté émotionnel voire irrationnel. Progressivement, ces 50 dernières années, de nombreux outils de gestion des émotions ont vu le jour, de plus, progressivement, une plus grande place est faite à la raison, au mental, au cognitif, à la psychologie et même à la quête de sens. Ainsi, la fameuse phrase attribuée à André Malraux : "Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas." a-t-elle immédiatement fait mouche sur l'opinion. Par conséquent, si le Poisson fut l'époque de la maturation de notre corps émotionnel, le Verseau sera celui de la maturation de notre corps spirituel. Mais attention, prendre le mot spirituel au sens commun de l'ère du Poisson serait un piège. Le "spirituel" est à découvrir, à vivre, à expérimenter afin qu'en fin d'ère (en l'an +4000 environ) l'humanité puisse passer à autre chose.

Le challenge pour revisiter les sutras du Raja Yoga, va donc être de se libérer des connotations et pratiques issues du Poisson, du moyen-âge, afin d'essayer de découvrir un nouveau goût, celui du Verseau. Le tout en se basant sur un texte écrit à la fin de l'ère du Bélier et au début de l'ère du Poisson (beaucoup de doctrines hindoues sont basées sur le bélier ou "Ram"). Aussi, un bon point de départ peut-il être de lister les attributs, les caractéristiques de l'ère du Verseau en devenir proposé par les derniers écrits astrologiques ou ésotériques:

  • Allez vers l'individuation, l’être doit se dégager des croyances et des idéaux du plus grand nombre et développer sa propre conscience.
  • Accomplissement dans la réconciliation des contraires, la non-dualité. L’homme de demain doit intégrer le particulier et l’universel, la raison et l’intuition, en étant toujours relié au centre par une vision holistique.
  • Émergence de la conscience systémique (un système est un ensemble d'éléments dans lequel toute chose qui se passe pour un des éléments a une influence sur tous les autres éléments), de la conscience des inter-actions dynamiques, et prise en compte d'une causalité non-linéaire.
  • Chaque individu doit trouver son propre chemin, et construire son propre destin pour le bien du collectif planétaire : écologie planétaire.
  • Prendre sa Place, rien que sa Place, toute sa Place en toute Cohérence et Simplicité.

Sans doute l’avènement de la psychanalyse et de la laïcité sont-elles les signes précurseurs de cette nouvelle ère. Mais comme à chaque changement d’ère, les valeurs de l’ère précédente seront défendues violemment ce qui est logique: le changement fait peur et insécurise. Il faut donc redoubler de pédagogie lunaire (yin) pour ne pas stigmatiser les résistances et les alimenter. Préférer le partage d'opinion, plutôt que la diffusion de "vérités". Aussi, nous prendrons comme citation de sagesse de base pour ce site, celle de Siddharta Gautama (Bouddha) :

  • Ne crois rien parce qu'on t'aura montré le témoignage écrit de quelque Sage,
  • Ne crois rien sur l'autorité des Maîtres, des Prêtres ou des Doctorants.
  • Mais, ce qui s'accordera avec ton expérience, et après une étude approfondie, satisfera ta raison et tendra vers ton bien, cela tu pourras l'accepter comme vrai et y conformer ta vie...

A cela nous ajouterons le principe de la re-contextualisation, thème de cette page :

  • ... tant que cela tendra vers ton bien.
  • Ensuite, sans jamais considérer comme éternelle ta compréhension, à chaque fois que nécessaire, tu reprendras ce processus d'expérimentation.

Voilà, nous avons brossé les différents enjeux conscients de proposer une nouvelle vision du Raja Yoga et plus particulièrement des Sutras de Patanjali.

Conformément à l'approche Lunaire-Verseau aucun résultat n'est attendu, seul le partage d'opinion guidera la suite de cet écrit.

9- Quatre outils de prévention

La prévention est une stratégie gagnante pour se co-créer un avenir heureux, où l’on peut rayonner qui on est.

