Rad Q n°25 à 36

Newsletter Radiesthésie Quantique (ex "Rad & Santé" pour Radiesthésie et Santé Holistique) n°25 à 36

Vous trouverez ici tout le texte mise en page avec les images et tableaux nécessaires à la compréhension.

Pensez à faire une recherche (en haut à droite) c'est très pratique.

Si vous voulez voir toutes les illustrations et les tableaux, il vous faudra acquérir le livre papier sur Amazon ou Lulu (682 pages A4).

>>> Vers le forum de la news: Groups.Google.com/forum/#!forum/newsletter-etherapia

N° 25 Juillet 2003

AYEZ L'INTUITION DE VOTRE CHANCE

Revue de presse

Une fois de plus je vous recommande la revue Nouvelles Clés. Son dossier "Ayez l'Intuition de votre Chance" sur NouvellesCles.com/dossier/Chance/ est un vrai régal! On y trouve un entretien très intéressant avec J-P Debailleul sur le thème "Quelle magie exauce nos désirs?" et un excellent article "Peut-on provoquer le hasard?" dont je vous propose un extrait:

<< Qu'est-ce qui fait que certains jours tout colle parfaitement, tombe "pile poil", arrive juste à temps, comme si les êtres et les phénomènes s'étaient concertés pour nous rendre la vie agréable - alors que, d'autres fois, notre vie est une vraie cacophonie? Se pourrait-il que ces moments de grâce ne soient pas dus au hasard? Ou que le hasard soit plus bizarre qu'on ne le croit et puisse être, en quelque sorte, provoqué par notre façon d'être au monde? Persuadés que les coïncidences nous révèlent un état qui devrait nous être "normal", certains groupes de développement personnel expérimentent activement la chose. Hasard, coïncidence, chance, ..., existe-t-il entre les faits, les idées, les gestes, les paroles, des liens invisibles aussi consistants que les forces physiques qui relient entre eux les objets ou les atomes? >>

Les auteurs nous amènent ensuite à réfléchir sur la synchronicité, qui au sens du psychologue Carl Gustav Jung désigne "l'occurrence simultanée de deux événements reliés par le sens et non par la cause". Un détour vers l'Alchimie et la mécanique quantique nous permet de mieux intégrer encore leur approche.

Continuons par un extrait du paragraphe "Se relier à l'ensemble des possibles":

<< A l'heure où les deux romans de "fiction spirituelle" les plus populaires s'inspirent largement de la synchronicité: le langage du monde de l'Alchimiste et les coïncidences de la Prophétie des Andes, des chercheurs et des expérimentateurs de plus en plus nombreux travaillent sur elle et surtout avec elle. Parmi eux, le conteur et thérapeute Jean-Pascal Debailleul. Dans un ouvrage remarqué, ce dernier avait constaté - après d'autres, dont Marie-Louise von Franz - que les contes de fées sont de puissants récits initiatiques et des manuels de sagesse résolument pratiques, mis à la disposition des hommes souhaitant se lancer dans une quête spirituelle. Dans sa pratique du conte comme outil de développement personnel, il s'était à son tour rendu compte que la structure qui fonde la plupart de ces récits est calquée sur celle de notre psyché. On y voit un roi (le maître intérieur) confier au héros (notre attention consciente) une mission à première vue impossible à accomplir (notre vocation). Mais pour autant que le héros s'engage dans sa quête de toute son âme (l'engagement et le lâcher prise), il bénéficie d'une série d'événements magiques - des coïncidences, nous y voilà! - le conduisant à réaliser son souhait. Depuis des années, Jean-Pascal Debailleul s'était attaché à vérifier, dans ses ateliers, la pertinence de ce schéma avec des "patients-collaborateurs" qu'il engageait à devenir "héros de leur propre conte", c'est-à-dire de leur vie. La part des fées, ces interventions "magiques" qui volent au secours du héros, il l'avait nommée "fécondité". Mais pour que celle-ci entre en jeu, il avait remarqué qu'à l'instar du conte, il fallait que l'engagement des intéressés soit irréversible. "A l'absolu de la quête, expliquait-il, répond l'absolu des possibles" ... >>

Enfin, l'article se conclut par l'historique du mot hasard: une fois de plus, surprenant et intéressant ;o)

HASARD & GAUSS

Maths

Le hasard, les statistiques, on en parle souvent mais peu de personnes savent ce qui se cache derrière. Pourtant c'est à coup de pourcentages, de statistiques qu'on va déclarer un remède efficace ou non, que l'on va valider un modèle ou que l'on va prouver une théorie. L'objectif de cet article est de vous sensibiliser à cet outil mathématique afin que vous puissiez en percevoir les failles et les limites.

La loi normale ou loi de Gauss est la base fondamentale des statistiques. Il existe une somme colossale de travaux mathématiques sur cet outil et ses dérivés, et des volumes entiers de normes en sont issues notamment celle du "contrôle par échantillon". D'un autre côté, ayant cette bibliographie à leur disposition, la plupart des physiciens, chimistes, mécaniciens, chercheurs utilisent donc en priorité ce modèle de la loi normale. D'ailleurs le terme même de loi "normale" laisse supposer à tous que c'est normal d'utilisé cette loi! Nous verrons que tout n'est pas si "normal" que ça et qu'on abuse souvent de cet outil pour ancrer dans notre culture de pseudo-vérité qui arrange bien ...

Avant de revenir sur des cas concrets, abordons la théorie de façon simple mais non simpliste.

La représentation de la courbe de Gauss est très connue, c'est la fameuse courbe en cloche. Mais déjà, le vocabulaire nous trouble car ce n'est pas la courbe mais la surface à l'intérieure de la courbe qui donne les valeurs cherchées! Pour bien comprendre, nous allons construire nous-même une "courbe de Gauss" à partir d'un exemple. Considérons une cible de fléchettes et un bon lanceur dont l'intention est d'atteindre le centre. Bien sûr, toutes ses cent fléchettes n'iront pas en plein centre.

Aussi comptabilisons le nombre d'impacts dans chaque zone en dissociant la gauche de la droite. Dans notre cas, le rayon du premier cercle est d'un pouce (1"=2.54cm), celui du deuxième: deux pouces et celui du troisième: trois pouces:

Transformons ces résultats sous forme d'histogramme comme sur la figure de droite. On voit apparaître de façon très schématique notre courbe en cloche. Si nous poussons plus loin notre analyse, nous nous apercevons que, au total dans le premier cercle orange, il y a 34%+34% soit 68% des impacts compris entre -1" et +1". De même, calculons le pourcentage d'impacts à l'intérieur du cercle bleu, donc y compris l'orange: 13+34+34+14 soit 95% entre -2" et +2". Enfin si l'on additionne tous les impacts compris entre -3" et + 3" on obtient 100%.

Ces trois répartitions 68%-95%-99.7% sont typiques de la loi normale, on peut donc en conclure que notre lanceur est "sous contrôle", c'est à dire que la répartition de ses lancés suit la loi de Gauss. Dans notre cas, la caractéristique, la particularité, c'est que la répartition 68%-95%-99.7% a été obtenue en prenant un intervalle d'un pouce, on dira, en utilisant le vocabulaire du statisticien, que l'écart-type est d'un pouce (Sigma=1"). A partir de là, on va pouvoir appliquer toutes les lois, règles et formules disponibles en statistiques à notre lanceur de fléchettes (le pauvre ;o).

Certains ou certaines d'entre-vous ont peut-être remarqués que j'ai donné comme valeur 99.7% et non 100% comme dans l'exemple. En effet, dans le cas d'un très grand nombre de tirs, il est fort probable qu'un tir sort de la cible. On considère ici que, sur 1000 tirs, 3 tirs peuvent sortir de la cible: 3 pour 1000 soit 0.3 pour 100 reste donc 99.7% CQFD.

Revenons maintenant sur l'utilisation de cette courbe de Gauss notamment en milieu industriel ou scientifique. Quand rien de spécial n'est indiqué, le risque couramment admis est de 5% c'est à dire que toute valeur comprise entre plus ou moins deux écarts type sera considérée comme valable. Mais en aéronautique ou en automobile que penser d'une probabilité à 95%? Accepteriez-vous que sur cent freinages cinq ne fonctionnent pas? Non, bien sûr, une fiabilité à 95% est insuffisante, on passera donc à plus ou moins trois écarts-types (+ ou - 3 Sigma) soit 99.7%. Mais ... accepteriez-vous que sur 1000 atterrissages, 3 fois le train avant ne sorte pas? Et non, toujours pas! Alors on pourrait monter à + ou - 4 Sigma (plus ou moins quatre écarts-types) soit 99.994%. Mais là encore, sur votre voiture, il reste un risque une fois tous les seize mille freinages ce qui peut arriver très vite (en moins d'un an)! Alors, on pourrait opter pour + ou - 5 Sigma, mais malheureusement le risque nul n'existe pas, il y aura toujours, ne serait-ce qu'une fois sur un million, un évènement en dehors de ce qui est prévu....!

Fiabilité résultante de systèmes mis en parallèles:

F = 1 - (1-Fa)(1-Fb)(1-Fc)....(1-Fi)

  • Exple 1: F = 1 - (1-0.95)(1-0.95) = 0,9975 soit 99.75%
  • Exple 2: F = 1 - (1-0.997)(1-0.997) = 0,999991 soit 99.9991%
  • Exple 3: F = 1 - (1-0.997)(1-0.997)(1-0.997) = 99.999997%

L'automobile, l'aéronautique et tous les autres domaines où 5% de risque ou même 3 pour 1000 sont inacceptables, ont su contourner le problème soit par l'installation de système de surveillance, soit par la mise en parallèle de systèmes équivalents. En effet, dans ce dernier cas, le risque de défaillance simultanée devient insignifiant. Ainsi pour deux systèmes sous contrôle - donc qui respectent la loi de Gauss - si chacun est fiable à 99.7%, la fiabilité résultante F passe à 99.9991% s'ils sont mis en parallèles. Pour trois systèmes en parallèles, on passe à une fiabilité de 9.999997% soit environ un risque sur quarante millions! Voilà un risque qui devient très acceptable.

