N°12 Automne 2018

Newsletter Etherapia n°12

>>> Vers le forum de la news: Groups.Google.com/forum/#!forum/newsletter-etherapia

Enfant : Ethérapie

Ce premier article est le premier de six articles que vous allez découvrir dans les pages qui vont suivre. Il se veut donc aussi introductif.

En Ethérapie, au cabinet, nous avons de nombreux enfants qui viennent nous voir avec leurs parents. La demande initiale peut être aussi variée qu'un problème d'endormissement, des allergies alimentaires perturbantes en milieu scolaire, des problèmes de bouc émissaire à l'école, des pertes incompréhensibles de niveau à l'école ou au sport, ... Dans tous les cas, ces enfants ont déjà essayé les solutions classiques puis alternatives sans succès. C'est donc le bouche-à-oreille qui fait que les parents prennent rendez-vous pour leur enfant.

La première étape est toujours de tester si on doit voir les parents avant, et la réponse est souvent "oui". Quand nous recevons les parents cela signifie très souvent que nous allons leur annoncer, avec tout le tact nécessaire, que leur enfant est hyper-sensoriel ou haut-potentiel et que le système éducatif et sportif est fait pour la majorité, pour les 2/3 de la population, 2/3 dont leur enfant ne fait pas partie.

Ensuite nous allons tester si c'est un problème de systémique familiale ou un problème lié essentiellement à l'enfant. En cas de systémique, c'est aux parents de commencer le travail s'ils le désirent. Au minimum, il faudra installer le Yang, le Yin aux deux parents et à l'enfant (les deux premiers RDV classiques en Ethérapie). En dehors de ce processus de base, il peut être nécessaire de voir en individuel un des parents ou l'enfant (avec ses parents) pour lui expliquer quelques modèles comme la loi Normale, le BVS ou encore l'objectif "inhumain" des systèmes comme le système éducatif, politique ou économique. Si besoin toujours, on abordera le côté philosophique avec la non-dualité et les questions existentielles comme "Que fait-on sur Terre ?", "Pourquoi mes parents ont-ils eu un autre enfant ?" "A quoi sert l'école ?"...

Si le problème est systémique, il peut être nécessaire pour les parents, une fois les polarités originelles Yang et Yin installées, de reconnecter aussi leur enfant intérieur et d'avoir un "cours de systémique". L'objectif de cet exposé, de cette explication du modèle parental et de ses fonctions associées, va être de permettre aux parents de bien comprendre leurs fonctions dans le cadre du couple parental. Si nécessaire on rappellera de bien différencier le couple amoureux qui lui peut "divorcer", du couple parental qui lui est "à vie". C'est aussi au cours de cette séance avec les deux parents (de préférence) que nous allons redéfinir les fonctions du Yin (souvent la mère) et du Yang (souvent le père), afin de lever toute ambiguïté sur les responsabilités réciproques et complémentaires. Enfin nous conclurons en rappelant que la fonction "mâle dominant" est inhérente à tout clan qui survit et évolue. Si le Yang de la famille ne veut pas prendre cette place, qu'il sache que quelqu'un d'autre prendra logiquement cette place laissée vacante dans le système, que ce soit le petit garçon de 4 ans, la petite dernière de 2 ans ou le chien !

Mais revenons à l'enfant. Ensuite parmi toutes les techniques que l'on peut utiliser en complément de l'installation du Yang puis du Yin, il y a bien sûr les outils de l'Ethérapie : guérison des liens, réharmonisation, mais aussi l'utilisation du Tarot Quantique Celtique et ses animaux totems, les mandalas, les médiations corporelles, etc. Vous découvrirez plus en détail certaines de ces approches dans les pages qui suivent.

Dans le cadre de notre cabinet, ce sont donc des enfants hypersensoriels du Verseau (voir haut potentiel) que nous recevons. Il y a donc tout un côté pédagogique qu'il va falloir faire passer aux parents qui ensuite seront les seuls "à piloter le navire". En individuel avec un parent ou les deux, nous insistons beaucoup sur le fait que, pour ces "nouveaux enfants du Verseau", la COHERENCE est primordiale et l'incohérence tragique. Faire ce que l'on dit, expliquer ce que l'on fait, être un exemple, voilà les pistes simples, mais efficaces. En revanche, tout le vieux système éducatif basé sur l'émotionnel "Si tu aimes maman tu ..." ou le "Fait ce que je te dis et pas ce que je fais" est caduc et inefficace avec ces enfants. Ils peuvent même renverser le pilotage émotionnel à votre insu et devenir le maître à bord. Attention donc, les enfants du Verseau, comme tous les enfants du monde, même s'ils sont si éveillés, intelligents, vifs, ... ont besoin d'un cadre structurant pour vivre leur enfance. Il y a nécessité de poser un cadre, des règles de vie, c'est indispensable. De plus, cohérence oblige, il faudra respecter et faire respecter ces règles. Le profond besoin de structure de ce type d'enfant ne peut être trouvé, dans les dix premières années, que dans la cohérence des parents.