Dans ce cadre l’Ethérapie, une approche créée maintenant il y a près de 20 ans, propose de mettre en place son Tao intérieur. Ce processus nécessite l’accompagnement d’un spécialiste formé (coach ou thérapeute) et ne peut se faire seul. Aussi, toujours dans cette intention de prévention, nous avons mis en ligne les outils les plus efficaces utilisables sans instructeur, coach ou thérapeute. Il s’agit de:

  1. une méthode de déprogrammation: Hoponopono revisitée
  2. trois pratiques de respiration circulaire
  3. une méditation athée, celle du sourire aux organes
  4. une routine de mise en forme et de régénération issue du Qi-Gong

L’idée de ces 4 outils est de servir de base pour une prévention des risques physiques, énergétiques, émotionnels et psychiques. Ces 4 outils laissent volontairement de côté le mental pour privilégier "le faire", ce qui les rend accessibles et efficaces à toutes et tous.

Pour un accès facile à ces articles, il suffit de cliquer sur la rubrique Dossier du site d’Ethérapie :

www.etherapie.fr/dossiers

Les 4 premiers item sont ces 4 outils.

Pour le lecteur assidu de la newsletter, le dernier outil mis en ligne récemment est le troisième : nos trois pratiques de respirations circulaires. Bonne pratique.

10- Akasha-Thérapie / Ether-Thérapie

Si l'on veut représenter la trajectoire d'un électron autour de son noyau comme un terrain de football, l'électron, pour un atome d'hydrogène, sera de la taille d'une tête d'épingle et le noyau de celle d'une bille ou d'un pois chiche au centre du terrain :

C'est dire si la matière est pleine de... vide ! Cet espace 3D présumé vide en 1910 par Ernest Rutherford, l'est toujours dans le cursus éducatif jusqu'au Bac. Ensuite, du fait de l'introduction de l'approche quantique en classes de prépa scientifiques, on est bien obligé de dire aux étudiants que ce qu'on leur a affirmé jusqu'alors est faux ! Le vide quantique, serait un champ quantique, un champ électromagnétique dans le cas de l'atome, c'est sûr, mais peut-être même un champ informationnel. Le paradigme Newtonien tombe, l'Espace n'est pas vide, la matière n'existe pas, l'énergie porte des in-formations (non vectorielle), "la matrix" pointe son nez... Les thérapies quantiques explosent.

Mais en réalité, le nouveau paradigme n'est pas si nouveau que ça, juste il s'oppose aux modes de pensées scientifiques de ces quatre derniers siècles et permet d'accepter les modèles non cartésiens. Ainsi, avant le champ Quantique, nous avons eu le champ du vide proposé par Nassim Haramein, un peu avant encore, le champ morphogénétique de Rupert Sheldrake, et aussi le champ de la conscience super lumineuse de Régis Dutheil et bien sûr le précurseur de la physique Quantique David Bohm.

Mais c'est bien plus loin sur la ligne du temps que nous vous proposons de nous rendre, au début même du Yoga :

Le terme Akasha est un mot sanskrit qui signifie "éther" ou espace qui est dans tout. Voulant dire à l'origine "rayonnement", l'Akasha était considéré dans la philosophie hindoue et yogi comme le premier et plus fondamental des cinq éléments, les autres étant les quatre éléments chamaniques classiques Vata (air), Agni (feu), Ap (eau) et Prithivi (terre).

Les annales akashiques sont les mémoires perpétuelles de tout ce

qui se produit dans l'espace et le temps depuis la nuit des temps.

Comme le dit Deepak Chopra à propos du modèle Akashique :

  • "La théorie du tout la plus brillante, la plus globale et la plus satisfaisante sur le plan intellectuel que j’ai jamais lue… Une théorie qui transcende les visions de Darwin, Newton, Einstein, celle des pionniers de la physique quantique et de bien d’autres grands scientifiques de l’histoire."

Pour aller plus loin dans la réflexion, si vous voulez une excellente lecture sur ce modèle du champ Akashique, nous vous conseillons les livres d'Ervin Laszlo : amzn.to/2hYQjQ5

11- Réflexion sur le titre de Chamane..

