N°16 Automne 2019

Newsletter Etherapia n°16

1- HP, HPI, Zèbre ... vs HSP

Question posée sur le forum de la newsletter :

  • <<Bonjour Pascale et Marc ainsi qu'à tout le groupe,
  • Je propose d'aborder la difficulté des personnes à "Haut Potentiel", "surefficient mental", "zèbre"... (qu'importe le nom) dont je fais partie, de canaliser leur mental afin de pouvoir s'adapter au mieux dans un monde qui "pense autrement".>>

Je ne reprends pas ici tout l'exposé de Marielle, que je vous conseille d'aller lire directement sur le forum, mais je vais m'appuyer sur son texte pour répondre, et surtout éclaircir les confusions courantes sur ce sujet.

En France, depuis 2002, un surdoué est une personne ayant un QI de plus de 130 (2,2% de la population). Il existe maintenant des "centres de dépistages" des HPI (I pour intellectuel, en rapport direct avec le QI). Dans le reste du monde, les désignations, les définitions et les seuils sont variables (voir Wikipedia).

Comme la plupart de nos patients HPI sont aussi HSP, Ethérapie oblige, ils font de nombreuses confusions entre les deux. Il y a même des personnes qui sont sûrs d'être HPI alors qu'elles sont HSP en canal principal clair-cognitif. Pour bien faire la différence : pour un HPI la solution vient d'une déduction logico-mathématique (Cerveau-Gauche), et est donc 100% recevable par le système éducatif. Pour un HSP la solution vient par intuition, mais sans la trame logico-déductive, donc sans explication ! Bien sûr, après coup, le HSP, va passer en mode Cerveau-Gauche et va étayer sa solution en s'appuyant sur son savoir universitaire. En réalité, c'est une mascarade pour son entourage (voire pour lui-même) afin que l'on accepte sa solution, son idée.

Un HPI est une personne qui n'explose jamais sous l'effet combinatoire des données. En effet, pour un personne classique, plus le nombre de données, de paramètres augmentent, plus le stress, la saturation mentale augmente. A titre d'exemple, prenons une base combinatoire de 10 éléments. Supposons que la réponse est une combinaison de 2 éléments.

Nb de combinaisons de 10 éléments pris 2 à 2 = 55

Notre référence, 55 combinaisons à étudier par notre cerveau-gauche. Si on passe à 15 éléments, il y a 120 combinaisons à étudier et avec 20 éléments 210. Vous voyez pourquoi on parle d'explosion combinatoire, c'est parce que 20 est le double de 10 et pourtant les combinaisons ont quasi quadruplées !

Menons la même démarche en prenant comme hypothèse que la solution est une combinaison de 3 éléments au lieu de 2 : 10 éléments pris 3 à 3 donnent 220 combinaisons à étudier, 15 donnent 680 combinaisons et 20 débouche sur 1540 combinaisons à analyser, étudier. On a là encore doublé le nombre d'éléments (x2) et le nombre de combinaisons a septuplé (x7) !!!

Dit autrement, vous avez 10 personnes et il faut trouver le bon binôme : difficulté 55. On vous double les nombre de personnes et vous devez trouver le bon trinôme : difficulté 1540. C'est 28 fois plus difficile et c'est pourquoi tout le monde "pète un câble", tout le monde sauf les HPI qui au fur et à mesure de l'afflux de données "voient" de plus en plus l'architecture générale, voient une structure se déployer, et en déduisent de mieux en mieux une règle de choix. Les HSP eux, sans aucune explication rationnelle vont trouver le bon trinôme ;o)

A la lecture de cette "démonstration" sur l'explosion combinatoire, si vous avez déduit la fin avant de l'avoir lu, vous êtes HPI, si au fur et à mesure tout s'éclaircissait avec le sourire, vous êtes aussi HPI. Si au même moment que vous avez disjoncté, vous avez pressenti la conclusion, l'explication c'est que vous êtes un HSP sans trauma lié aux maths ;o)

Donc si vous vous sentez bombardé d'informations à longueur de temps, avec une perception d'infimes détails sur l'environnement (non captés par la majorité des gens) vous êtes HSP et non HP.