A l'opposé maintenant, sur combien d'écarts types se base l'accréditation d'un remède? Et bien, c'est souvent plus ou moins un écart type, oui, + ou - 1 Sigma seulement! Et oui, si un remède marche dans 68% des cas, soit à peine plus d'une fois sur deux il sera réputé efficace!!! L'important sera de bien signaler les effets secondaires constatés. On voit bien ici que le même outil, qui porte l'étiquette "statistique", est utilisé avec deux rigueurs complètements différentes. Toutefois, ne pas préciser sur combien d'écart type se base un modèle n'est pas la seule entorse à la rigueur scientifique ... le pire c'est que, comme préciser plus haut dans la présentation théorique, les lois statistiques de Gauss ne s'appliquent que si l'on est sûr que l'effet observé suit une loi normale, que le processus soit sous contrôle, et c'est loin d'être le cas dans le domaine médical. Pensez-vous que la population réagit de façon gaussienne aux remèdes? Pensez-vous que l'homme soit un processus physico-chimique sous contrôle? D'ailleurs, la plupart des "processus sous contrôles" sont le résultat d'une intention, intention de viser le centre de la cible pour notre tireur de fléchettes, intention de respecter des caractéristiques cibles pour l'industrie.

Voilà, je sais par expérience que cette notion de normalité d'une expérimentation n'est pas évidente du tout à maîtriser. Toutefois, j'espère vous avoir permis de toucher du doigt qu'affirmer qu' "un remède a été statistiquement validé suite à une série d'expériences" n'est pas forcément une preuve scientifique de son efficacité, loin de là.

REALISATION , D'UNE "H.M." DE BASE

2ième partie: réaliser une Hieronymous Machine pour expérimenter!

Le mois dernier je vous ai exposé les bases du brevet déposé par le docteur Thomas Galen Hieronymus en 1949 aux USA (voir news n°24). Afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion sur la validité du concept d' "Eloptic Radiation", nous allons découvrir aujourd'hui comment fabriquer une machine de base, très simple mais suffisante pour essayer de différencier deux matières bien différentes comme le fer et l'aluminium par exemple.

a- Mode d'emploi

Avant de rentrer dans les détails techniques, reprenons le mode d'emploi général de la machine.

On introduit un morceau d'aluminium dans le solénoïde A. L'ampli C étant sous tension, on frotte ses doigts sur la plaque sensible D tout en tournant lentement le prisme B. Quand on obtient un grippage, un changement d'adhérence net, on note la position du prisme par un point de couleur rose (1) par exemple. On recommence ensuite avec un morceau de fer dont on notera, par un point vert (2), la position de résonance. On a ainsi nos deux repères, un pour l'aluminium et un pour le fer. On demande alors à une personne de mettre au choix, le morceau d'aluminium ou le morceau de fer, dans le solénoïde: ceci doit se faire en aveugle, un couvercle cachera ensuite le puit A. Il suffit alors de tourner lentement le prisme tout en frottant le détecteur tactile. Si l'accrochage se fait vers le point rose c'est de l'aluminium, si c'est vers le point vert c'est du fer.

Suivant Hieronymus, la position d'accrochage, de résonance est fonction du poids atomique du matériau. Aussi, avec une machine sommaire, il est conseillé de choisir des matériaux bien distincts, dont le poids atomique est éloigné. Voici, pour vous aidez à ce choix, un tableau simplifié:

Corps simple | Poids Atomique:

  • Eau 3
  • Diamant 6
  • Aluminium 13
  • Soufre 16
  • Fer 26
  • Zinc 30
  • Argent 47
  • Or 79
  • Mercure 80
  • Plomb 82

Attention de mettre une quantité de produit suffisante pour minimiser, par exemple, l'effet du cuivre du solénoïde (poids=29) ou du plastique du puit. De même, soyez sûrs d'avoir un produit assez pur et homogène. Un acier par exemple, c'est surtout du fer même s'il y a un soupçon de carbone (0.25%) et de chrome ou de nickel (0.05%). Donc pas de piège avec l'acier qui résonnera comme du fer. En revanche avec l'or, il faut faire plus attention, l'or est un métal mou et il est donc impossible d'en faire des bijoux! Aussi il est obligatoire d'y ajouter des matériaux complémentaires pour pouvoir le façonner. Enfin, toutes les solutions liquides, avec ou sans alcool seront proches de l'eau puisque celle-ci reste l'élément principal de base (en %).

b- Construction

Nous serons loin d'une esthétique "hi-tech" et les performances de la machine s'arrêteront à la dissociation des corps simples du tableau de Mendéliéïef comme nous venons de le voir. En revanche, en quelques heures, tout bricoleur aura confectionné "sa HM"! L'astuce consiste à ne faire que les modules A et B de la machine, pour les modules C et D nous utiliserons un matériel standard dans presque toutes les maisons, à savoir, une chaîne Hifi ou un ordinateur doté d'une carte son.

L'élément clef est le prisme du module B et il n'est pas évident à trouver. Pour information, il en existe un chez "Nature et Découvertes" qui convient très bien. Il est dans un kit "sciences - Jeux et jouets - 7 à 12 ans" qui comprend 3 objets et coûte 15 euros. Dans certaines boutiques, il est possible de se procurer seulement le prisme pour 7 euros.

Voyons maintenant comment confectionner le module A et B:

Tout d'abord nous allons couper une planchette support en bois tendre (16cm x 11cm dans notre cas), puis nous coupons une longueur de 1.50m de fil électrique rigide (bleu 1.5mm2 par exemple). Nous le spiralons autour d'une boîte à pellicules photos afin d'obtenir un solénoïde d'au moins 8 spires complètes bien serrées. Nous pouvons alors fixer le fond de la boîte sur la planchette par une vis tête fraisée diamètre 3mm.. On coupe alors une boîte de gélules (ArkoGelule, Euphytose, ....) à 25mm du fond et on perce les deux petits trous qui recevront le fil bleu d'arrivée et le fil rouge de sortie. L'angle formé par ces deux trous sera de l'ordre de 100° (90° à 140°). Comme pour le boîtier du solénoïde, il faut fixer le réceptacle sur la planche en son centre à l'aide d'une vis tête fraisée diamètre 3mm. Suivant la forme du fond de la boîte de gélules, il convient de fraisurer finement le trou central afin que l'appui du prisme soit de qualité. Avec une lime douce, il faut alors raboter les angles du prisme afin qu'il s'ajuste "glissant" à la boîte. Dernier élément, le domino qui va permettre à la fois de brancher le module C via un cordon maison et de rigidifier le tout. Ce domino est simplement maintenu en place par une vis sur la planchette. Il ne reste plus alors que le câblage. L'utilisation d'une agrafeuse murale va permettre de bien maintenir en place les éléments et va empêcher le solénoïde de se dérouler (voir photo).

Une fois le module A&B terminé, il faut le brancher sur un amplificateur (module C). Que vous choisissiez une chaîne Hifi ou un ordinateur, la prise d'entrée micro est toujours un jack 3,5 stéréo. Il faut donc vous en procurer un (rayon SAV des magasins d'électroménager) et effectuer le branchement sur le canal de votre choix (droit par exemple). En sortie d'ampli, tout naturellement il y a une enceinte qui contient un ... haut-parleur. Un haut-parleur c'est tout simplement un enroulement de fil, une spirale, un solénoïde autour d'un noyau. Il ne reste donc plus qu'a positionner la plaque tactile la plus proche possible du haut parleur pour obtenir le module D. Suivant votre sensibilité, votre ressenti, prenez soit une plaque de verre soit une plaque de plexiglas.

Bon bricolage et surtout, bonne expérimentation!

SERENDIPITE ET LES HASARDS HEUREUX

Extraits d’un article de Ko-évolution Press

Le mot "sérendipité" (serendipity en Anglais) a été inventé par un auteur britannique Horace Walpole, en 1754. Il le définissait de la manière suivante: "un don pour découvrir par accident et sagacité des choses non cherchées". La sérendipité désigne donc cette faculté que l'on a de faire des découvertes par accident. C'est la capacité à pouvoir lire dans des accidents ou des évènements fortuits une source d'inspiration inattendue pour l'objet de sa recherche. C'est l'accident qui va nous donner des pistes de solutions, pour peu que l'on soit suffisamment réceptif pour savoir les accueillir. Tout comme Christophe Colomb découvrit l'Amérique en cherchant la route occidentale des Indes, de nombreuses grandes découvertes furent le fruit d'un processus de sérendipité:

  • "Un américain (Goodyear) curieux de science pose par mégarde un morceau de caoutchouc recouvert de fleur de soufre sur un poêle à charbon. Le produit finit par s'enflammer et Goodyear n'a d'autres ressources que de le jeter par la fenêtre dans la neige. Au matin, ramassant l'objet, il constate que le matériau possède une grande élasticité et de surcroît durable. La vulcanisation vient de naître." (Euréka, Avril 1998).

Vous connaissez bien d'autres exemples, tels le principe d'Archimède, le principe de champagnisation par Dom Pérignon, la pasteurisation par Pasteur, la pénicilline par A.Fleming, les rayons X par W.Röntgen, le post-it par A.Fry chez 3M, le Coca-Cola, le Viagra. les édulcorants de synthèse, les fameux bonbons les "bêtises de Cambrai" réalisés par un apprenti confiseur de Cambrai. ....

Vivez les erreurs et les imprévus comme des sources de progrès. Ces erreurs et imprévus remettent en question les habitudes, les certitudes et les normes usuelles. Demandez-vous donc comment profiter d'une erreur comme Arthur Fry le fit chez 3M en se demandant ce qu'il pouvait faire avec "une-colle-qui-ne-colle-pas". La réponse étant le Post-it.

COMMENT TENIR ...

  • Le mois dernier cette nouvelle rubrique vous a présenté la tenue de la baguette de sourcier et celle du pendule. Aujourd'hui, nous allons voir d'une part deux instruments qui ont un point commun dans la position des doigts: la radmaster et l'antenne de Lecher,et, d'autre part le détecteur tactile, compagnon inséparable des instruments radioniques du passé.

RADMASTER - BAGUETTES EN "L" - PIVOTANTES - PARALLELES - COUDEES

Que de noms pour désigner cet instrument que beaucoup préfère à la baguette en "Y" pour les recherches en extérieures.