Comme on peut le voir dans l'exposé ci-dessus, aidez les enfants passe par éduquer les parents. Être parents ça s'apprend d'une façon générale contrairement à la croyance populaire qui veut que cela soit naturel et spontané. Mais, en plus, dans le cas des enfants hypersensoriels, il faut aussi ouvrir les parents à ce monde HSP non officiellement reconnu dans la société française.

Vaste programme :o)

Enfant : Géobiologie Quantique Holistique

Lors d'une consultation holistique, il est important de tester le lieu où l'enfant dort, pour être sûr qu'il se régénère bien la nuit. De même si l'objet de la consultation est lié aux études, on testera le lieu où il fait ces devoirs. Bien sûr il ne s'agit pas ici de faire un bilan géobiologique ou feng-shui complet, quoi que... si le biotest vous indique que c'est nécessaire, il faudra le proposer aux parents.

Il s'agit ici de vérifier si les 8 énergies de base du Pakua sont bien présentes en terme de ressource et en harmonie avec l'enfant. La première étape sera tout simplement de faire une réharmonisation quantique à distance en utilisant les trigrammes sur le plan de la maison. La deuxième étape est de vérifier si une énergie n'est pas chroniquement en déficit ou en excès. Si oui, il convient de chercher un objet à ajouter ou à retirer de la chambre.

Pour l'objet à ajouter, ce peut être un poster en lien avec l'énergie du trigramme, un objet symbolique, une décoration adaptée. Par exemple : une belle roche pour la Terre, un poster du Kilimandjaro pour la Montagne, une fontaine pour l'Eau, un carillon pour le Vent, un poster d'orage pour le Tonnerre, une bougie-led pour le Feu, un vaporisateur pour Lac-Brumes, et un super poster d'une nuit étoilée pour le Ciel. Bien sûr l'objet est testé en fonction de la personne et devra rester quelques mois en place.

Si cet aspect géobiologie : temple interne en relation avec le temps externe vous intéresse, il y a notre ouvrage très complet sur le sujet : "Géobiologie Quantique Holistique" aux éditions Vie. Mais comme nous le voyons ici, on peut rester très simple.

Enfant : Mandala

Commençons par un petit rappel. Le terme mandala vient d'un mot sanskrit qui veut dire cercle, circonférence, c'est un dessin organisé autour d'un point central. En thérapie ou en coaching, le mandala est bien plus qu'un dessin: c'est un superbe outil de centrage, d'harmonisation et de transformation. En effet, le mandala est un moyen de nous connecter à nous-mêmes en profondeur et il agit sur tous les plans: physique, émotionnel, mental et spirituel. De plus, lorsque nous dessinons un mandala nous sollicitons les deux hémisphères du cerveau, ce qui induit une harmonisation de ces 2 parties souvent vécues en opposition.

A la lecture de ce rappel, il semble évident que le mandala est un très bon outil avec les enfants, car à la fois très accessible et source d'une puissante transformation. Comme le dit Carl Gustav Jung : "Chaque matin, je dessinais une petite figure circulaire, un Mandala, qui semblait correspondre à mon état intérieur du moment. Je n'ai découvert que petit à petit ce qu'était réellement le Mandala: le SOI, l'intégrité de la personnalité laquelle, quand tout va bien, est harmonieuse"

En thérapie, on pose une intention avant de faire le mandala. Par exemple, lors de l'entretien la notion de rapport à l'autorité semble la problématique prédominante. On bioteste alors cette intention pour la valider ou l'affiner dans sa formulation. Ensuite, si besoin on bioteste le motif du mandala ou on laisse l'enfant choisir parmi une dizaine de mandalas que l'on aura au préalable sélectionnés. Ensuite, soit directement dans le cabinet lors de la séance, soit plus tard chez lui, l'enfant fait le coloriage en disant l'intention au début, "autorité" par exemple. Ensuite, l'enfant doit avoir suffisamment de temps devant lui (20 minutes par exemple) pour colorier. Si au bout du temps imparti, l'enfant veut continuer plus tard chez lui, il n'y a pas de souci. A chaque fois il suffit qu'au début, il reformule l'intention, puis il peut l'oublier et simplement colorier.