Le HPI, quand le nombre d'info augmente, sourit, s'enthousiasme, car il commence à entre-apercevoir une structure, la solution, voire une méta-structure à mettre en place pour mieux comprendre le phénomène.

Le HPI, s'il n'est pas HSP n'est pas particulièrement humaniste, il peut même être "IA" (Intelligence Artificielle). Il optimise en fonction des objectifs que l'on lui a attribué. Plus la solution est cerveau-gauche (IA) plus il est performant. Plus l'humain rentre en jeu, plus il est en stress.

Le HPI comme le HSP se pose beaucoup de questions, ce qui lui laisse peu de répit mental, mais le HPI, contrairement au HSP ne doute pas. Ils ont souvent en commun une soif d'absolu avec un système de valeur en acier trempé, mais ce n'est absolument pas le même système de valeur sauf pour les HPI-HSP.

Enfin le HSP peut être "hyper en tout", hyper lucide, hyper empathique, hyper sensitif, hyper affectif, ... et être très perturbé par cela depuis l'enfance, d'où l'importance de mettre en place le Tao intérieur. Le HPI "pur", bien qu'officiellement surdoué est souvent malheureux, car trop déconnecté de sa spiritualité ou du reste de l'humanité. Voilà, j'espère avoir levé quelques confusions courantes même si j'ai dû rentrer un peu dans la caricature.

2- JUNG : la vie en 4 étapes, en 4 archétypes

L'étape de l'athlète (archétype du sauvage) : À cette étape, nous nous préoccupons surtout de notre apparence, de ce à quoi ressemble notre corps.

L'étape du guerrier (archétype de l'aventurier) : Pendant cette période, notre principal souci est de partir à la conquête du monde, de faire de notre mieux, d'être le meilleur et de parvenir à l'excellence, de faire ce que font les guerriers et d'agir comme agissent les guerriers, des braves.

L'étape de la communication (archétype de l'enseignant) : À ce stade de votre vie, vous réalisez que ce qui a été fait jusqu'ici ne suffit pas à vous contenter, à vous rendre heureux… vous cherchez maintenant les moyens de faire une différence dans le monde, les moyens de servir ceux qui vous entourent. Votre préoccupation est de commencer à donner. Vous réalisez maintenant que dorénavant votre poursuite de l'argent, du pouvoir, des possessions, etc. continueront d'apparaître dans votre vie, mais vous ne leur attribuez plus la même valeur qu'auparavant, car vous savez qu'il existe autre chose.

L'étape spirituelle (archétype du sage) : Selon Jung, ce sera la dernière étape de votre vie, une étape où nous réalisons qu'aucune de ces trois étapes ne représente réellement qui nous sommes et ce que nous sommes. Nous comprenons que nous sommes plus que notre corps, plus que nos possessions, plus que nos amis, notre pays et ainsi de suite. Nous en venons à réaliser que nous sommes des êtres divins, des êtres spirituels ayant une expérience humaine et non pas des humains ayant une expérience spirituelle.

Retrouver l'article complet sur le site de Valérie

3- Cyclo-Gramme, la période des 60 ans

Les cycles, attribut typique du Yin, mènent le monde, mais aussi notre monde intérieur. L'astrologie nous propose depuis la nuit des temps d'en tenir compte au moins par l'étude des mouvements objectifs et indiscutables des planètes. Nul n'irait remettre en cause l'influence de la lune sur les marées, et pourtant, toute personne sensible aux phases de cette même lune se fera étiqueter de "chochotte" !

Donc le cycle le plus court que nous "subissons"est celui de la lune, puis vient celui du soleil. Souvent la période d'anniversaire (cycle solaire) est une période particulière, suivant les personnes, pleine de stress ou au contraire pleine d'énergie. En tout cas c'est rarement une période neutre.

Il existe un autre anniversaire, moins remarqué et plus rare,c'est celui lié au cycle de l'astrologie Chinoise. 12 signes, 5 éléments soit un cycle de 60 ans ! Et oui à 60 ans c'est la première fois que vous repassez dans la même énergie, "singe de feu" par exemple. Quand on sait que cet anniversaire vient souvent, se superposer à un changement de cycle social et psychologique : la retraite, il convient de ne pas le négliger.