Photo 1

Dessin 2

Photo 3

Pour vous confectionner facilement un radmaster, achetez un mètre de tige cuivre-laiton diamètre 4 mm (casto, leroy, ...). Couper cette barre en son milieu, vous avez ainsi de quoi faire deux baguettes identiques. Il faut ensuite la plier en "L", à angle droit, à environ 15 cm d'une des extrémités. Pour cela prenez appui sur une table, laisser dépasser la tige de 15,5 cm et pousser de tout votre poids dessus. Voilà, c'est tout: elle est coudée et prête à l'emploi!

La prise en main de ces baguettes de base se fait par une prise en poing semi-fermé et en laissant passer la baguette entre l'auriculaire et l'annuaire. La photo 1 ci-dessus montre cette prise particulière qui n'est d'ailleurs pas une obligation. On tient ensuite les baguettes en main comme des revolvers en équilibre, elles sont donc parallèles entre elles et parallèles au sol (voir dessin 2). L'équilibre doit être précaire, aussi les mains ne doivent pas se crisper sur la baguette. Cette nécessité a amené les géobiologues à améliorer les baguettes pour en faire des baguettes pivotantes. Là encore, il existe une solution "bricolage maison" comme le montre la photo 3. Il suffit de récupérer deux bouts de tuyau de cuivre de plomberie et d'acheter 4 joints pour robinet. Comme on le voit sur la photo, les joints serviront d'arrêt en translation pour le tube. La tige peut ainsi tourner librement même si l'on sert fermement la poignée.

Pour la recherche d'un cours d'eau par exemple, on procédera comme avec une baguette de soucier. On quadrillera le terrain en avançant droit devant soi avec les baguettes en revolver. Au croisement du cours d'eau, les baguettes auront une réaction très visuelle: soit elles se croiseront, soit elles divergeront.

Avec de l'expérience, on peut trouver d'autres anomalies du terrain comme les failles mais aussi des objets. Il suffit d'avoir formulé clairement son intention de recherche et de se laisser guider par les baguettes. A la manière d'un pointeur, elles guideront vos pas. Enfin, certains n'utilisent qu'une seule baguette et obtiennent d'aussi bons résultats avec la pratique.

LE DETECTEUR TACTILE

Le détecteur tactile est, historiquement, associé à une approche radionique instrumentale. Le principe de base de ce détecteur tactile est de créer un ressenti kinesthésique du bout des doigts, un accrochage pourrait-on dire. Pour cela, un champ électrostatique qui va interférer avec un mouvement cinétique des doigts de l'opérateur. Le champ électrostatique est réalisé soit par le principe du condensateur, soit par un solénoïde. Comme aucun détecteur tactile standard n'est vendu dans le commerce, je vais vous exposer différentes possibilités de construction. Mais, dans un premier temps, revenons sur son mode d'emploi

La photo en noir et blanc ci-contre montre un "stick-pad" en situation sur un "Mark V Delawarr Radionic device Ltd. Oxford ", un des appareil les plus utilisés de 1944 à 1964 environ. Sur ce modèle, le détecteur tactile est une plaque métallique inoxydable recouverte d'un morceau de caoutchouc fin interchangeable. Les doigts font un aller et retour sur cette surface en même temps qu'un réglage est cherché ou une question posée. Quand l'opérateur ressent un accrochage, un scotchage des doigts le réglage est correct ou la réponse est oui. Depuis le caoutchouc a laissé place à une plaque de verre ou de plexiglas ce qui évite l'usure du support. Côté mouvements des doigts, comme le montre les photos ci-dessous, on trouve les adeptes de l'index qui tourne, du pouce qui va et vient.

Le point clef est bien sûr de trouver son mouvement sur sa surface. Pour certains ce sera, avec le pouce, un va et vient doux, lent, cool sur du plexiglas, pour d'autres cela pourra être une rotation rapide sur du verre, peut importe le principal de que "ça accroche" sur un "oui" ou un réglage recherché (On estime à 80% le nombre de personnes obtenant un accrochage franc).

Voyons maintenant la construction d'un détecteur tactile. Le plus simple, prenez une feuille d'aluminium ménagé et relié le au circuit radionique par un fil à l'aide d'une pince crocodile d'électricien. Avec la feuille d'aluminium tapissez le fond d'un bocal en verre. Retourner le tout, la surface tactile est tout simplement le fond du bocal.

Une autre fabrication tout aussi simple: enrouler à plat et en spirale un à deux mètres de fil électrique. Collé le tout sur une plaque de plexiglas de votre choix, relier la spirale à l'instrument de radionique, c'est tout ;o)

Comme on peut le remarquer le détecteur est souvent un sandwich de deux matériaux différents: inox- caoutchouc, aluminium-verre, cuivre-plexi. D'autres radioniciens utilisent directement une plaque de cuivre et mettent un peu de maïzena dessus afin d'amplifier le "scotchage", on le voit, peu importe la technologie employée, du moment que le ressenti kinesthésique est au rendez-vous.

Essayez, vous finirez par découvrir votre solution.

LE CARRE A NEUFS POINTS

Jeu-test

Voici un jeu de réflexion: l'objectif est de trouver une solution qui permette de passer par les neufs points à l'aide de quatre droites seulement et … sans lever le crayon !

Vous verrez en essayant que, passer par les 9 points à l'aide de 5 droites, c'est facile et il y a plusieurs solutions, mais trouver une solution avec 4 droites est une autre histoire...

Le rapport avec la radiesthésie, le développement personnel ou la mesure du sensible me direz-vous? Et bien vous le saurez le mois prochain avec la solution ;o)

N° 26 Août 2003

BIORESONNANCE

Comment j'opère ...

Dans le news n° 23 je vous conseillais le site DentEnerg.ch pour son article sur la mora-thérapie. Mais il y a bien d'autres pages intéressantes sur ce site de dentisterie énergétique. Voici par exemple un extrait de la page sur la bio-résonance:

<< La biorésonance c'est l'interaction entre une information matérielle ou immatérielle exogène et la réaction du corps exprimée par un phénomène comme le RAC (réflexe auriculo-cardiaque) ou la modification de la résistance électrique cutanée. C'est aussi la possibilité de mesurer cette réaction avec sa sensibilité ou des appareils et de tirer des conclusions qualitatives et quantitatives pour pouvoir aider le patient à surmonter ses symptômes La biorésonance est aussi une technique vibratoire d'interaction énergétique entre le patient et le thérapeute qui permet de connaître là où les perturbations sont les plus graves et si les remèdes choisis sont compatibles, efficaces, et dans quelles proportions ils peuvent aider le patient.

La biorésonance inclut les techniques suivantes: Méthode Mora - Méthode VegaTest VRT - Kinésiologie - Pouls de Nogier - Biotensor - Radiesthésie etc…Pratiquement la biorésonance consiste donc à mettre en relation des informations pondérales ou dynamisées (homéopathiques), ou tout autre information avec le système énergétique du patient de manière à observer des changements de la conductance électrique de la peau, ceci mesuré en principe sur un point d'acupuncture grâce à un Ohmmètre....>>

En observant avec attention la photo qui illustre cette page du site, les connaisseurs noteront effectivement au premier plan des appareils Vega et derrière des appareils de la gamme Mora. Mais, le dernier appareil à l'extrême droite n'est ni Vega, ni Mora mais ... un Radius qui est la version française de la magnéto-géométrie, un appareil mis au point par Yvon Combe, déjà présenté dans cette même news n°23. J'ai donc pris contact avec L. Jaton responsable du site et voici sa réponse:

<< Merci pour votre mail. Après avoir visité votre site je vous félicite pour la qualité de votre engagement. En ce qui me concerne, je préciserai simplement que toute "information" tel que définie dans mon site DentEnerg.ch est "lisible" et interprétable indifféremment par des moyens de testing divers et variés tels que Vega, Mora, pouls, radiesthésie ou autre... pourvu que l'on soit en harmonie et en résonance avec le moyen choisi.

Bien à vous.

Léopold Jaton

PS.

Vous avez bien reconnu un Radius (d'Yvon Combe) sur l'image dans mon site à côté d'une instrumentation Vega + Mora, tous ces instruments se mariant très bien les uns aux autres, n'en déplaise à leurs concepteurs >>

LE CARRE A NEUFS POINTS

Jeu-test

Le mois dernier, je vous proposais un jeu de réflexion. L'objectif était de trouver une solution qui permette de passer, à l'aide de quatre droites seulement, par les neufs points de la figure de gauche.

Le rapport avec la radiesthésie, le développement personnel ou la mesure du sensible c'est qu'il faut sortir du cadre pour trouver la solution. En effet, comme le dévoile la figure de droite, la solution existe à condition de ne pas se limiter au cadre suggéré par le problème. On peut développer toute une approche philosophique sur la solution de ce problème. Je me limiterais à vous proposer de ne pas hésiter à sortir du cadre de vos de croyances, de vos hypothèses, de vos opinions, ... la solution est peut-être ailleurs...

L'ANTENNE DE LECHER

Comment tenir ...

L'antenne de Lecher est un des instruments les plus sophistiqués utilisé en Radiesthésie. Certain même, n'hésite pas de le classer au rang d'appareil de mesure comme l'organomètre ou le GSR par exemple (voir news n°6 et n° 20). En effet, il existe une référence scientifique, celle des fils de Lecher. Nous reviendrons prochainement sur cette base objective dans notre rubrique "Maths et électronique", mais aujourd'hui nous allons plutôt découvrir comment tenir une antenne sans la casser. Contrairement aux autres instruments, c'est un outil assez fragile, surtout le modèle périscopique (pliable).

Tout d'abord, la branche doit être positionnée entre l'annuaire et l'auriculaire comme le montre la photo 1 ci-dessus. Ensuite, il faut refermer le poing pour maintenir l'antenne comme le montre la photo 2 ci-dessous. Cette prise de la branche de l'antenne rappelle celle que je vous ai présentée pour la "baguette en L" le mois dernier. Le piège est alors de vouloir tout de suite saisir l'autre branche. Il faut d'abord s'assurer que votre tenue est suffisamment ferme. Pour cela on exercera une légère pression, une petite tape à l'extrémité graduée de l'antenne comme montré sur la photo 3. Ensuite, on relâche le tout et on essaye avec l'autre main. C'est seulement après avoir acquis ce pincement des branches entre l'auriculaire et l'annuaire que l'on peut tenir l'antenne avec les deux mains sans risquer de la mettre en torsion (Il y a donc une énorme différence entre tenir une baguette de sourcier en "Y" et une antenne de Lecher).