  • Avertissement:
  • Cet article peut paraître polémique, juste il exprime une façon de voir, une simple opinion, aucune vérité absolue.

"J'ai rencontré un chamane la semaine dernière...", "Ce stage était animé par un chaman qui...", "Pour rencontrer un authentique chaman, il faut aller au ...", "Whaou, un WE de folie avec trois chamanes qui enchaînaient", "Moi, tous les mois, je fais une journée ayahuasca, mais chut, c'est secret", etc ...

Voilà des dizaines années que nous entendons ce type de discours et ... rien ! Rien ?... Rien ! "Rien quoi" alors ?? Ok, développons un peu... ;o)

Rien au sens où les personnes relatant ce type de pratiques n'ont pas avancé d'un iota sur leur chemin de zénitude dans la vie courante, dans le mieux-être psychique. Quelques mois plus tard, elles sont toujours en guerre avec leur famille ou leur voisin ou leur patron. Ou encore, d'un point de vue physique, leur stress n'est pas mieux géré et d'un point de vue philosophique ou spirituel, elles ne sont pas plus incarnées ou ouvertes au monde réel (celui avec TOUT ce qui existe sur terre, LE monde). Sans même attendre plusieurs mois, la semaine suivante, leur boss les énerve toujours voir plus, leurs allergies ne diminuent pas voir augmentent, souvent leur tolérance générale ou leur non-dualité en prend un coup (on était si bien ce WE avec le groupe), bref on refuse encore plus la réalité, le nihilisme devient la voie.

Alors bien sûr des "choses fortes" ont été vécues au niveau énergétique, d'ailleurs il faut souvent plusieurs jours pour s'en remettre... soi-disant preuve de l'efficacité alors que ce n'est que la preuve du chaos résiduel. Telle personne met 4 jours à se remettre d'une nuit de "danse-chamane", mais ne sait toujours pas se positionner avec sérénité devant son ex ou son binôme jaloux. Telle autre met 15 jours à se remettre d'un WE de constellation et courre dire ses quatre vérités fraîchement découvertes à sa mère ou à son père en assurant qu’oncle Paul l'a bien abusée "c'est la constellation qui l'a dit". On est là très très loin d'un mieux-être, d'une paix intérieure retrouvée, d'une zénitude atteinte en état pleinement adulte.

Et il y a aussi le risque de l'addiction, on ne peut plus se passer du WE groupe "où l'on est si bien", et peu à peu on s'isole de la société réelle "qui est tellement pourrie". Le problème reste bien sûr que 3, ou 5 ou 10 ans plus tard, rien ne s’est arrangé pour la personne. Alors comment se fait-il que des pratiques chamaniques réputées si "belles et performantes" deviennent des pratiques à risques ?

S'il y a bien un nom qui revient dans toutes les bouches quand on parle de ce mouvement historique chamanique, c'est Carlos Castaneda. Ces écrits sur le chamanisme ont touché des millions de gens dans le monde et sont à l'origine de ce mouvement. Alors je vous propose tout simplement de revenir aux sources, au premier livre de Carlos Castaneda, "L'herbe du diable et la petite fumée". Dans best-seller, Carlos Castaneda nous dit page 27 :

Vendredi 23 juin 1961:

  • Voudriez-vous me parler du peyotl, don Juan ?
  • Pourquoi aimeriez-vous entreprendre une telle étude ?
  • Je voudrais vraiment connaître ce sujet. Vouloir apprendre, n’est-ce pas une raison suffisante ?
  • Non. Il faut chercher dans votre cœur et trouver les raisons qui poussent un homme à entreprendre une telle étude.[...]
  • Alors, vous m’apprendrez ?
  • Non.
  • Parce que je ne suis pas indien ?
  • Non. Parce que vous ne connaissez pas votre cœur. Ce qui est important, c’est que vous sachiez exactement pourquoi vous voulez entreprendre cette étude. Étudier le "Mescalito" c’est une chose très sérieuse. Si vous étiez indien, le seul fait de souhaiter l’étudier suffirait, car très peu d’Indiens expriment un tel désir.