Mais voyons les autres cycles des astres, ceux que l'on retrouve dans toutes les astrologies Chinoise, Égyptienne, Grec, ... Voici la durée des grands cycles :

  • HARMONIQUES
  • Jupiter 11,86 ans (23,7 | 35,6 | 47,4 | 59,3 | 71,2 | 83,0)
  • Saturne 29,46 ans (58,9 | 88,4)
  • SOUS-HARMONIQUES
  • Jupiter 11,86 ans (5,9 | 4,0 | 3,0 | 2,4 | 2,0 | 1,7)
  • Saturne 29,46 ans (14,7 | 9,8 | 7,4 | 5,9 | 4,9 | 4,2)
  • Uranus 84,02 ans (42,0 | 28,0 | 21,0 | 16,8 | 14,0 | 12,0)
  • Neptune 164,77 ans (82,4 | 54,9 | 41,2 | 33,0 | 27,5 | 23,5)
  • Pluton 247,68 ans (123,8 | 82,6 | 61,9 | 49,5 | 41,3 | 35,4)

Sur le tableau ci-dessus sont indiquées les durées des cycles, mais aussi ce que l'on nomme les harmoniques (pour Jupiter et Saturne) et les sous-harmoniques. Cette notion d'harmonique, très connue en musicologie, vient mettre en évidence des dates "anniversaires" des cycles des planètes. Ainsi, le 5ème cycle de Jupiter est 59,3 ans et le 2ème de Saturne 58,9 ans ce qui vient redonner de la force au cycle de 60 ans vu précédemment.

Voyons maintenant les sous-harmoniques, c'est-à-dire les demi-cycles et les quarts de cycles notamment. Dans ce cadre Pluton a son quart de cycle à 61,9 ans et Uranus à 21 ans. De nombreux astrologues considèrent le quart de cycle comme marquant, ainsi, pour Uranus, les anniversaires marquant seront : 21, 42, 63, 84. On voit donc apparaître ici le 63 ans d'Uranus qui était invisible sur le premier tableau. Ceci nous amène aussi, à voir les cycles selon Marc Fréchet...

Marc Fréchet (1947-98) a mis en évidence deux notions clés : le "Projet Sens" que nous avons intégré dans la "ligne du temps" en Ethérapie et les "Cycles de Vie". Sur ce dernier point, qui nous intéresse aujourd'hui, il a créé une méthodologie celle des Cycles Biologiques Cellulaires Mémorisés (CBCM). L'idée est que nous sommes également co-créateur de cycle plus personnel, à l'insu de notre plein gré. Ces cycles s'installent via des événements importants de notre vie ou des traumatismes très impactant. Ainsi, par exemple, si après mon bac, j'ai fait un cycle court en BTS et qu'une fois le diplôme en poche j'ai commencé à travailler et vivre en colocation. Cet age - 20 ans - devient le point de départ d'un cycle : 20, 40, 60, 80 ans. La date anniversaire n'est pas forcément pathogène, mais, inconsciemment, ce sera une date de réaffirmation de son indépendance ou de son autonomie. Une humiliation profonde en public à l'age de 8 ans peut enclencher un cycle 8-16-24-32-40-.... où l'on aura tendance à rejouer la scène même si c'est symboliquement, sur un autre plan.

Si vous voulez établir votre "Grille de vie", il suffit de noter en quelques mots tous les événements importants de votre vie. Ensuite analyser les harmoniques (x2, x3, 4x, x5) pour donner du sens à ces harmoniques. Puis travailler sur les sous-harmoniques (/2, /3, /3, /4, /5) afin de voir si un événement n'est pas en réalité une harmonique d'un autre plus lointain. Par exemple, vous avez eu un accident de voiture grave à 24 ans. Regarder si à 12 vous n'avez pas eu un accident, peut être de mobylette ? Puis regarder si à 6 ans (24/4) ou à 8 ans (24/3) vous n'avez pas aussi eu un accident (de voiture avec vos parents ou de bicyclette). Vous comprenez l'idée ?