Photo 1

Photo 2

Photo 3

Une fois la bonne prise de main acquise, on va pouvoir utiliser l'antenne sans risque. Pour tester un objet, un produit, une personne ou un bâtiment il faut "viser" la cible en question. Pour cela il faut considérer que les fils de l'antenne se prolongent à l'infini comme le montre le schéma ci-contre:

  • La partie violette (V) schématise le bloc support et les deux branches de saisies.
  • La partie orange (O) représente la partie "antenne" proprement dite, c'est à dire la boucle de réception calibrée par la réglette mobile qui vient fermer le circuit en "U" inversé.
  • La partie claire est le prolongement du "U" de l'antenne, les fils traversent le bloc support de part en part et s'arrêtent généralement juste à la lisière basse de ce bloc.
  • La partie bleue (B)claire est le prolongement fictif des fils d'antenne, c'est ce prolongement fictif qui doit rencontrer l'objet à tester, à mesurer.

La dernière étape va être la mise en place du ressenti. En général, 2 à 10 heures d'entraînement sont nécessaire pour valider son ressenti kinesthésique. Voici une liste de propositions pour s'exercer:

  • En général tout ce qui est compatible avec l'homme résonne sur 2.5ucal (unité centimètre antenne lecher) c'est donc sur ce réglage que l'on peut commencer. Il suffit de prendre un baume, une huile essentielle, un aliment de qualité et de "passer dessus" par balayage. Au début le balayage sera lent, et l'on sera à l'écoute du moindre mouvement de l'antenne, mais surtout, on sera attentif au moindre ressenti kinesthésique dans les doigts. Dès qu'on a un ressenti, on relâche la pression, c'est OK, le produit testé est bio-compatible avec l'homme. Il faut ensuite reprendre cet exercice des dizaines de fois avec toutes sortes de produits.
  • L'étape suivant va consister au même type de test mais cette fois-ci en réglant le curseur sur 15.3ucal. Le "quinze trois" indique une bonne compatibilité énergétique avec l'homme: synergie cosmo-tellurique ou Yin-Yang. Tous les produits et compléments alimentaires utilisés pour ré-harmoniser en énergétique doivent résonner au "quinze trois". Vous remarquerez, que souvent, les huiles essentielles classiques ayant été stockées dans des lieux pollués d'un point de vue électromagnétique "ne passeront pas au quinze trois". Le principal est de faire ces tests de base sur tout ce que vous avez chez vous, ainsi votre ressenti va s'affiner.
  • Dernière étape, de la pratique, encore de la pratique: recommencer tous vos tests sur 17.6, c'est à dire en descendant le curseur tout en bas comme sur les photos. Le "dix-sept six" permet de valider la compatibilité avec l'énergétique globale de l'homme. Un produit qui résonne sur 17.6 est structurant d'un point de vue énergétique. Si beaucoup de produit naturel "passe", résonnent sur "deux cinq" ou le "quinze trois", très très peu réagiront à 17.6.

Caractériser le ressenti à l'antenne de Lecher n'est pas évident, certains parlent de relâcher musculaire, d'autres au contraire parlent de contraction des tendons, d'autres, enfin, de micro-décharges électriques. Le principal est d'avoir un ressenti, son ressenti et si possible de prendre l'habitude de relâcher l'antenne après avoir capté le signal afin d'éviter toute fatigue.

ORGANOMETRE

Maths et Electronique

Ce mois-ci, avec l'organomètre, nous allons aborder l'électronique au service de la mesure du subtil. L'organomètre c'est cet instrument de mesure que le Dct Voll a mis au point pour objectiver l'état des méridiens. Il a été présenté dans une des premières news, la n°6 et je vous conseille de vous y reporter si besoin. Cette mesure se fait sur l'extrémité des doigts, sur les points d'acupuncture nommés "Ting". Une planche complète situant ses points est disponible sur le site Rad & Santé à partir de la page présentant le protocole. Nous allons découvrir aujourd'hui comment se confectionner à peu de frais, un organomètre qui réponde aux normes du Dct Voll.

Tout d'abord, une étude mathématique de l'échelle de Voll (figure 1) nous montre qu'il s'agit d'une fonction logarithmique de type:

Y = a.LnX + b

avec

  • Y: indice de Voll compris entre 0 et 100, 50 étant la normalité.
  • X: résistance ohmique du circuit méridien compris entre 1 et 1000 kilo-ohms, 100Ko étant la normalité.
  • a = -20 environ (chiffre négatif, « pente de la courbe »)
  • b = 150 environ (décalage à l’origine).

Figure 1

Figure 2

Le tracé de la courbe montre, et c'est normal puisque "a" est négatif, que la courbe est de type exponentielle ce qui va bien nous arranger pour notre montage électronique. En effet, une conversion logarithmique sur une large plage n'est pas évidente à faire en électronique. En revanche, une conversion exponentielle peut facilement être mise en place en utilisant, comme nous allons le voir, l'astuce mathématique du 1/X (figure 2).

Comme on peut le noter, la courbe représentative de la fonction 1/X est de type exponentielle alors, nous allons nous arranger pour mettre la résistivité du point Ting dans un circuit de résistances en parallèle. L'on sait que si deux résistances Ra et Rb sont montées en parallèles dans un circuit électrique, la relation qui nous permet de déterminer la résistance équivalente est du type :

1/Réq = 1/Ra + 1/Rb

on voit de suite apparaître notre forme en 1/X de la figure 2.

Passons maintenant au schéma de principe de notre organomètre (voir ci-après).

On assimilera la résistivité du point Ting par la résistance R0. Cette résistance R0 fait partie de l'ensemble R0, R3, R4 et R'4 que nous noterons R5. Cet ensemble de résistance étant en série, la valeur de R5 nous est donnée par la somme des résistances, soit R5=R0+R3+R4+R'4. Nous verrons plus loin pourquoi R0 a été associé à d'autres résistances.

La résistance R5 (qui contient donc R0) est mise en parallèle avec R2. Comme nous l'avons évoqué ci-dessus, l'objectif de cette mise en parallèle est d'obtenir une fonction de type 1/X.

Notons R6 la résistance équivalente à R2 et R5. La relation peut s'écrire:

1/R6=1/R2+1/R5

mais aussi par le jeu de transformations mathématiques :

R6=(R2.R5)/(R2+R5).

Enfin, remarquons que le générateur de tension (une pile par exemple) n'attaque pas directement R6 mais R1+R6. En théorie seules R2 et R0 sont utiles pour garantir une mesure avec "conversion logarithmique". Pour justifier l'ajout des autres résistances, il faut tenir compte de nouveaux critères. Le premier est la tension aux bornes de R0 (l'homme). Le Dct Voll a remarqué que si cette tension est trop forte il y a une influence sur la mesure (on agit sur le méridien au lieu de le mesurer). Il est donc important de ne jamais dépasser 1 volt continu aux bornes de R0 et, si possible, de minimiser le courant qui traverse l'homme à moins de 10µA. Comme la tension d'alimentation est de 5 volts, la résistance R1 va permettre avec R6 de diviser la tension et donc de respecter ce nouveau critère :

Ualim=UR1+UR6 soit UR6=Ualim/UR1.

Mais, à nouveau, on peut se demander à quoi servent R3, R4 et R'4. Là, il s'agit d'une astuce de mesure. En effet, nous allons utiliser un voltmètre pour l'affichage de la mesure. Qu'il s'agisse d'un multimètre du commerce ou d'un bloc voltmètre électronique indépendant, la caractéristique classique est 0-100mV (ou 0-200mV pour les blocs à affichage digital). Le pont diviseur R3, R4 va donc permettre de faire chuter la tension à moins de 100mV pour pouvoir brancher un ohmmètre classique en direct.

Il reste à expliquer pour R4 et R'4. La réponse est simple, d'une part les résistances ont une tolérance, elles ne font pas exactement la valeur inscrite, et d'autre part toutes les valeurs n'existent pas. La résistance variable R'4 va donc permettre d'étalonner le système afin d'avoir exactement 50mV quand R0 vaut 100Kohms.

A titre d’exercice de compréhension, vous pouvez vérifier les critères de Voll avec les valeurs suivantes:

Ualim=5V, R1=39k, R2=5.6k, R3=82K, R4+R'4=16K.

La réalisation et l'utilisation de l'organomètre ... le mois prochain.

COMMENT CHOISIR UNE GAMME DE FLEURS PLUTOT QU'UNE AUTRE ?

Par Pascal Fontaine

Afin de vous aidez à structurer le choix d’un EF (Elixir Floral), Pascal, conseiller en elixirs floraux vous propose une démarche rationnelle en trois étapes. Bien sûr, elle n’exclue pas le pendule, mais le complète :

1°) EF de Bach:

Il est intéressant de débuter par les Fleurs de Bach car d'une part se sont des fleurs d'Europe, donc adaptées à notre vibration, d'autre part Bach est le créateur de la méthode de fabrication et enfin, les fleurs de Bach sont adaptées aux traitements de fond, elles sont douces et moins remuantes que certains élixirs floraux d'autres continents.

A la fin de chaque étape, il est important d'écouter et d'observer les réactions du corps, les évènements que l'on attire, et les changements survenus ou non au moment de l'expérimentation de l'EF. Ce sera votre meilleur feed-back pour savoir comment continuer.

2°) EF Australiens:

En parallèle des fleurs de Bach, il est possible de prendre des EF Australiens, de Ian White dont l'action est proportionnelle aux couleurs et à la luxuriance de la flore du Bush. Puissants, présents, forts, rapides, actifs qualifient leurs actions. De sorte qu'ils s'emploieront pour des états émotionnels caricaturaux et très installés, présents, aigus.