Il existe des processus intéressants qui sont pilotés par des consignes. Les plus connus étant de commencer soit par le centre, soit par le pourtour (à biotester bien évidemment). Un autre processus intéressant est de choisir un mandala assez simple et d'en faire trois exemplaire. Le premier exemplaire sera colorié avec toutes les nuances de rouge, puis le deuxième avec toutes les nuances de vert et enfin le dernier avec les nuances de bleu. Ces trois coloriages peuvent être espacés dans le temps, le premier au cabinet par exemple, et les autres espacés d'un jour par exemple. Un autre processus qui marche bien avec les enfants est celui où l'on fait choisir une couleur "qu'on aime" et une couleur "qu'on déteste". Ensuite, on demande à l'enfant de colorier le mandala uniquement avec ces deux couleurs.

On peut aussi donner les mandalas comme hygiène de vie. On dit aux parents de laisser du temps pour deux mandalas dans la semaine. Le premier sera "Tout ce qui m'énerve" et l'autre "Tout ce qui est génial". Les parents, avec l'enfant, trouveront facilement des "mandalas à colorier" sur le Net ou en librairie ou dans notre sélection. Attention, le dessin doit être centré et plutôt abstrait, ce n'est pas un "coloriage de BD".

Le mandala favorise la concentration et développe la créativité, c'est donc aussi un bon outil pour tous les problèmes d'apprentissages (une des causes principales de consultation). Spontanément les enfants aiment colorier, aussi profitons-en en proposant un motif centré et une intention.

Enfant : Runes

Les runes et leur magie interpellent depuis la nuit des temps les grands et les petits. Il existe plusieurs systèmes de runes dont celles que nous avons proposées dans le cadre du Tarot Quantiques Celtiques et disponibles sur Flickr. Peu importe celles que vous utiliserez avec les enfants, le principal c'est qu'elles vous parlent ou/et que vous les ayez étudiées. En général à chaque rune est associées une énergie, une ressource positive, une clef de vie. C'est celle-ci que nous allons tester pour l'enfant.

Par exemple, une maman vient consulter avec son fils qui se fait souvent malmener à l'école. Le père ayant quitté sa fonction parentale depuis longtemps, il convient de rechercher parmi les énergies runiques disponibles celle qui servira de ressource à l'enfant dans la cour de l'école.

Par exemple, en TQC vous avez trouvé que c'est l'énergie de l'Aigle qui serait une bonne ressource pour dépasser ce petit problème de bouc émissaire. Sur un galet (acheté au préalable chez Amazon, Casa ou ramassé sur la plage) vous dessinez alors avec un stylo-peinture le dessin de la rune et vous demandez à l'enfant de la mettre dans sa poche quand il ira à l'école. Quand il sent qu'on vient "le chercher", il mettra alors sa main dans sa poche et connectera ainsi l'énergie de l'aigle dont il a besoin.

En runes Futhark, vous pouvez trouver que l'énergie d'Odin exprimé via la rune Ansuz est adaptée. Vous dessinez alors la rune sur le galet.

Évidemment si vous avez un complément d'information, une anecdote, soit sur l'Aigle soit sur Odin, vous n'hésitez pas à la conter à l'enfant.

Enfant : Qi-gong, Yoga, Brain-gym

La médiation corporelle reste la meilleure porte d'entrée pour les enfants surtout quand l'expression orale de ceux-ci est soit contrôlée (par les parents, la société, l'école) soit difficile, à cause de traumas liés à la petite enfance. Rentrer par le jeu, une histoire que l'on raconte, l'analogie avec les animaux permet de contourner ce type de difficulté et de capter l'attention de l'enfant . Par exemple, Marianne a mis à disposition de tous une petite histoire pour faire les 8 brocarts avec des enfants : l'histoire du petit Samouraï. En Qi-gong comme en Yoga ou même en Brain-gym, s'appuyer sur les animaux est souvent une bonne motivation pour les enfants. Voici des ouvrages ayant fait leurs preuves :

Évidement en thérapie comme en coaching, il n'est pas question de "faire un cours", juste on va prendre un, deux ou trois exercices que l'on a biotesté comme étant la solution en médiation corporelle pour la problématique de l'enfant. On va faire ces trois exercices avec l'enfant et ses parents trois fois dans le cabinet. Ensuite, sous la responsabilité des parents l'enfant s'amusera à refaire "la gymnastique avec l'histoire" à la maison. Bien sûr les exercices retenus seront élémentaires et à la portée de l'enfant. Ce qui est important c'est d'associer une histoire symbolique aux exercices, cette histoire, si possible contient l'intention de travail ce qui demande de l'intuition et de la créativité.

Enfant : Méditation & Relaxation

Un autre outil très à la mode en ce moment est la méditation pleine conscience. La célèbre méditation "Calme et attentif comme une grenouille" d'Eline Snel [ youtu.be/JwRjwDluA30 ] a vraiment lancé dans l'esprit du grand public cet outil pour les enfants. L'application "Petit bambou" cent fois plébiscitée prend la relève quand l'enfant est plus grand ou pour les relaxations.