Souvent en consultation, lors de la recherche d'un trauma sur la ligne du temps nous obtenons par exemple : à l'age de 8 ans. La personne s'en souvient sans problème. Mais en réalité le trauma "cause", initiale peut dater de l'age de 4 ans voir de 2 ans, mais la personne ne s'en souvient plus. Le trauma à 8 ans est, en réalité , une harmonique du trauma à 2 ans !

Dans la même idée que cet article, et pour allez plus loin, le livre de Michel Odoul de 2013 : "Dis-moi QUAND tu as mal, je te dirai pourquoi" propose le TempoGramme. De plus, il expose une analogie entre les 12 travaux d'Hercule et le cycle de 12 mois du zodiaque que nous vivons chaque année : très intéressant.

4-Intuition & Biotest

En tant qu'être humains en chemin, nous sommes en quête de sens, de compréhension et d'orientation. Ce sens peut être mis en lumière, en perspective et en ressenti par des informations et des perceptions provenant d'autres plans que la réalité ordinaire, objectif au sens scientifique en 2019.

A priori nous sommes tous perceptifs, tous capables de nous connecter à d'autres plans avec plus ou moins d'entraînement. Il nous semble d'ailleurs naturel d'avoir des rêves inspirés ou des insights qui viennent éclairer de temps en temps notre chemin de vie. Le canal perceptif est donc accessible, plus ou moins consciemment, et doit être apprivoisé, car il est peu développé dans notre culture matérialiste occidentale.

Voici une estimation dans le monde, donc incluant tous les peuples "non cerveau gauche" comme en Asie, en Afrique ou en Amérique du sud, ce n'est qu'une modélisation possible :

  • 20% des personnes peuvent utiliser leur intuition directement (guide intérieur, petite voix, ...) sans que l'Ego ne vienne mettre "le bazar".
  • 10% peuvent utiliser les états modifiés de conscience comme la méditation sans semence.
  • 20% des personnes doivent accepter d'être ballotté par les signes de la vie même s'ils sont anarchiques !
  • Enfin 50% des personnes peuvent atteindre leur intuition de façon fiable et répétitive à travers l'apprentissage d'un biotest qui demande, en général dans les écoles de médecine non conventionnelle (MTC, Osteo, Kinesio, ...), 3 à 4 ans (et seulement quelques mois pour un HSP).
  • Comme toujours un mixte est possible ;o)

Ce bilan, bien que subjectif, est intéressant puisqu'il montre qu'au final tout le monde - si la personne fait l'effort d'un apprentissage de plusieurs années - a accès au biotest, à l'intuition, aux plans subtils. Dans notre société cartésienne occidentale, cette faculté perceptive originelle est endormie par le processus éducatif, l'environnement social et culturel. Comme le précise Alexis Tournier sur le site de l'INREES : "Si certains sont familiers avec ces perceptions depuis l'enfance, ce don se révèle et se réveille souvent suite à des traumatismes ou chocs émotionnels qui nous plongent dans des états différents, nous ouvrant à des intuitions ou des perceptions fulgurantes... sauf qu'en fait on retrouve sa vraie nature, connectée",

Mais attention sans un travail de connaissance de soi profond et sur la durée, l'intuition comme le biotest resterons sous le joug du mental (projections, biais cognitifs, ...). Ainsi la plupart des perceptions "extralucides" sont brouillées par le chant des sirènes de l'ego et on oublie que le message est symbolique donc à décoder.

Dernier rappel, l'intuition comme le biotest sont troublés par le stress (mental, émotionnel ou physique), des pratiques journalières sont donc INDISPENSABLES ;o)

5- Le Modèle des 9 Chakras

Le modèle classique des 7 chakras est assez connu dans le monde grâce au Tantra. Largement repris par le Yoga, les personnes pensent même souvent que ce modèle vient du Yoga. Le Raja Yoga date d'avant notre ère commune alors que le modèle des chakras s'est initié à partir du deuxième siècle. C'est dans les deux derniers siècles que ce modèle s'est beaucoup diversifié via le Yoga, mais aussi l'ésotérisme et le news-age.