Lors de ce passage, le chaman "don Juan" précise bien que le chemin n'est pas fait pour tout le monde et demande au minimum d'avoir clarifié ses motivations. Le chemin du chamane est long, 10 à 30 ans en général, difficile, car en tant qu'hypersensoriel le contrôle des énergies, des émotions et des pensées est un véritable travail. Sachant cela : la difficulté voire la souffrance du chemin, peu d'Indiens sont volontaires, la plupart du temps c'est la vie qui les pousse à devenir chamane tant la souffrance de la non-maîtrise des clair-sens devient invivable.

Dimanche 25 juin 1961:

  • Finalement, il m’a dit qu’il y avait bien un moyen, et il a commencé à définir le problème. Il a fait remarquer que j’étais fatigué d’être assis par terre, et que la chose à faire, c’était de trouver l’endroit du plancher (sitio) où je pourrais rester assis sans fatigue.[...]
  • En fait, sa devinette constituait pour moi une énigme. J’ignorais par où commencer et ce qu’il voulait dire. Je lui ai à plusieurs reprises, demandé une indication supplémentaire, un petit détail, comment s’y prendre pour trouver l’endroit où j’allais me sentir heureux et fort. [...]
  • [...] J’avais envie de me reposer un peu pour organiser un peu mes idées, mais je me suis endormi. J’ai entendu don Juan parler et rire au-dessus de ma tête. Je me suis réveillé. "Vous avez trouvé l’endroit", a-t-il dit. D’abord, je n’ai pas compris, puis il m’a confirmé que l’endroit où je m’étais endormi était bien le point en question.

Dans cette première expérience chamanique don Juan propose tout simplement à Castaneda de trouver le meilleur endroit pour se reposer. Il s'agit donc d'une expérience de ressenti, mais bien sûr l'aspirant chamane cherche dans sa tête jusqu'au moment où, après de très très nombreux essais, il s'effondre à un endroit. Il a enfin lâché-prise, et don Juan lui signifiera la réussite de cette épreuve et lui proposera comme debriefing de comparer ses sensations présentes à celles qu'il avait eues. S'il faut 10 ans pour "faire un chamane", on comprend bien que les premières années seront la mise en place d'une base stable, une clarification de l'intuition, des ressentis et des motivations. Les expériences psychédéliques seront introduites au fur et à mesure, quand l'aspirant est prêt à en faire quelque chose de structurant et d'écologique pour lui. Une certaine sagesse va donc s’installer avec le temps, on est très loin des aller-retour France-Pérou d'une semaine avec expérience psychédéliques de groupe avec substances !

On comprend mieux maintenant pourquoi le chamanisme en "stage de développement personnel" peut être déstructurant et non écologique, même s'il garantit des vécus "puissants". La sagesse du chamane et sa guidance pluriannuelle 1-1 (un seul aspirant à la fois) sont tout simplement absentes. Comme le dit don Juan, on n'est pas obligé d'être Indien pour être chamane, mais cela demande du temps et de l'abnégation. Au final ce sont les autres qui nous reconnaîtront comme "chamane de leur clan" de par la qualité de nos conseils de sagesse et notre accompagnement no directif respectueux de la trajectoire de chacun, sans jamais s’attacher aux résultats, mais plus à la façon d'être présent à soi.