Tous les essais d'introduction de la méditation auprès d'un jeune public ont donné des résultats hyper-positifs que ce soit sur l'apprentissage, la violence, la mémoire, le relationnel à l'autre, le sommeil, la créativité ou la gestion du stress. Donc oui apprendre à méditer à un enfant est un vrai plus et ce, pour toute sa vie. Quand l'enfant est petit, les parents sont à même d'accompagner leur enfant sur ce chemin, en méditant avec eux tout simplement. Ensuite, plus on s'approche de l'adolescence, plus c'est un coach ou un sophrologue extérieur à la famille qui sera le plus efficace.

Si vous voulez commencer avec vos patients, vos enfants ou vos amis, la méditation du sourire aux organes est un excellent support pédagogique. La méditation est guidée sans être directive, et elle peut se faire en trois minutes comme en trente suivant le niveau des pratiquants et le temps disponible. C'est celle que nous faisons pratiquer au cabinet à nos patients quand ils n'ont pas déjà une "méthode" de méditation qui leur va bien.

Ensuite peuvent venir des méditations de type "mindfulness" qui vident bien le mental ou font bien redescendre l'émotionnel.

Enfin, pour lancer un relaxation ou une méditation, il est important que le corps de l'enfant soit disponible, pour cela 3 minutes de respiration circulaire est une très bonne induction.

Enfant : Animaux Totem

Lors de l'installation du Yang ou du Yin originels, si le biotest le conseille, nous allons utiliser un animal totem comme support symbolique. On pourrait même penser que c'est systématique, mais ce serait négliger le pouvoir de l'inconscient collectif et de tous ses préjugés vis-à-vis des animaux. Au final, en France du moins, très peu d'animaux n'ont pas de connotation négative ou péjorative. Le rat, l'araignée, le moustique, le serpent, le vautour et même le loup, l'ours ou les grands félins, tous ont des "casseroles" du moins chez les adultes. C'est pour cela que travailler avec les animaux est à la fois génial et terriblement piégeant. Cela nécessite d'avoir une approche non-duelle et de recadrer toutes les incohérences et mythes urbains dont sont entachés les animaux sauvages. En effet, pas question de prendre un animal domestique sauf si l'objectif est "l’esclavage ! Nous privilégions les 8 animaux du TQC : le castor, l'aigle, le loup, la chouette, le vautour, la couleuvre, le thon et le papillon, car nous les avons bien étudiés d'un point de vue chamanique et systématique : Wikipédia n'est d'aucune utilité ici. Il existe aussi de bons supports via "Le tarot de la sagesse animale" ou "Les cartes médecines, découvrir son animal-totem". Donc si ça sort au biotest et si vous avez assez de recul sur les animaux pour pouvoir expliquer l'intérêt et le point fort d'un animal, vous pouvez utiliser ceux-ci comme ressource pour résoudre une problématique. Par exemple, demander à l'enfant stressé de mimer, jouer l'ours 3 min tous les soirs, ou encore à l'enfant timide de théâtraliser la vie de l'aigle ou encore de graver la rune correspondante s'il s'agit d'un des animaux du TQC. Donc oui les animaux peuvent être de bonnes ressources, ... si le biotest le conseille ;o)

Ego, mode d'emploi

L'Ego est un vaste sujet qu'il est difficile d'aborder simplement. Tout d'abord il est important de se souvenir que l'Ego est indissociable de la conscience et du libre arbitre. Si nous voulions nous libérer de l'emprise de l'Ego il suffirait de s'incarner dans le règne animal ou végétal ! Comme nous n'avons pas fait ce choix initial, c'est "qu'à l'insu de notre plein gré", nous avons choisi d'arpenter le chemin de l'incarnation avec d'un côté, une conscience et un certain libre arbitre, et, de l'autre côté un inconscient et un Ego.

Pour gagner l’Éveil, c'est-à-dire la pleine conscience non-duelle de ce qui est, il faut se mettre en chemin et travailler la mise en conscience de nos programmes inconscients. Ceci demande un engagement et un effort certain sur le long terme. En attendant cette décision de mise en chemin spirituel, l'Ego nous permet d'avoir le sens de la personnalité, de l'individualité et de vivre dans le monde sans aucun travail de développement personnel. Il nous permet de pouvoir dire "je suis", "je pense", "j'ai mal", "je souffre", "je suis content", etc.