3°) EF d'autres gammes:

Puis selon votre ressenti (intuition ou test) vous pouvez expérimenter d'autres gammes :

  • Les EF d'Alaska de Steve Johson particulièrement subtiles et puissants à la fois. Les fleurs pour la fabrication sont tirées de plantes qui n'ont de choix que de s'extraire de l'humus, se développer, fleurir, fructifier, et retourner à la terre et tout cela en trois à quatre mois seulement. Ce qui donne un élixir concentré en puissance de jaillissement. Notre conseil sera d'en prendre avec parcimonie en restant bien à l'écoute de la résonance qu'elles ont en vous, et de réorienter si besoin. Cette gamme est très variée.
  • Les EF de Hollande de Bram Salberg correspondent plus à une vibration de nos régions européennes, donc pertinentes comme le sont les fleurs de Bach. Comme ces dernières, nous les conseillerons en traitement de fond. Avec ses EF Bram Salberg a mis l'accent sur un côté plus ésotérique et offre une nouveauté avec des EF élaborées à partir de champignons.
  • Les EF de Findhorn, d'Ecosse, sont des mélanges porteurs de la philosophie de ce lieu qui marie subtilité, foi, et ésotérisme. Action très forte pour ceux en résonance avec l'esprit de Finhorn et à la fois très troublante et dérangeante pour ceux qui ne le sont pas.
  • Les EF du Plantivore de Maurice qui résonnent plus sur le physique pour les somatisations de conflits émotionnels dans les tendons et muscles.
  • Les EF de Californie de Lila Devie, spécialisée dans les EF de fruits et légumes. Un grand travail de visualisation sur les couleurs ou sur l'attirance pour tel ou tel fruit ou légume est nécessaire. Plutôt recommandé pour un traitement de fond en général.
  • ... d'autres gammes intéressantes existent, mais nous ne pouvons toutes les citer ici.

N° 27 Septembre 2003

PLANCHES RAD: GAMMES D'ELIXIRS

  • Je vous propose aujourd’hui un cadran radiesthésique pour pouvoir choisir au pendule la gamme d'élixirs qui convient le mieux. Bien sûr l'utilisation de ce cadran suppose de travailler en radiesthésie mentale, c'est à dire sans la présence des produits.

Une fois que l'on a utilisé de nombreuse fois les fleurs de Bach, il est possible d'établir une posologie sans avoir le set de disponible. On utilisera alors un support visuel tel qu'une planche avec les photos des fleurs ou tout simplement une planche avec les noms des 38 élixirs de Bach. Plus on intègre un protocole, une méthode, un savoir-faire à travers la pratique plus on peut se diriger vers la radiesthésie dite "mentale" c'est à dire sans témoin. Voici vers quoi l'on peut tendre une fois les informations vibratoires, les messages informationnels des 38 fleurs de Bach intégrés.

Découvrons cette check-list et son cadran :

  • A, Alaska , Alaskan Flower Essences: Les essences d'Alaska
  • B, Bach , Bloesum , Bush , Fleurs de Bach Anglaises (Healing Herbs), Bloesum Remedies: Les essences Hollandaises, Bush Flower Remedies: Les fleurs du Bush Australien
  • C, Crystal , Crystal Energy Essences
  • D, Deva , Laboratoire Deva
  • F, Findhorn , Les fleurs Ecossaises de Findhorn
  • G, Green Hope , Green Hope Farm Flower Essences
  • M, Master's , Master's Flowers Essences: Les élixirs Californiens
  • P, Pacific , Petaltone , Plantivore, Pacific Essences , Petaltone , Les élixirs du Plantivore (France)
  • S, South African , South African Flower Essences
  • T, Terre cosmos , Terre & Cosmos
  • V, Vie , Fleurs de Vie
  • W, Wild Earth , Wild Earth Animal Essences

Tous les renseignements nécessaires à la connaissance de ces gammes d'élixirs se trouvent soit sur FleursDeVie.fr soit sur Floweremedies.com, deux sites exclusivement réservés à la florathérapie (Ceux qui aiment avoir une référence supplémentaire pourront surfer Aromalves.com ). Une fois une gamme retenue, il faudra trouver le bon élixir de la gamme considérée. Pour cela, personnellement, j'ai une check-liste papier par ordre alphabétique de tous les élixirs de la gamme, et je recherche sur un cadran alphabétique standard la première lettre de l'élixir nécessaire. Ensuite, j'affine en testant un par un les élixirs commençant pas la bonne lettre. Là encore nous sommes à 100% en "Rad Mentale" donc débutants : prudence !

Mais tout le monde ne pratique pas couramment le pendule. Aussi le surfe du site "FleursDeVie.com" va vous permettre d'avoir d'autres types de réponses. Le site offre de nombreuses informations introuvables ailleurs comme les affirmations (mantra) qui peuvent accompagner la prise d'un élixir ou encore la combinaison type d'élixirs pour favoriser une pratique mentale !

Je vous recommande l'article sur la spiritualité où l'auteur défend que « l'utilisation des élixirs floraux est un soutien précieux qui nous permet de vivre notre spiritualité au mieux de nos capacités, et en fonction de notre propre évolution. ». Ensuite pour chaque thème:

  • La méditation
  • Contacter ses guides et son Moi Supérieur
  • Le discernement spirituel
  • Découvrir sa mission
  • Rester centré et ancré sur Terre
  • Ecouter son intuition
  • Les messages de l'âme,

l'auteur conseille une série d'élixirs appropriés. Voici, à titre d'exemple, ce qui est proposé pour "mieux écouter et faire confiance à son intuition", un thème souvent abordé dans la news :

  • Bush Fuchsia (Bush): aide à écouter et faire confiance à son intuition.
  • Maidenhair fern (South African): favorise l'écoute de sa voix intérieure plutôt que les sources extérieures de conseil.
  • The Mary Rose (Green Hope): purifie et équilibre énergétiquement le cœur, pour recevoir la triple flamme de l'amour, la volonté et la sagesse divine.

ORGANOMETRE

Maths et Electronique

Le mois dernier nous avons vu le principe d'un organomètre. Nous avons vu qu'en mettant astucieusement le corps humain dans un circuit de résistances, cela nous permettait d'obtenir une conversion logarithmique conforme à l'échelle du Dct Voll. En guise de travaux d'été, je vous proposais de calculer le circuit avec les valeurs suivantes:

Ualim=5V, R1=39k, R2=5.6k, R3=82K, R4=10K et R'4=6K.

Voyons les résultats:

  • Avec R0=100K soit la norme de bio-conductivité d'un point Ting selon Voll, on obtient 198K pour R5 et donc 5.446K pour R6. Les 5V sont donc ramenés à 0.613V aux bornes de R5 soit 0.050V (50mV) aux bornes de R4+R'4 ce qui est conforme au référentiel de Voll ;o)

Toujours dans ce cas (Résistivité du point Ting = 100K), la tension au borne de R0 (l'homme) est de 0.31V et l'intensité qui le traverse de l'ordre de 3µA. Les conditions pour une bonne mesure sont établies. Un rapide calcul avec R0=330K donne 0.48V pour 1.5µA et avec R0=22K on a 0.11V et 5 µA. Donc même dans des cas plus extrêmes, les conditions de mesure restent très bonnes (CQFD :o)

Vous découvrez ci-contre le circuit complet. Par rapport au circuit de base, on a ajouté des filtres via le réseau de diodes et le double circuit RC. En effet, souvent le 50Hz "se ballade" et la personne peut être chargée d'électricité statique au moment de la mesure.

Un dernier point technique demande une explication: pourquoi avoir choisit une tension de 5 Volts? Parce que la moindre variation de la tension de référence à une influence non négligeable sur la mesure. En partant d'une pile de 9V on peut facilement abaisser la tension à 5V avec un célèbre "7805". Ainsi, même si la pile faiblie, il n'y aura aucune variation de la mesure.

Côté réalisation, cela ne posera aucun problème aux électroniciens, même débutants. Pour les autres, les non-électroniciens, à vous de trouver un ami ou un étudiant en électronique pour vous réaliser le circuit. A titre indicatif, les voltmètres (contrôleurs universels) vendus en braderie à moins de 10 euros dans les grandes surfaces fonctionnent parfaitement pour cette mesure :o)

En guise de conclusion, j'évoquerai le côté utilisation. Sachez, qu'il vous faudra des dizaines de pratiques pour faire la mesure de la bio-conductivité de façon fiable et répétitive. Là encore, il n'y a pas de secret, la répétition et le travail sont les seuls gages de la réussite. Pour ceux qui préfèrent acheter l'organomètre tout fait, à mon sens, le meilleur pour débuter est celui d'Acmos. En effet, l'affichage est très lisible, les électrodes bien adaptées, et un circuit électronique amortit les variations brusques et stabilise à plus ou moins cinq unités près l'afficheur. Au bout d'une heure on se prend déjà pour un expert ;o)

TENSEUR , BOBBER, BAGUETTE UNIVERSELLE, TIGE, BAGUETTE A CHAKRAS

Comment tenir ...

Voilà bien des noms pour désigner à peu près le même objet. Le tenseur, comme tous les instruments radiesthésiques est un amplificateur du réflexe radiesthésique, il permet donc d'objectiver le micro mouvement de votre corps piloté par votre inconscient. Les mouvements caractéristiques du tenseur sont les mêmes que ceux du pendule mais à l'horizontale. On aura donc un balancé vertical, un balancé horizontal, une giration horaire et une giration anti-horaire. Comme pour le pendule, il n'y a pas d'interprétation type pour les mouvements de la tige. C'est à force d'expérimentation que l'on peut connaître sa grille de décodage, sa convention.

On tient généralement le tenseur entre le pouce et l'index comme sur la photo suivante. Toutefois ce n'est pas une règle absolue, ainsi beaucoup de personnes prennent la baguette à chakras, qui est un tenseur très souple et léger, à pleine main tout en restant détendue. L'important c'est d'être à l'aise et d'avoir un mouvement net ou-et un bon ressenti kinesthésique.

Côté fabrication, une antenne rigide d'auto-radio de voiture est un des tenseurs les plus simples à se confectionner. Pour ceux qui travaillent dehors il peut être nécessaire de lester la tige. Il suffit alors de mettre un ou deux écrous sur le pas de vis et le tour est joué. On peut aussi improviser un tenseur avec une pince "attrape objet" de mécanicien automobile.

Enfin, il existe une foule de Bobber sur le marché, allant du tenseur de poche à peine plus grand qu'un crayon à la baguette universelle de près d'un mètre. Il existe aussi des tenseurs plus spécialisés. Je citais plus haut la baguette à chakras qui se tient bras tendu à deux mètres de la personne, il y a aussi l'Auramètre qui est de réalisation plus technique puisqu'une spire est intercalée à mi-chemin sur la tige. Mon conseil serait, comme pour les pendules, de commencer avec un tenseur "maison" afin d'acquérir un peu de ressenti, puis d'aller dans une boutique spécialisée pour essayer les différents modèles.