Dans la sphère de l'approche subtile de l'homme, des personnes comme David Tansley (1934-88), Malcom Rae (1913-79), puis Yvon Combe et Pierre Tur ont fait évoluer les modèles vers des applications plus thérapeutiques, mais aussi plus spirituelles.

Le modèle des 9 chakras est issu de cette lignée très présente dans les années 50-99. Voici la structure retenue :

Le principe : De même que, en MTC où au départ on avait 10 méridiens (puis la pratique a fait ajouter deux méridiens gestionnaires, le MC et le TR), ici aussi, la pratique a fait hiérarchiser les chakras différemment et ajouter des chakras gestionnaires.

Rappel du nom des chakras en anglais et en français :

  • | Alta-Major / Occipital || Crown / Coronal || Spleen / Rate (ou splénique) || Ajna / Frontal || Throat / Gorge || Heart / Coeur || Solar-Plexus / Plexus-solaire || Sacral / Sacré || Basal / Base |

Les deux nouveaux chakras sont l'Alta-Major en grand architecte et le Spleen en gestionnaire des trois chakras au-dessous du diaphragme. De plus le Crown se retrouve gestionnaire des trois chakras du haut du corps.

Plus haut, nous avons fait un parallèle avec les méridiens chinois, voici un parallèle avec les méridiens ayurvédiques, les Nadis. De plus on voit apparaître un réseau de contrôle plus complexe :

Le modèle c'est bien sûr étoffé au fur et à mesure des pratiques et des échanges entre "thérapeutes du milieu". Au final, le modèle retenu fut :

On reconnaît plus ici un modèle systémique, ou les principales interactions dynamiques sont prises en compte.

Concernant les nouveaux chakras, l'Alta-Major (occiput) a une place de pilote spirituel. Il faut savoir qu'il existe une légende qui dit que, à la naissance, c'est par là qu'un ange insuffle la mission de vie de la personne. Cette allégorie montre l'importance de ce chakra : notre mission de vie. Aussi personne n'y touche sans un bon biotesting initial. Pour le centre énergétique de la rate (qui existe même si on a subi une ablation de la rate) on est plus comme pour le TR ou le MC en acupuncture sur la reconnaissance d'un chef d'orchestre qui régule directement les 3 chakras en dessous du diaphragme, et indirectement, si besoin, les 3 au-dessus.

Voilà, l'objectif de cet article n'étant pas de faire un cours sur les méthodologies associées à ce modèle des 9 chakras, mais plutôt de sensibiliser à l'évolution normale et naturelle de tout modèle. Cette évolution étant impulsée par de nouvelles découvertes, de nouveaux retours d'expériences, de nouvelles intuitions, ou un nouveau contexte.

Comme tout modèle, il n'est utile que s'il permet d'aider le thérapeute soit dans sa recherche de causalité, soit dans sa recherche d'actions correctives. Ainsi, même si vous n'avez pas été formé à cette approche, vous pouvez biotester sur le schéma d'où vient la problématique : d'un centre énergétique ou d'un chemin qui relie les centres. Ensuite, vous pouvez chercher au biotest, sur quels centres il faut agir et pour chaque centre piocher, toujours au biotest, dans votre propre boite à outils l'action corrective à mettre en place.

Par exemple, si la communication Coronal-Rate est perturbée, une simple imposition des mains type Reiki, une main sur le coronal et l'autre sur la rate, peut permettre de relancer le système énergétique perturbé. Ou encore peut-être faut-il faire plus de méditation pour alimenter le centre coronal et prendre en homéo du "Spleen D8" de chez Weleda (Splenine D8 Dilution). Tout ceci est bien sûr à biotester avec votre protocole et vos outils.

Si ce modèle vous parle, n'hésitez pas à l'utiliser "à votre façon".

6- HSP, ... dur-dur ...