Si cette base commune à tous les humains, le "JE", n'est pas suffisamment forte, le chemin de croissance personnelle commencera par une renarcissisation de l'Ego afin de le rendre plus fort. Avec plus de confiance en soi, plus d'estime de soi, plus de positivisme, il devient alors possible de passer à l'étude de la facette spirituelle et transpersonnelle de notre être. Ainsi curieusement, toutes les thérapies commencent par renforcer l'Ego, via la guérison de ses blessures, mais ensuite l'Ego va devenir un empêcheur sur le chemin de réalisation de soi. En effet, l'Ego est comme un enfant, il n'est pas conscient d'appartenir à un Tout plus grand que lui, à un plan d'évolution qui dépasse la durée d'une vie humaine. Aussi, l'Ego - l'enfant moi - va-t-il mettre en place des stratégies et des programmes qui nécessitent le minimum d'énergie ou qui produisent ponctuellement une solution viable de réponse au désir voir une solution de survie.

Comme le propose Eckhart Tollé, on peut considérer l'Ego comme une structure mentale qui va s'immiscer dans toutes les pensées, dans toutes les réflexions et dans tous les scénarios de vie. On peut donc parler de l'Ego tyrannique, de l'Ego inquisiteur, de l'Ego violent, de l'Ego sceptique, de l'Ego vindicatif, voir de l'Ego kamikaze sans oublier l'Ego propriétaire, l'Ego jaloux et bien sûr l'Ego vengeur, l'Ego pervers, l'Ego victime, l'Ego menteur, l'Ego manipulateur ...

L'Ego a notre intelligence cognitive (Cerveau Gauche), notre mémoire, mais n'a que 5ans ! Plus on est intelligent plus notre Ego saura utiliser et jouer à merveille avec les scénarios ou jeux de rôles de la vie (BVS, PAE, ...). Mais il peut aussi, comme un enfant diaboliquement intelligent, mais immature, s'amuser à vous manipuler via l'illusion de paradis artificiels comme de l'amour ou la liberté.

À l'aide de justifications qu'il sait puiser dans votre banque mémorielle et en s'appuyant sur vos conditionnements issus de la petite enfance, son côté "cerveau gauche", logico-déductif, sans émotionnel ni empathie, mettra facilement en évidence les contradictions, les failles, les incohérences. Faisant preuve de fausse humilité si besoin et se montrant "impeccable" certaines fois, il utilisera toujours le voyage vers le passé ou la projection dans l'avenir pour faire naître le doute, la peur, l'angoisse et par le jeu de la comparaison et du jugement nous entraînera dans son royaume "pervers narcissique" où nous ne sommes que l'objet de son pouvoir et de sa dictature.

A lire ces dernières phrases, on comprend mieux la souffrance, l'enfer que vivent les personnes en pleine crise de l'Ego. L’hystérie ou l’irrationalité deviennent les modes réactionnels privilégiés et pourtant totalement inefficaces. On "pète un câble", mais cela n’arrange rien, bien au contraire : tout l'entourage devient un support d'externalisation qui nous éloigne de la sérénité. Le voisin, le bus, la météo, le chef de service, sont vécus comme des "vrais empêcheurs d'aller mieux", "c'est injuste et c'est la faute des autres" nous serine et prouve l'Ego.

Bien sûr, il existe des modes de fonctionnement qui permettent de contenir l'Ego à son rôle, mais quand la crise est là... peu de solutions en dehors de la chimie (neuroleptiques ou anxiolytiques) sont efficaces !

Les modes de pensées qui permettent de garder l'Ego à sa juste place, "au service de", se nomment exercices spirituels et sont notamment :

  • l'auto-observation,
  • le service désintéressé,
  • le "oui à La vie" (non-dualité) et
  • l'instant présent.

Toutefois, même si vous pratiquez régulièrement ces exercices spirituels, qui sont donc au niveau de la pensée, en cas de surstress, grande fatigue, coup dur, contexte défavorable, une crise égotique est toujours possible !

Comme le montre la métaphore visuelle ci-après, tant que notre niveau énergétique globale est bon, on a le moral et la pêche : on ne risque rien. Ce niveau énergétique élevé nous protège de toutes les avanies et autres écueils de la vie.

En revanche, si ce niveau global baisse, nous devenons sensibles à tous les pièges cachés ou inconscients. La barque risque de prendre l'eau et là, en général, l'Ego en "rajoute une couche" comme on dit de façon populaire.

Il faut donc, en plus des exercices spirituels, mettre en place une hygiène de vie qui vous garde au top sur le plan physique, énergétique, émotionnel, et mental. La médiation corporelle quotidienne (Yoga, Qi-gong, Respiration, mouvement sensitif, ...) avec un espace méditatif régulier est la solution. Solution que l'Ego déteste d'ailleurs... aussi fera-t-il tout pour nous faire lâcher nos pratiques : je n'ai pas le temps, je n'en suis pas là, je n'ai pas besoin de ça, je tiens sans souci, plus tard, je ne le sens pas, est-ce bien adapté à moi, ... La mauvaise foi étant infinie, les excuses pour ne pas pratiquer le sont aussi.