LES FRACTALES

Maths

Les fractales sont très à la mode en ce moment. On retrouve ce terme dans des articles de psychologie, d'ésotérisme, de pédagogie, de sociologie, et d'énergétique. Mais qu'est-ce donc que cette nouveauté qui a l'air de donner autant d'ouverture? C'est ce que je vais essayer de vous faire découvrir aujourd'hui.

Les fractales c'est au départ des appréhensions mathématiques de formes dans le plan ou l'espace. Afin de partir sur du concret, nous allons tout de suite construire pas à pas une fractale afin de bien comprendre le principe sous-jacent. Pour construire la courbe de von Koch nous traçons d'abord une ligne horizontale (1° sur la figure). Ensuite nous divisons cette ligne en trois parties égales et remplaçons la partie centrale par un triangle équilatéral sans base (2°). On recommence alors cette opération sur chacun des segments de cette ligne brisée (3°) et ainsi de suite:

Comme le montre la deuxième image ci-dessus, par un processus d'auto-similarité, on obtient rapidement une forme complexe alors que l'algorithme de départ est simple voire simpliste. Si au lieu de partir d'une droite, vous partez d'un triangle équilatéral, toujours en gardant ce même algorithme, vous arriverez rapidement à ... un flocon de neige! Imaginez ce que l'on peut obtenir en partant d'un algorithme plus complexe, en intégrant des équations de courbes sophistiquées et en ajoutant de la couleur elle-même paramétrée bien sûr ;o)

On comprend en regardant des fractales que l'idée "Et si le monde était une fractale" puisse germer dans notre esprit. D'autant qu'un autre phénomène vient appuyer cette hypothèse. En effet, en introduisant des probabilités, des choix aléatoires dans la construction, on peut noter sur beaucoup de modèles que le résultat final est très peu modifié!!! Et oui, le plus connu (et le plus simple) est le triangle de Sierpinski (figure A) où, même en choisissant au hasard, à chaque itération, une construction parmi trois possibles, le résultat graphique converge toujours vers la même figure, la même structure! On parle alors d'attracteur étrange qui met de l'ordre dans le chaos qui devrait ressortir de l'application d'algorithmes aléatoires ... Pour ceux qui sont sensibles à ses approches, les fractales ouvrent sur un monde fascinant.

Concernant l'aspect visuel ce sont les fractales de Lyapounov qui nous conduisent à des formes étranges, fascinantes, avec un aspect tridimensionnel étonnant (figure B: sur cette image la couleur bleue a été affectée au chaos, seules les formes issues du domaine stable apparaissent donc).

Figure A

Figure B

Figure C

Pour finir, la fractale naturelle la plus connue: la fougère (figure C). Effectivement, on retrouve une auto-similarité très marquée: chaque branche reprend la même structure, puis si l'on zoome, à nouveau, chaque départ reprend la même structure etc. mais, et c'est là un point clef de la fractale, "c'est toujours pareil, mais c'est jamais pareil !" En effet même si on retrouve une répétitivité de structure, la feuille complète n'est pas une sous-branche.

On pourrait aller plus loin et évoquer, par exemple, la dimension fractale et donc l'aspect logarithmique sous-jacent, mais si cela vous intéresse vraiment, alors courez surfer le site de Charles Vassallo, il est génial: perso.orange.fr/charles.vassallo . Nous allons plutôt, pour conclure cet article, évoquer les concepts issus de l'approche fractale que l'on peut qualifier de philosophiques:

  • Tout d'abord la structure répétitive des fractales fait bien sûr penser aux schémas répétitifs de notre vie ou de notre généalogie. La nature, la vie est complexe et cette complexité pourrait donc être modélisé par des fractales, par des mathématiques non-linéaires. Il devient alors intéressant d'aller plus loin dans l'analogie...
  • Le fait que, comme nous l'avons vu pour la fougère, la structure est la même dans le global que dans le détail, nous ramène à : "l'infiniment petit est à l'identique de l'infiniment grand", approche également défendue par l'hologramme. Cependant, l'approche fractale apporte une idée supplémentaire: "c'est toujours pareil, mais c'est jamais pareil: ... c'est presque pareil!".
  • La notion d'échelle: l'idée (thérapeutique) est qu'en modifiant nos programmes: engrammes, habitudes, croyances, conflits, ... à un certain niveau de la structure (à un niveau d'échelle particulier), cela se répercutera sur les autres niveaux. Dis autrement, "le petit problème est la métaphore du grand" ou encore "la façon dont vous préparez et servez le thé en dit long sur vous même". En conséquence, un apprentissage de la "cérémonie Zen du thé " aura des répercussions sur bien d'autres niveaux de votre structure: comportements, présence à soi, sagesse de la vie, ...
  • Un autre concept souvent utilisé par analogie aux fractales est la sensibilité aux conditions initiales. En effet, comme nous l'avons vu pour le triangle Sierpinski, une fois les conditions initiales posées (figure de base, règles d'évolution possible), peut importe les aléas, la figure finale sera toujours la même! ...

Et si notre vie était aussi conduite par d'étranges attracteurs ... ???

N° 28 Octobre 2003

COMMENT PURIFIER MON PENDULE?

Cette question revient assez souvent sur le site Rad et Santé, je vais donc essayer d'y répondre. Tout d'abord, y a-t'il besoin de nettoyer, d'un point de vue énergétique, un pendule? A mon avis, cela dépend de sa matière, de sa forme et de son usage mais aussi du radiesthésiste! Avant d'aborder le côté humain: le radiesthésiste, voyons les autres paramètres:

La matière: Le cristal de roche par exemple à la réputation de bien "prendre la charge", donc de bien emmagasiner les "vibrations" les informations. Il sera donc particulièrement utile de désimprégner un pendule en cristal de roche, ou d'une façon générale, tous les pendules issus du monde minéral (le fer faisant partie de cette catégorie). En revanche, le bois est souvent reconnu comme étant peu sensible aux phénomènes de rémanence. Pour un pendule en bois, le désimprégnation serait donc inutile.

La forme: Si l'on considère l'approche ondes de forme, il est possible que la forme du pendule, d'une façon quasi-automatique, dégage les ondes rémanentes. Le pendule de Thot fait partie de cette catégorie de pendules, son onde de forme est reconnue comme ayant une faculté d'auto-purification.

L'usage: Enfin, désimprégner de quoi? En effet, un pendule qui ne sert qu'au-dessus d'un cadran à peu de probabilité d'engrammer un signal, une vibration particulière. Le risque d'information rémanente est, dans ce cas, nul ou presque. En revanche, quelqu'un qui utilise un pendule creux pour y mettre un ré-harmonisant (phyto, encens, HE, ...) dans le but de réaligner les corps subtils d'une personne malade est en droit de se poser la question "N'y a-t'il pas de risque pour le prochain patient d'avoir une rémanence de la maladie de la personne ou du moins une rémanence de l'information issue de la phyto?".

Le Radiesthésiste: Et oui, juste prolongement du paragraphe précédent "l'usage", abordons maintenant l'acteur lui-même, car TOUT dépend de lui! C'est donc avant tout à lui de penduler pour savoir si, oui ou non, son pendule a besoin d'une désimprégnation, d'une purification.

Voici donc, pour ceux qui en valideront le besoin, quelques méthodes pour annuler les informations rémanentes du pendule:

  • Tout d'abord l'eau: passer votre pendule sous un filet d'eau pendant 2 à 3 min.
  • Ensuite la Terre: enterrer votre pendule 1/2h à 1h dans votre jardin.
  • Enfin, l'énergie lumière, tenez votre pendule dans votre main et envoyez-lui de l'énergie lumière, laissez le baigner dans cette énergie 15 à 30 sec.

Il est possible d'inventer son propre protocole de nettoyage, le tout est de le valider ... au pendule bien sûr. Ainsi certain radiesthésiste, par trois fois, glisse leur main le long de la chaînette puis le long du pendule et finisse en envoyant "ce qui a été retiré" vers la terre. Si l'intention de ce rituel est clairement posée, il sera très efficace.

On peut même conclure que, d'une façon plus générale, il ne faut pas hésiter à s'approprier les méthodes que l'on découvre, en les adaptant à sa pratique, à ses habitudes. Elles n'en seront que plus conscientisées et donc plus efficaces.

ENTRAINEMENT PSIONIC

par Anka

  • Souvent, on me demande s'il faut un don pour être Radiesthésiste ou pour être Intuitif. Je réponds alors que, par une pratique soutenue, on arrive généralement à des résultats intéressants. Mais attention, connaître un exercice est complètement différent de pratiquer un exercice. Ainsi, des personnes me disent connaître les exercices que je propose, mais en réalité, elles ne les ont expérimentés qu'une ou deux fois dans un stage, puis, de retour chez eux, plus rien! Voici à titre d'exemple la progression que propose Anka, un "psionic" réputé outre altlantique, pour arriver à "manipuler" l'énergie. Comme vous le verrez il s'agit bien d'une "pratique soutenue.

Tout d'abord il vous faut un journal de bord où vous allez consigner, jour par jour, les exercices et les résultats obtenus. Ensuite il faut déterminer votre canal de prédilection (visuel, tactile, auditif) et votre configuration énergétique (émotionnelle, mentale, physique, élémentale, ...). Enfin il va vous falloir de la ténacité pour suivre complètement le programme qui s'échelonne sur 4 fois 13 semaines soit 52 semaines donc un an!

a- Déterminer votre canal favori:

  • Visuel: imaginez-vous un corps de lumière, laisser couler l'énergie vers vos mains afin de l'envoyer où vous voulez.
  • Tactile: ressentez une énergie qui vous habite et guidez là grâce à vos mains vers l'objectif
  • Sonore: Imaginez votre corps empli d'une énergie vibratoire (sonore ou non) que vous canaliser dans vos mains pour la diriger au-dehors.

Si aucune des méthodes ci-dessus ne vous parle, ne résonne en vous comme étant votre "truc à vous", vous pouvez essayer un mélange des propositions précédentes.

b- Déterminer votre configuration énergétique préférentielle:

(La main est votre main directrice dans un premier temps).