Question posée sur le forum de la newsletter :

  • << J'ai découvert que j'étais HSP et mesuré vraiment l'impact sur moi que récemment. Peut-être que des personnes comme moi seraient intéressées par une synthèse ou un rappel, de "HSP et distanciation" et "Comment rester centrée" >>

Nous ne reprendrons pas ici tout l'exposé de Helivanne, que nous vous conseillons d'aller lire directement sur le forum. En revanche, Pascale comme elle l'a fait le jour du colloque :

Le premier point pour être en capacité de pouvoir différencier l'émotion qui nous appartient de celle émise par l'autre c'est d'être en références internes (donc d'avoir fait le travail de reconnexion à son TAO originel et celui de réintégration de l'énergie de l'enfant intérieur). Dans ce cadre, on peut être en mesure de mieux ressentir et discerner ce qui est interne. Alors que, sans ce travail, c'est très difficile et compliqué; le ressenti ou le besoin pouvant être dicté par l’extérieur et issu du conditionnement lié à la construction de son enfance.

Le deuxième point est d'avoir conscience "à chaque instant" de sa nature d'HSP et de trouver des stratégies pour maintenir cette conscience sur le long terme. Cela signifie être conscient du phénomène d'amplification de son ressenti, être conscient que celui-ci démarre dès qu'on est en relation avec les autres. En ayant cette conscience, on peut appliquer la fameuse règle de diviser par dix pour connaître la réalité de l'intention de l'autre. On comprend l'importance de maintenir cette vigilance sur notre nature et le fait qu'il faille mettre au point des stratégies, des "pense-intelligent" (post-it placés à différents endroits, petit bracelet ou autre que l'on associe à cette nécessité de diviser ...) qui viennent nous rappeler à intervalles réguliers cette nécessité de diviser son ressenti afin d'avoir une réponse, position adaptée au contexte.

Le troisième point c'est se rappeler qu'il n'y a pas de bouton marche-arrêt à cette nature hypersensorielle. Donc quoiqu'il se passe, on va ressentir les émotions des autres, les énergies du groupe, le chaos de la foule. La seule solution va être de laisser toutes ces informations nous traverser sans les bloquer. D'où la technique du mantra "Ceci ne m'appartient pas, j'envoie à la terre" ou de la douche virtuelle qu'on active régulièrement par la pensée. Ainsi, si je sais que je dois prendre le métro ou aller au supermarché (donc que je vais entrer au contact d'une foule) je mets en pratique le mantra ou la douche dès que je sors de la maison. Je n'attends surtout pas de ressentir un malaise ou un mal-être pour le faire. Prendre cette habitude créer ce réflexe très aidant.

La quatrième clé va être vitale si les exercices de prévention n'ont pas été appliqués ou insuffisamment. Si malgré les consignes précédentes, on s'est laissé impacté, pour retrouver son centre, revenir à soi, recréer son unité intérieure il va falloir pratiquer des exercices de médiation corporelle: Qi-Gong, respirations, yoga etc.

C'est seulement après avoir respecté toutes ces règles que l'on saura exactement ce qui vient de nous. En effet pratiquer ces quatre règles n'efface pas les stress, émotions, qui nous appartiennent. Par contre, elles permettent bien d'y voir clair et de faire la part des choses entre ce qui est de notre ressort et ce qui fait partie de l'autre.

7- Apports de l'Ethérapie en Aromathérapie

  • Matt nous a fait un superbe exposé au colloque sur les HE et l'Ethérapie. Il a accepté de partager son approche sur la newsletter. Nous l'en remercions.

Angèle, une amie très à l'écoute de son bien-être, me demande un conseil en huiles essentielles (HE) pour l'aider à se sentir mieux. Depuis une ou deux semaines, son sommeil est moins réparateur. Elle s'endort assez facilement mais sent que son sommeil est de mauvaise qualité. Elle a du mal à se réveiller. Cette situation est récente et Angèle souhaite une aide naturelle pour retrouver son équilibre.