Côté coaching, thérapie, lors de ces crises égotiques, il est important d'adopter une stratégie encore 100% cerveau droit comme le rêve éveillé libre ou l'hypnose par exemple. Point clef aucun débriefing "cerveau gauche" ne sera fait, au plus on partagera sur le vécu, le ressenti, mais jamais sur l'interprétation, la compréhension. En effet, l'Ego se saisira de ce qui s'est passé en le tournant à sa sauce !

Ce travail sur l'Ego n'est pas aisé et de nombreuses personnes finissent leur vie à la solde de leur Ego, dans une souffrance journalière, en étant coupées du reste du monde que l'on juge évidemment... trop égotique ! Les hypersensoriels ne sont pas exclus de tout ceci, bien au contraire. Leurs sens amplifiés leurs permettent certes de repérer les personnes ayant un fort Ego, mais ils ne se rendent pas compte que le leur est également très actif ne serait-ce qu'au moment où il juge l'Ego de l'autre et le compare à "ce qui devrait être".

La plupart des voies spirituelles anticipent cette montée en puissance de l'Ego en proposant une hygiène de vie de tous les jours. Malheureusement cette hygiène nécessite un effort soutenu et sur le long terme et n'apporte aucune efficacité visible dans un premier temps. Aussi, souvent, on néglige cette étape de préparation du terrain, aidé en cela par l'Ego qui bien sûr n’est pas neutre dans l'histoire. En revanche quand on sera au milieu du chemin, l'Ego va se déclencher pour s'emparer de tous les pouvoirs acquis si le terrain n'a pas été assez bien préparé : l'Ego devient le seul vainqueur et empereur de notre territoire. Les pouvoirs dont il est question ici sont d'autant plus fort que l'on est hypersensoriel et concerne donc l'intuition du présent, du passé, du futur ainsi que la conduite de l'énergie.

Cette préparation du terrain par la médiation corporelle incontournable est tellement éloignée de notre mode de pensée occidentale, qu'il est souvent nécessaire de faire pratiquer la personne dans un environnement formation ou coaching dans un premier temps. Ainsi, au fur et à mesure, la personne continuera seule, en toute autonomie, chez elle ce rituel de 10 à 20 minutes de pratiques journalières.

Si aucune préparation n'a été faite afin de flexibiliser l'Ego, un jour, comme nous l'avons vu plus haut, la fatigue plus le contexte, mais aussi les énergies présentes (cycles astrologiques), nous feront chuter dans le dicta de l'Ego qui refusera bien sûr l'aide ponctuelle chimique pourtant nécessaire le temps de reprendre le dessus. Dans ces moments-là le traitement thérapeutique de l'Ego est une gageur et le traitement coaching de l'Ego un leurre absolu. Au mieux, un accompagnement en synergie avec plusieurs spécialistes donnera un résultat notable et durable, par exemple : médiation corporelle + thérapie en rêve éveillé libre + guide spirituel.

Eh oui, en cas de crise, l'Ego va utiliser tous les arguments classiques de la manipulation et l'Ego peut devenir le plus grand des pervers narcissiques vis-à-vis de nous-mêmes et ça pour un certain nombre d'années ! Une fois de plus, il est donc préférable d'être dans le préventif que dans le curatif.

Ego et exercice spirituel

Il existe un exercice spirituel qui permet de mieux réaliser l'ampleur de l'Ego dans notre vie et en même temps qui permet ensuite de mieux le repérer quand il rentre en action de façon inappropriée.

L'exercice est une sorte de retraite de 3 jours. Si on n'est pas obligé d'aller dans un monastère pendant ces trois jours, il est toutefois nécessaire de minimiser les sollicitations extérieures et donc d'être en vacances et sans contrainte. Ces 3 jours doivent donc être planifiés, et vous préviendrez vos proches et votre travail que vous n'êtes pas ou peu joignable durant ces trois jours de retraite spirituelle.

L'exercice en lui-même consiste à noter sur un cahier spécifique tout ce qui nous passe par l'esprit et qui est du ressort de l'Ego :

  • Comparaison
  • Jugement
  • Renvoi dans le passé
  • Projection dans le futur

Il s'agit bien sûr de pensées qui augmentent la souffrance, toujours des pensées inutiles qui culpabilisent. Exemples :

  • "Cette fille au club est vraiment plus intelligente que moi"
  • "J'ai des grosses fesses"
  • "Avant c'était mieux"
  • "On se dirige vers un futur pourri"

Ces quatre pensées sont totalement inutiles. Elles ne débouchent pas sur une action ou une réflexion, ne sont en rien stimulantes, dynamisantes ou constructives. En revanche elles augmentent et alimentent notre corps de souffrance ( = elles nous plombent).