  • Energie = émotions, ramassez toutes vos émotions, concentrez-les dans votre main
  • Energie = pensées, ramassez toutes vos pensées, concentrez-les dans votre main
  • Energie = tension physique, ramassez toutes vos tensions, concentrez-les dans votre main
  • Energie = force de la nature autour de vous, ramassez toutes les forces de la nature, concentrez-les dans votre main

Comme précédemment, si aucune des configurations ci-dessus ne vous parle, ne résonne en vous comme étant votre "énergie à vous", vous pouvez essayer un mélange ou une alternance des propositions précédentes.

c- Planning en quatre phases de 13 semaines

Notation:

  • 5f*3' signifie 5 fois par jour pendant 3 min (5f*5' signifie 5 fois par jour pendant 5 min / 3f*3' signifie 3 fois par jour pendant 3 min / 2f*3' signifie 2fois par jour pendant 3 min et 1f*3' signifie 1 fois par jour pendant 3 min).
  • S1 signifie Semaine n°1, S2 signifie Semaine n° 2, etc ...
  • MD signifie Main Droite ou plutôt Main Directrice, et MND signifie Main Non Directrice, la main gauche si vous êtes droitier

Voilà, comme vous allez le découvrir je pense, cette progression proposée il y a quelques années par Anka, montre bien "que le monde ne c'est pas fait en un jour" :

avec votre canal favori, amener de l'énergie à votre MD pour chaque configuration énergétique, refaite l'Exo1 5f*5' Exo5: Créer une boule d'énergie 5f*5' Exo6: Créer un cube d'énergie 5f*5' mains face-face transférez l'énergie de la MD à la MND 5f*3' Exo7: Créer une pyramide d'énergie 5f*5' mains face-face transférez l'énergie de la MND à la MD 5f*3' Exo8: Créer un cône d'énergie 5f*5' Exo9: Créer une maison simple en énergie à partie de combinaison des formes déjà travaillées Exo10: Créer un cône glacé par combinaison de formes simples 5f*5' Exo11: Créer un corps humain simplifié en énergie 5f*5' Exo12: Créer un oiseaux en vol (simplifié) en énergie 5f*5' On complexifie en concentrant sur une partie du corps, un doigt par exemple. On complexifie en créant des formes complexes avec l'énergie Exo13: Concentrer l'énergie sur le 3°oeil 5f*5' Exo23: Concentrer l'énergie sur le sternum (le thymus) 5f*5' Exo14: Concentrer l'énergie sur la couronne (le dessus de la tête) 5f*5' Exo15: Concentrer l'énergie sur une auréole, à l'arrière du crâne 5f*5' Exo16: Concentrer l'énergie sur les côtés de la tête, comme des cornes 5f*5' Exo17: Concentrer l'énergie dans toute la tête 5f*5' Exo24: Exo 23 en projection, projeter l'énergie du coeur devant vous 3f*3' Exo18: Exo13 en projection, imaginez une ligne d'énergie qui sort du 3° œil 5f*5' Exo25: Concentrer l'énergie sur le plexus solaire 5f*5' Exo19: Exo 14 en projection, imaginez un geyser énergétique 5f*5' Exo20: Exo 15 en projection, imaginez un bouclier-auréole énergétique 5f*5' Exo21: Exo 16 en projection, imaginez des fusées énergétiques de chaque côté du crâne 5f*5' Exo26: Exo25 en projection, projeter l'énergie du plexus devant vous 5f*5' Exo22: Exo 17 en projection, imaginez une aura d'énergie pulsée de votre tête 5f*5' On complexifie, essayez d'atteindre n'importe quelle partie de la pièce par projection de l'énergie de la tête. On complexifie, essayez d'atteindre n'importe qu'elle partie de la pièce par projection de l'énergie du sternum ou du plexus.

MAL AU DOS, BRAIN STORMING & RAD

Le "mal de dos" est un problème courant. Aller voir son médecin est bien sûr, dans tous les cas, la première solution adoptée. Dans le cadre d'une recherche de mieux être, la radiesthésie peut vous aider à trouver des pistes complémentaires. Tout d'abord il faut recenser toutes les solutions possibles, faire ce que les spécialistes du management appellent un "brain-storming". Durant cette phase c'est la quantité qui est recherchée, privilégiée. Toutes les solutions possibles, même les plus farfelues pour vous, seront scrupuleusement notées :

  1. Allez voir un ostéopathe vous conseille un voisin;
  2. Fais un traitement avec des aimants, j'ai essayé ça marche super, vous conseille une amie;
  3. Sur une mailing liste énergétique, on vous conseille des soins énergétiques type Reiki;
  4. Un copain vous met en garde: "Une sciatique, une vraie, est une situation d'urgence: il faut aller à l'hopital!!";
  5. Bien sûr à la lecture de la news, vous avez pensé à utiliser une radionique Sanjeevini;
  6. Se coucher sur le dos au sol, les mollets sur le dessus d'une chaise, est le remède de la tante Jeannne;
  7. Rechercher la cause psychosomatique: un conflit de dévalorisation, "quelque chose de profond qui nous fait tomber" est l'action proposée sur un forum de biologie totale;
  8. Prendre de l'Arnica 5CH trois fois par jour, puis monter en dilution toutes les semaines: 7CH, 9CH, 12CH, 15CH, 20CH et 30CH est le conseil de votre ami qui commence ses études en homéopathie;
  9. Du repos total accompagné d'une bonne bouillotte est le remède que votre mère, votre grand-mère et votre arrière-gand-mère ont toujours utilisé vous fait remarquer votre mère;
  10. Un article sur les origines septiques (infectieuses) des douleurs articulaires vous donne envie de prendre un RDV avec ce spécialiste;
  11. Enfin, votre naturopathe penche plutôt pour de la phyto;
  12. ... autre chose non citée ci-dessus.

Comme on peut le noter, les approches sont nombreuses et différentes, on va des solutions qui calment le symptôme (en allopathie ou en médecine douce) à d'autres qui cherchent la cause. Il convient maintenant de sortir son cadran 0-100% et d'évaluer la pertinence de chaque solution pour vous ici et maintenant.

N° 29 Novembre 2003

HASARD VOUS AVEZ DIT HAZARD

Ou comment tout converge vers une normalité

On aime à citer, à propos du hasard, Einstein qui dit qu'il ne voit pas Dieu jouer aux dés. Et bien, je vous propose aujourd'hui de découvrir que même le hasard des dés tend vers quelque chose de cohérent, de structuré. Cela rejoint l'idée que du chaos naît l'ordre.

Plutôt que se lancer dans une démonstration mathématique du "théorème central limite de Liapounov" je vous propose une découverte via des lancés de dés (des dés à jouer à six faces et non pipés ;o).

Phase 1:

Soit un dé vert. Reportons sur un graphique le nombre de possibilité d'obtenir 1, 2, .. jusqu'à 6. Il y a bien sûr une chance sur six pour que le dé tombe sur le trois par exemple. De plus il n'y a qu'une seule possibilité d'obtenir quatre par exemple: tomber sur la face 4 du dé. Chaque nombre à une même chance, ce qui donne un graphe plat.

Même si le nombre de jets de dé est élevés, en théorie, la distribution se rapprochera de celle représentée par le graphe: nous sommes dans le cas d'une distribution dite équiprobable.

Phase 2:

Introduisons maintenant un deuxième dé, bleu cette fois-ci, et recommençons notre raisonnement. Maintenant les valeurs possibles s'échelonnent de 2 (les deux as) à 12 (les deux six). Mais, notons qu'il y a plusieurs manières de faire quatre:

- 1 sur le dé vert et 3 sur le dé bleu (1+3=4),

- 2 sur le dé vert et 2 sur le dé bleu (2+2=7),

- 3 sur le dé vert et 1 sur le dé bleu (3+1=4),

il y a donc 3 possibilités d'obtenir le nombre quatre, "de faire 4". Comme nous l'avons fait avec un dé, reportons sur le graphe ci-contre le nombre de combinaisons possibles pour chaque valeur cible (de 2 à 12). Ce qui donne le graphe ci-dessous: on peut immédiatement voir que la courbe n'est plus plate mais en triangle, toutes les valeurs n'ont pas la même probabilité de sortir. (De façon anecdotique, connaître cette répartition est une des clefs stratégiques du jeu de Jacquet ou du Backgamon).

  • D'un point de vue mathématique, on dira que "la combinaison de plusieurs variables équiprobables ne donne pas une répartition équiprobable". Ce sera notre première conclusion.

Phase 3:

Continuons avec, cette fois-ci, trois dés : un vert, un bleu et un violet. Analysons comment on peut obtenir quatre (comme dans nos exemples précédents):

Le tableau met en évidence qu'il y a 3 combinaisons de dés possibles pour obtenir quatre. Continuons notre analyse pour obtenir cinq. Nous voyons qu'il y a alors six combinaisons possibles. Tous les nombres compris entre le minimum: 1+1+1=3 et le maximum: 6+6+6=18 n'ont donc pas la même probabilité lors d'un jet de dés.

Comme nous l'avons fait précédemment, reportons chaque "probabilité" sur un graphe. Nous obtenons celui ci-contre à droite. L'allure de la courbe obtenue tends vers une cloche qui n'est pas sans rappeler la courbe de Gauss.

Si nous recommencions avec cette fois-ci quatre dés, la courbe obtenue ressemblerait à s'y méprendre à la courbe en cloche de la loi normale de Gauss que nous avons vu dans la news n° 25. Bien sûr, il ne s'agit pas ici d'une démonstration a proprement parlé, celle-ci étant du niveau maîtrise de math, mais d'une découverte intuitive du phénomène.

Voici la version mathématique de notre constatation intuitive, c'est le théorème central limite de Liapounov:

  • Si des variables sont mutuellement indépendantes, suffisamment nombreuses et suivent des lois quelconques de moyennes et variances connues et suffisamment homogènes, la somme de ses variables suit une loi normale (de moyenne égale à la somme des moyennes et de variance égale à la somme des variances).