12- Les 8 moyens du Raja Yoga

Le Raja Yoga propose huit outils complémentaires que l'on nomme "Ashtanga Yoga". Ces huit pratiques en synergie, permettent de se libérer de l'Ego. On retrouve la description de ces 8 moyens (ashtau angani contracté en asthanga) dans le livre II de Patanjali à partir du sutra 29:

II.29. Les huit moyens de yoga sont :

  1. Yama, les cinq attitudes universelles (ou devoirs moraux) envers les autres (et envers soi-même).
  2. Nijama les cinq règles ou observances spirituelles, base de l'auto-discipline quotidienne.
  3. Asana, la posture sereine: savoir trouver une posture physique, émotionnelle-énergétique, mentale et/ou spirituelle où l'on peut s'installer pour travailler sur soi, avec Soi.
  4. Pranayama, la régulation de la respiration en conscience, en pleine conscience.
  5. Pratyahara, le retrait des sens externes, le transfert de l'attention vers l'intérieur (savoir s'isoler du milieu ambiant, en faire abstraction).
  6. Dharana l'intention, le guidage par l'esprit (l'intention qui pilote le processus).
  7. Dhyana la méditation profonde, le Soi prend le pilotage, on se laisse "traverser par".
  8. Samadhi, la contemplation, l'extase ou plutôt l'enstase. L'état d'unité, l'équanimité, la conscience a rejoint un état transpersonnel, un état de transe, un état modifié de conscience.

Il y a bien sûr une progression pédagogique dans ces huit moyens, chaque étape étant souvent la meilleure préparation à la suivante. Toutefois, comme il est courant en pédagogie systémique, les dons et potentiels de chacun font que toutes les étapes ne sont pas de même difficulté, ni même graduelle. Il est possible d'être spontanément à l'aise avec la méditation (moyen 7) et de mettre des années avant d'avoir de l'auto-discipline (moyen 2). C'est pour cela qu'il faut bien voir la libération de l'Ego (L’Éveil) comme une synergie des huit moyens et non comme la neuvième marche d'un escalier à 8 marches!

C'est pour cela que le symbole des huit moyens du Raja Yoga n'est pas un escalier mais une fleur de vie, une rosace, une géométrie sacrée :

En systémique, approche qui correspond le mieux à la vision holistique du Raja Yoga, on sait que c'est le maillon faible qui donne la force de toute la chaîne, on le nomme le goulet. Aussi, travailler et gagner en compétence sur son point fort est-il un leurre, voire complètement inutile. Ainsi, les hyper-sensoriels ont souvent connu des états modifiés de consciences dans leur enfance (moyen 8), ils ne sont pas pour autant "Bouddha", éveillés, sans souffrances liées à l'Ego. Il va leur falloir "travailler dur" pour acquérir les 7 autres pratiques et se libérer de l'Ego. Le moyen 5 (faire abstraction de l'environnement) notamment peut être un véritable challenge, de même que le moyen 2 (auto-discipline d'une heure de pratique par jour). C'est donc "le goulet", le maillon faible qu'il va falloir travailler si l'on veut que la synergie se produise. Nous avons tous de naissance un ou des points forts (un moyen que l'on pratique et assimile sans effort, naturellement), et bien sûr un ou des points faibles (un moyen que l'on ne sent pas du tout, qui nous fatigue avant même d'avoir commencé). L'effort, mais sans tension, est nécessaire en Raja Yoga, en cela c'est une voie difficile. L'effort dont on parle ici n'est pas dureté ni volonté, c'est un effort soutenu, avec le sourire, qui ne lâche pas, c'est plus un effort EAU que FEU.

Dans le symbole visuel proposé ci-dessus on voit bien l'inter-relation dynamique des éléments du système, tout s’entrecroise et inter-agit. Il n'est donc pas forcément nécessaire de travailler directement sur son point faible. Cela risque même de mener au découragement, surtout au début du chemin. En travaillant un moyen voisin, par synergie, on obtiendra une modification globale du système et donc une amélioration indirecte du point faible!

Il n'y a pas de progression pédagogique parfaite et universelle, il y a autant de chemin que de personnes en chemin. En terme moderne on parlerait de pédagogie différenciée, de pédagogie cerveau-droit, de pédagogie par l’expérience ou encore tout simplement de pédagogie lunaire (yin). Face à ce constat on comprend aisément pourquoi aucun "club de yoga" ne propose ce type de processus, seul un enseignement de type 1-1 (one to one), maître-disciple semble pouvoir répondre à ce challenge.