Donc sur notre cahier, on écrira l'heure et à côté en toutes lettres la pensée sous la forme suivante :

  • Mon Ego veut me faire croire qu'il est utile, vrai et pertinent de ...
  • Mon Ego veut me faire croire que cette fille est plus intelligente que moi et que ça a beaucoup d'importance.
  • Mon Ego veut me faire croire que c'est grave et culpabilisant d'avoir des fesses de ce volume
  • Mon Ego veut me faire croire qu'avant c'était mieux comme une généralité et une réalité objective, tout ça pour m'angoisser
  • Mon Ego veut me faire croire que le futur n'est pas radieux, comme s'il était devin, alors qu'il n'arrive même pas à deviner le temps qu'il fera demain.

Une fois la pensée écrite il convient de rester extrêmement vigilant, car normalement l'Ego va nous envoyer une pensée du type :

  • "Et tu crois que ça va arranger les choses d'écrire ça, pfff"
  • "Ca sert rien d'écrire bien et les mots en entier, écrire en abrégé suffit largement"
  • "Bon t'es content'(e), tu sais même pas si c'est efficace et tu perds trois jours de superbes vacances"

Il faut donc IMMÉDIATEMENT reprendre sa plume et écrire le nouvel horaire et rédiger comme vu précédemment. Par exemple :

  • Mon Ego veut me faire lâcher l'exercice sous prétexte que ça ne sert à rien, alors que lui, depuis 40 ans il n'a rien proposé qui marche.

On le voit la première journée, ce sont des dizaines de pages que l'on va remplir. Et encore, l'Ego va utiliser des espaces "no papier no crayon pour noter" pour vous assaillir de nouvelles pensées pathogènes : quand on va aux toilettes, à la douche, etc. Il faut donc prendre son calepin partout ou sinon, utiliser le dictaphone de son smartphone pour enregistrer le discours de l'Ego. Une fois sorti(e) de la douche, on va vers le cahier, et on note scrupuleusement les pensées de l'Ego.

A la fin de la journée, on regarde la plus grande "zone de paix", celle où l'Ego n'a rien dit (15 minutes par exemple) et on évalue sur la journée combien de temps l'Ego était aux commandes : 50%, 70%, 90%... !

Le deuxième jour, idem.

Normalement le bilan de fin de journée sera meilleur.

Si le bilan semble bon, la troisième journée, on peut intégrer plus d'interaction avec le monde extérieur : allez faire une course par exemple. Nous avons alors le choix de continuer le même exercice (avec le dictaphone bien sûr) ou "d'externaliser notre regard" c'est-à-dire de regarder l'Ego des autres. Pour cela il faut une grille de lecture, de décodage. La plus connue est certainement l'ennéagramme. : une bonne grille des 9 comportements de l'Ego est disponible sur Wikipédia.

La notation va prendre alors la forme suivante :

  • "L'Ego du vendeur vient d'adopter le comportement n°2 l'ORGEUIL pour réagir"
  • "L'Ego de ma voisine a adopté le comportement n°9 LA PARESSE"...

C'est le tableau "Passions et fixations" et "Mécanismes de défense" qui vous sera le plus utile et la phrase type sera :

L'EGO DE X A ADOPTÉ LE COMPORTEMENT N°Y

Ce n'est bien sûr qu'une proposition pour le troisième jour, sinon on fait comme les jours précédents. Au final, vous aurez mieux conscience de l'emprise de l'Ego et plus de recul.

Ego et Yoga du Rire

Couper l'herbe sous le pied de l'Ego est une très bonne méthode pour ne pas se faire piéger à son jeu. Par exemple, faire la liste des fausses-bonnes raisons que l'on va évoquer pour ne pas faire ses pratiques de médiations corporelles, permet le moment venu de démasquer l'Ego dès qu'il avance une de ses raisons.

L'Ego cherche toujours les "bonnes" raisons pour ne pas vous laisser faire ce qui est bon pour vous et vous encourager au contraire vers des actions qui lui donneront encore plus de pouvoir (contre-argumenter dans une relation BVS par exemple). Il s’appuie sur le mental, via une démarche cognitive où la mauvaise foi sera légion. L'Ego vous fournira toujours mille raisons de "faire la gueule", aussi rire sans raison est-il un excellent outil pour couper l'herbe sous le pied de l'Ego greumeleux, bougon, jamais heureux.