Dans un premier temps, je fais la liste des HE pouvant améliorer le sommeil. En me basant sur mes connaissances en Aromathérapie (démarche cerveau Gauche) au moins 8 HE sont possibles : Angélique, Ravintsara, Lavande vraie, Mandarine Zeste, Lédon du Groenland (d'après Dominique Baudoux, l'Aromathérapie, Editions Amyris). Ou également Petit Grain Bigarade, Camomille noble, Verveine citronnée (d'après Elske Miles, Les huiles essentielles pour les nuls). Il n'est pas conseillé de mélanger trop d'HE ensemble, alors comment trouver dans cette liste celles qui répondront le mieux au besoin d'Angèle ?

Une démarche complémentaire personnalisée, basée sur l'Ethérapie, consiste à identifier les HE qui sont adaptées à la personne, ici et maintenant, pour un besoin spécifique. Le Biotest (démarche cerveau Droit), pratiqué en Ethérapie, permet de répondre à la question "cette HE est-elle juste et écologique pour aider Angèle à avoir un sommeil réparateur ?"

Par Biotests successifs, je sélectionne 2 HE la Lavande vraie et le Lédon du Groenland.

La lavande vraie est un bon choix, car elle détend, calme, conduit au respect de soi-même, nettoie et purifie tant au niveau physique qu'énergétique, apaise les tensions nerveuses, équilibre, combat la nervosité et les angoisses. La lavande agit sur la relation avec sa mère. Sans aller plus loin dans le décodage, il se trouve qu'Angèle est amenée à beaucoup s'occuper de sa mère…

Le choix du Lédon du Groenland est une HE rare, précieuse, d'une très grande efficacité sur les troubles du sommeil. Angèle me dit également qu'elle nourrit des colères rentrées. La colère est en lien avec l'énergie du foie en Médecine Traditionnelle Chinoise. Comme par "hasard", le Lédon du Groenland a un effet draineur et régénérant hépatique. Cela me conforte dans ces choix adaptés à la demande d'Angèle.

Comment utiliser en pratique ces 2 HE, en olfactothérapie, sur la peau, quelle localisation ?

La Lavande vraie est extrêmement bien tolérée au niveau cutané, elle sera appliquée le soir, sans risque de photosensibilisation liée à la faible présence de coumarines.

L'utilisation du Lédon est possible pour Angèle (déconseillée aux enfants de moins de 6 ans, femme enceinte ou allaitante).

Angèle pourra donc appliquer 1 goutte de Lédon du Groenland, 2 gouttes de lavande vraie, dilués dans 3 gouttes d'huile végétale pendant 2 semaines (formule individualisée, confirmée au Biotest) au niveau du plexus solaire.

Au bout de quelques jours, Angèle se réveille beaucoup plus en forme le matin, avec la sensation d'avoir bien dormi. L'aide apportée par les HE lui a permis de retrouver l'équilibre qu'elle souhaitait. La Lavande et le Lédon du Groenland étaient adaptés à la situation de vie d'Angèle. Si, dans un an, Angèle a la sensation de revivre la même situation, il sera nécessaire de refaire les Biotest car Angèle et son environnement auront évolués…la réponse doit être chaque fois personnalisée.

Pour nous aider à évoluer, les plantes sont prêtes à nous accompagner. Le biotest pratiqué en Ethérapie permet d'individualiser le travail avec les HE avec une plus grande justesse.

Matt Saro, Pharmacien, Aromathérapie et Médecine Traditionnelle Chinoise, matt.saro11@gmail.com

8- Étude d'un cas concret par Tienda

  • Dans le cadre du mouvement Ethérapie, il peut être intéressant de savoir comment des coachs ou des thérapeutes ont intégré l'Ethérapie à leur pratique. Tienda nous partage ici un bel exemple.

Un jour une amie m'appelle en catastrophe au travail. Sa fille de 14 ans vient de faire une tentative de suicide, une petite que je connais depuis la maternelle. La mère me demande de l'aide. Je Bioteste :

  • Puis-je ? Dois-je ? Suis-je capable ?

Comme j'ai un oui à ces trois questions, j'accepte de l'écouter. Elle m'explique la situation et me demande si je peux intervenir. Je lui dis oui mais à condition que la demande vienne de sa fille. Sa fille accepte et je me rends à l'hôpital pour la rencontrer.