Tout au long de cet écrit, nous vous proposerons, comme Jiddu Krishnamurti le propose, de devenir votre propre maître. Bien sûr comme vous n'avez pas l'expertise nécessaire, vous allez vous appuyer sur d'autres experts, des maîtres extérieurs peut-on dire. Mais sans jamais leur donner le pilotage de votre vie, en restant libre penseur, en co-développement avec le reste du monde, en acceptant l’altérité à 100%, c'est-à-dire en sachant que l'autre peut nous enrichir de sa différence comme de son expertise. Il s'agit donc d'un process auto-réflexif où vous êtes le maître, le pédagogue, le coach, le mentor de vous même! Et vous allez vous auto-prescrire des cours, des pratiques, des expériences pour pouvoir arpenter le chemin à votre façon. Vous pourrez même demander l'avis de personnes extérieures pour avoir de nouvelles opinions et donc faire germer de nouvelles idées, mais sans jamais considérer comme vrai ce qu'on vous a dit tant que vous ne l'avez pas valider par votre propre expérience. Cette dernière phrase montre bien combien les connaissances purement théoriques sont très éloignées du Raja Yoga, qui est avant tout un chemin d'incarnation de la spiritualité dans la matière et non une approche conceptuelle.

Dans de prochains articles nous ferons bien sûr des zooms sur chacun des 8 moyens :

  • Moyen 1: Yama, les 5 attitudes
  • Moyen 2: Niyama, les 5 observances
  • Moyen 3: Asana, la posture
  • Moyen 4: Pranayama, la respiration
  • Moyen 5: Pratyahara, l'écoute intérieure
  • Moyen 6: Dharana, la polarisation de l'attention
  • Moyen 7: Dhyana, la méditation
  • Moyen 8: Samadhi, la contemplation transpersonnelle

En attendant, rappelons que le Raja Yoga étant une approche holistique, globale, systémique, pour chaque moyen, ce sont les 4 plans, les 4 corps PEMS qui sont concernés :

  • P pour Physique-Organique (chair, os, …),
  • E pour Energétique-Emotionnel (chakras, méridiens, ...),
  • M pour Mental-Intellectuel (hémisphère gauche, pensée analytique, ...),
  • S pour Spirituel-Métaphysique (hémisphère droit, intuition, ...).

Sur la représentation du modèle ci-dessus, on comprend mieux le vocabulaire "4 corps», car on les attache à l'incarnation, alors que l’Âme est un principe temporellement plus grand que notre incarnation. Toujours sur ce schéma, ce modèle, on note deux boucles de Karma, de Feedback. La première est directe, j'ai les conséquences directes de mes actes (je mange trop, j'ai mal au ventre) et l'autre passe par un principe plus grand de causalité (mon attitude de pensée n'est pas cohérente, je me sens dépressif). Plus on avance sur le chemin, plus la grande boucle est rapide voir instantanée : on peut déclencher une somatisation importante quelques heures après avoir laissé l'Ego prendre le dessus (après l'avoir laissé piloter notre véhicule d'incarnation selon des principes de souffrances). Enfin, ce modèle met en évidence une vision globale de la vie notée "Vie++" : nous concourons à l'évolution.

Mais revenons à notre propos qui était de mettre en garde contre une vision trop parcellaire des choses. Par exemple quand on parle de nourriture, on pense souvent au corps physique (P), en Raja Yoga, on intégrera aussi la nourriture du corps émotionnel ou énergétique (E), également celle du corps mental (M) et bien sûr du corps spirituel (S). Un autre exemple classique de cette approche PEMS se retrouve dans la notion de posture (asana). La "bonne posture" sera à trouver dans le physique, mais aussi dans l'émotionnel, le mental, et si possible dans le spirituel. Finissons par la méditation qui longtemps a été uniquement envisagée comme étant spirituelle. Les découvertes en neurosciences permettent maintenant d'affirmer que l'impact ou la pratique peut être mental, émotionnel mais aussi physique (C'est même la base de la méditation athée de pleine de conscience).

news-e-11