Le Yoga du Rire (Hasya Yoga) est un excellent exercice pour dépasser la morosité de l'Ego. La pédagogie mise en place en 1995 par le couple Kataria sous la forme du Yoga du Rire permet de partir de prétextes pour déclencher un rire volontaire qui naturellement, au fur et à mesure, deviendra involontaire. L'important, c'est que même quand on se force à rire, il y a un effet neurologique et hormonal positif. On sort donc toujours différent d'un atelier du rire. Une pratique hebdomadaire va même mettre en place cette possibilité de rire de rien et donc de rester dans un positivisme ayant des conséquences positives et durables sur la santé physique et mentale.

Il existe de nombreux ateliers du rire, en semaine, en week-end, en séminaire, il y en a sûrement un près de chez vous pour essayer ce changement d'état.

Le Raja Yoga, une voie de l'Unité

Lors des précédentes newsletter vous avez pu découvrir en avant-première, trois chapitres de notre nouveau livre : "Les 8 moyens du Raja Yoga". Le livre est maintenant fini et en vente sur Amazon en version livre (12€), ou en version Kindle (6€).

En voici le sommaire :

  • Introduction
  • Contexte et Recontextualisation
  • Les 8 moyens
  • Moyen 1 : Yama, les 5 attitudes
  • Moyen 2 : Niyama, les 5 observances
  • Moyen 3 : Asana, la posture
  • Moyen 4 : Pranayama, la respiration
  • Moyen 5 : Pratyahara, l'écoute intérieure
  • Moyen 6 : Dharana, la polarisation de l'attention
  • Moyen 7 : Dhyana, la méditation
  • Moyen 8 : Samadhi, la contemplation transpersonnelle
  • Conclusion
  • Annexes, pour aller plus loin

L'intérêt de cet ouvrage est de présenter la voie peu connue du Raja Yoga, une voie de connaissance de soi, une voie spirituelle. L’objectif étant d’offrir la possibilité à tous les yogis de pouvoir intégrer le Raja Yoga dans leur pratique. Pour cela le livre recontextualise les écrits multimillénaires de Patanjali, les Yogas Sutras, afin de donner des clefs et de mettre en évidence les enjeux et les moyens.

A titre promotionnel, la version Kindle sera à moitié prix les deux jours de sortie de cette news, soit les 21 et 22 septembre 2018.

1er Colloque du Mouvement Ethérapie

Les 4 et 5 mai 2019 à Paris, Salle du Graal Paris 11e, se déroulera le premier colloque du mouvement Ethérapie. L'Ethérapie née début des années 2 000, s'est ancrée comme une approche ouverte à tous, dans l'objectif de favoriser l'évolution spirituelle de chacun suite à un channelling avec Maetreya au solstice d'hiver, le 21 décembre 2004. La première transmission à d'autres thérapeutes date de 2005, et c'est en 2012 que l'ouverture à toutes et à tous s'est officialisée par la formalisation d'un "mouvement", c'est-à-dire une façon de voir et concevoir le monde de la thérapie Quantique. C'est via la page sociale facebook.com/etherapie que des informations en relation avec le mouvement sont régulièrement diffusées. La newsletter venant compléter quatre fois par an cette diffusion avec un aspect plus professionnel ou plus technique.

Lors de ce colloque, qui n'est donc ni un séminaire théorique ni un atelier pratique, toutes les personnes touchées ou intéressées par l'Ethérapie seront les bienvenues : les patients ayant fait le cycle de base en Ethérapie (4 RDV : Yang, Yin, Enfant intérieur, le futur), bien sûr toute personne ayant suivi des modules du cursus Ethérapie ou Shaman de son clan, et les collègues thérapeutes qui se sentent en harmonie avec les huit invariants de l'Ethérapie (donc avec l'utilisation incontournable d'un biotest).

Le contenu sera celui d'un colloque, c'est-à-dire des partages de pratiques (les plus de l'intégration de l'Ethérapie en olfactothérapie, en art-thérapie, en astrologie, en kinésiologie, ...), des témoignages de trajectoires, des réflexions ouvertes... Le contenu précis reste bien sûr à définir, mais la date est elle fixée et le tarif associatif sera certainement de 50€/WE.

Articles de la page sociale FB

Remarque : La page sociale Ethérapie sur Facebook est publique et ne nécessite pas l'inscription à Facebook. Toutefois un pop-up venant en permanence vous solliciter pour vous inscrire vient masquer la page et la rend difficilement lisible ! Aussi, nous vous conseillons donc d'ouvrir un compte Facebook minimaliste type "Martine Durant née le 01-01-1980 à Paris" que vous n'utiliserez que pour pouvoir lire les pages publics.

Nous avons fait paraître 4 articles sur Facebook que nous vous proposons d'aller lire. Voici les thèmes :

Parmi les posts, en plus des quatre précédents "internes", voici ceux "externes" qui se sont largement démarqués :

Nous postons un à deux posts lié aux invariants de l'Ethérapie par jour, n'hésitez pas à venir les lire même sur smartphone.

news-e-12