Je lui explique le processus du TAO avec des mots accessibles à son âge et la manière dont je travaille. J'ajoute que je viens en complément à la prescription de l'hôpital. Je lui dis que je n'ai pas besoin de savoir ce qui se passe si elle n'a pas envie d'expliquer les choses. Je lui demande de réfléchir. Elle doit se sentir libre de le faire et si elle le fait, qu'elle peut s'arrêter à tout moment si elle sent que cela n'est plus juste pour elle.

Deux jours après sa mère m'appelle en me disant qu'elle est d'accord pour le faire. Je la remercie de sa confiance.

Je mets en place un protocole en tripartie ou j'acte le fait que je travaille avec sa fille et que sans son accord je ne pourrais rien dire du contenu des séances, ce sera à elles deux de s'entendre.

Lors de la première séance, le processus n'est pas sorti au biotest. Il me faut lui faire des réalignements et ré harmonisations énergétiques et un drainage émotionnel sans parler. J'utilise le drainage des fascias, des méridiens, un soul-touching (travail la globalité du corps physique). Les séances se sont alternées tous les 15 jours pendant plusieurs mois.

Puis lors de la 10ème séance le biotest me dit de faire le processus de mise en place du TAO. J'ai alors pris le temps de lui réexpliquer et d'acter son accord avec elle.

J'ai défini l'objectif avec elle et commencé à poser le TAO. Elle a fait avec assiduité les exercices. Au bout des 3 semaines, chaque pose du TAO a été ajustée par un REA (rêve éveillé accompagné) pour avoir les 100%.

En parallèle à mes séances, elle avait des séances avec le psychologue que l'hôpital a conseillé.

Une fois que le TAO a été posé, le biotest m'a fait faire des séances de REA tous les 15 jours, puis espacées d'un mois.

Les retours de sa mère m'ont touchés, elle me dit "merci ma fille est revenue de chez toi à chaque fois avec un sourire, elle va avec plaisir à tes séances"

Dernièrement sa mère m'appelle en me disant qu'elle a l'impression que sa fille ne va pas bien alors qu'au biotest, c'est elle qui ne va pas bien. Cette maman vient de perdre son père et apporte son soutien à sa propre mère tout en soignant son mari qui est malade depuis 1 an et demi.

Je l'ai rassurée sur les réactions de sa fille adolescente. Puis je lui ai proposé une séance de drainage émotionnel pour l'aider à évacuer tout cela. Elle a dit oui, mais n'ai pas venue. J'ai alors laissé passer les vacances et j'ai repris contact pour savoir si sa fille sentait le besoin de continuer les REA, ne serait-ce que pour aider à la rentrée scolaire.

Merci Tienda pour ce partage

9- Médecine traditionnelle

A ce jour, comme on peut le lire sur le site de l'OMS :

<< La médecine traditionnelle est la somme des connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et expériences propres à une culture et qui sont utilisées pour maintenir les êtres humains en bonne santé ainsi que pour prévenir, diagnostiquer, traiter et guérir des maladies physiques et mentales.

Elle est parfois qualifiée de médecine "parallèle ou "douce". Utilisée depuis des milliers d'années, ses praticiens ont beaucoup apporté à la santé humaine, surtout en tant que prestataires de soins de santé primaires au niveau communautaire.

Elle reste très populaire dans le monde. Depuis 1990, elle fait une apparition remarquée dans de nombreux pays développés et en développement.>>

Sur la version 2002 reprise par Wikipédia français :

Dans les pays industrialisés, les adaptations de la médecine traditionnelle sont nommées "complémentaires", "alternatives", " non conventionnelles", "douce", ou encore "parallèles".

Donc en théorie, on peut utiliser le mot médecine s'il est immédiatement suivi d'un qualificatif. En pratique, les restes de peurs suite à l'inquisition mise en place par la commission interministérielle de 2002, bien qu'entièrement remise en cause en 2008 (sauvée de justesse) et ne produisant plus de documents opérationnels depuis 2015, oblige à un devoir de réserve. Il est donc encore largement préférable de ne pas utiliser en France :

"médecine xxxxx"

même si l'OMS le permet!

news-e-16