Voilà, donc même avec l'objectivité mathématique, si Dieu joue aux dés, et bien le hasard de ses jets de dés tendrait vers quelque chose de structuré autour d'un axe médian et réparti de façon cohérente autour. Du chaos naîtrait donc l'ordre ? ... !! ... ;o)

RAD & ACUPRESSURE

L'acupressure est une technique découlant de l'acupuncture. Les doigts sont utilisés pour exercer des pressions en des points précis le long des méridiens parcourant le corps afin de stimuler, d'harmoniser ou d'équilibrer le flux énergétique (chi). Il existe de nombreux livres sur l'acupressure (ou digitopuncture ou acupressing ou digipuncture). Ces livres, en plus de planches montrant la position des points, donnent : soit les principales indications pour chaque point soit, pour chaque problème de santé, la liste des points concernés. Ensuite, il s'agit simplement de stimuler les points d'acupuncture avec le bout des doigts, soit par un massage rotatif profond et rapide, soit par une percussion souple, soit encore par une pression maintenue.

Partant du principe que notre corps sait tout, pourquoi ne pas l'interroger pour savoir si l'acupressure lui convient et si oui, quels sont les points à stimuler ?

A l'aide d'un cadran 0-100% tester l'utilité de l'acupressure. Ensuite demander le nombre de points nécessaires. En vous aidant du cadran ci-dessus, pour chaque point, chercher le méridien concerné puis le point concerné. Pour la recherche du point, tester en "oui-non" si c'est le point Source, le point Lo ou un autre. S'il s'agit d'un autre, prendre un cadran 0-10 pour trouver le chiffre des dizaines puis avec le même cadran chercher le chiffre des unités. Passer ensuite à la recherche des paramètres du point suivant. A la fin, demander le nombre de jours que doit durer le traitement.

Personnellement, je simplifie le protocole en partant du principe que les points seront systématiquement harmonisés des deux côtés (gauche et droite). Il est aussi possible de complexifier le protocole:

  • en déterminant s'il faut harmoniser (rotation avec le majeur), tonifier (percussion avec l'index) ou disperser (pression avec le pouce),
  • en déterminant l'heure de traitement pour chaque point,
  • en déterminant si les deux côtés sont à traiter et dans quel ordre,
  • en déterminant s'il faut plusieurs traitements dans une même journée,
  • en rajoutant le VC et le VG

Mais n'oubliez pas que cela doit rester pratique. Si la posologie est trop complexe, elle sera mal suivie ou pas du tout!

JEU: L'EXPERT & LE DEBUTANT

Ce mois-ci, il ne s'agit pas vraiment d'un jeu mais plutôt d'une expérience à faire. Vous trouverez ci-dessous le scan d'un texte. Demander à quelqu'un qui ne l'a pas déjà lu d'en faire la lecture à haute voix. Vous serez étonné du résultat.

Quant aux conclusions que l'on peut en tirer, elles sont nombreuses et variées. Pour en avoir toute la portée il faut aussi faire lire le texte à une personne qui ne sais pas bien lire (qui est en apprentissage). Il apparaît alors clairement qu'elle est dans l'incapacité complète de lire le texte! Il ne vous reste plus qu'à faire l'analogie entre un débutant en Rad et un expert ;o)

N° 30 Décembre 2003

RADIESTHESIE ...

Définition, pendule-bobber, entraînement

La radiesthésie est un mot inventé par l’abbé Bouly en 1929. Ethymologiquement, radiesthésie signifie "être sensible aux rayonnements", du latin radius, rayonnement et du grec aisthêsis, sensibilité. Une définition possible est "Art de découvrir, grâce au pendule ou à la baguette, ce qui est caché aux facultés normales mais dont l’existence est réelle."

Pour ceux qui hésitent entre le pendule ou le bobber, il existe un modèle inspirer des deux comme le montre l’image ci-dessous :

Allier divertissement et pratique Rad, c'est possible en suivant, pendule à la main, l'émission "100% questions" sur France 5 ou "Qui veut gagner des millions" sur TF1. Comme le suggérait Jack sur la liste Rad, il est préférable de se préparer un cadran avec les quatre réponses possible A, B, C ou D. On peut même ajouter d'autres secteurs au cadran comme "E: Pas assez en forme pour se connecter à la réponse".

RAD & ACU: LES POINTS INTUITION

Le mois dernier, je vous proposais un cadran pour choisir les points d'acupressure. Voici, à titre indicatif, des points qui vous aideront sûrement dans votre pratique radiesthésique, ou tout autre pratique nécessitant une bonne intuition, une bonne connexion à soi-même. Surtout, n'hésitez pas à tester pour vous, quels sont les points qui vous remettent en forme pour bien penduler. Ensuite, tous les mois par exemple, vérifié si les points sont toujours valables pour vous:

  1. "Magnétiser" votre chakra couronne (20VG)
  2. puis tapoter 11GI, 4RP, 6RP, et 33VB
  3. ensuite, presser lentement 4GI,
  4. et finir en magnétisant le chakra racine (1VG).

HOMMAGE A LA RADIONIQUE

  • Cet essai se veut un hommage à la radionique en tant qu'Art et "acte créateur". De ce fait, il est dans un style très particulier que certains trouveront complètement obscur mais que d'autres apprécieront: on aime ou l'on n'aime pas, on restera rarement neutre ;o)

Présenter la radionique comme faisance de l'œuvre d'art nous renvoie aux sources mêmes de notre tradition de pensée sur l'art. La radionique serait alors une science de l'art qui se fait.

La radionique en tant que théorie philosophique de la création, se noue autour de trois concepts clefs, inter-reliés et complémentaires: celui de créer ou de faire, celui de la potentialité active ou passive et celui de l'analogie ou de l'imitation. De façon générale, l'action de faire, de créer relève du domaine de l'art au sens large, lequel peut justement se définir comme une disposition, une capacité radionique accompagnée d'un jugement vrai et portant sur une création, une génération. Cette disposition, dont le terme: l'ouvrage produit, est extérieur à elle, se place au troisième rang de l'activité humaine après la connaissance pure ou contemplative et l'ordre moral et politique de l'agir. Ainsi l'art serait-il par définition faisance, mais une faisance dirigée par un jugement de connaissance, fût-il implicite, et non laissée au hasard ou au caprice. Tout art, donc, qui se nomme "radionique" procède d'une faculté active et ordonnée chez l'Artisan, c'est-à-dire d'une prédisposition à la mise en œuvre sous la vigilance de la raison. Du côté de la personne qui observe ou accueille l'ouvrage achevé - la radionique en tant qu'objet -, l'élément de connaissance n'est rien d'autre que la re-connaissance de ce que représente ou évoque l'œuvre d'art par la médiation de son aspect formel.

Ce qu'il y a de commun aux arts radioniques, avant même d'être faisance d'œuvre "belle", c'est d'être des arts d'analogie, d'imitation. Quoi qu'il en soit de la variété des moyens d'expression, il y a chez l'humain comme une disposition radionique, c'est-à-dire la capacité et le besoin de créer en mots, en sons, en rythmes ou en images une "imitation de l'information".

Le radionicien est donc avant tout celui qui modèle son histoire comme une figure dont on épure le trait, son travail est faisance. Ce qui tient lieu ici de forme, ce qui assure la clarté inséparable de toute beauté, c'est le récit, l'information évoquée. Une radionique sans une esthétique correspondante, que ce soit sur le plan physique, mental, spirituel ou énergétique, semble difficile à concevoir. La radionique s'accompagne donc naturellement d'une esthétique dont les postulats sont en relation étroite avec la notion d'unité formelle. Retenons que le "beau" est compris comme ordre et proportion, qu'il dépend d'une certaine limite de grandeur, laquelle se définit en fonction du regard humain. Il n'y a donc de beauté, esthétisme qu'à l'échelle humaine.

Ce qui appartient en propre à l'œuvre d'art, c'est qu'elle dévoile, révèle, "veut dire" autre chose qu'elle-même: elle est allégorie. Elle rassemble, elle est donc aussi symbole. Ainsi l'œuvre radionique est-elle à la fois allégorie et symbole. La valeur ajoutée qu'apporte à la matière façonnée la radionique n'est donc plus au premier chef, beauté mais signe. L'art radionique serait par essence signification ou signifi-science ou encore faisance de signes. L'œuvre d'art nous fait signe. Selon Heidegger, ce que l'œuvre d'art signifie ou signale, c'est l'être même de la chose figurée.

Ce qui constitue l'œuvre comme ouvrage, c'est bien sa production par l'artiste. On ne peut donc contourner l'activité de ce dernier ni le processus de création si on veut rejoindre l'origine de l'œuvre radionique. Or, créer en tant que production d'une œuvre d'art, ou d'un ouvrage artisanal, requiert le travail manuel. Par contre, l'activité du créateur ne se comprend pas depuis le seul travail manuel. L'aspect "confection" de la création artistique est déterminé et accordé de l'intérieur par l'acte créateur et demeure retenu en lui.

Comment, cependant, penser l'étance de l'acte créateur autrement qu'à partir de l'être-créé de l'œuvre et de son être œuvre?

Pour conclure, la radionique serait donc la faculté créatrice spontanée dont la "mise en œuvre" nous renvoie à l'autre au cœur de nous même pour y dévoiler, dans sa non-latence, le "monde" auquel le phénomène interpellé appartient et qui lui donne sens. La radionique peut donc se définir à juste titre comme faisance de l'œuvre d'art. Mais, est-elle issue du Vrai ou de l'imitation?

Ce texte a été rédigé « à la manière de ... » sur la base, librement interprétée, de l'Essai de L. Giroux sur les Origines de la Poïétique.

N° 31 Janvier 2004

EXERCICES DE RADIESTHESIE

Dans le même ordre d'idées que "100% questions" ou "Qui veut gagner des millions" (voir news du mois dernier), on peut aussi jouer à la bataille navale en s'aidant du pendule. Il est préférable alors d'être très clair avec sa "déontologie". Toujours pour s'entraîner régulièrement, choisissez vos prestataires de services (garagiste, chauffagiste, ... ) ou de soins au pendule. Enfin, en cette période de repas de fêtes, n'hésitez pas à tester au pendule la qualité de la nourriture. Ainsi, si vous avez décidé de manger une soupe de poissons, allez chez votre revendeur habituel, notez sur un papier:

  1. marque xx en bouteille,
  2. marque xx en conserve,
  3. marque yy en semi-frais, etc ...

Isolez-vous si nécessaire et recherchez le meilleur choix 1, 2 ou 3. Bien sûr, tout ce qui viens d'être évoqué "au pendule" est possible par une autre approche intuitive, alors n'hésitez pas à vous lancer.

REFLEXIONS

de Henri Simon Fabre : Juste une idée ...

  • L’on peut lire un compte-rendu scientifique, assister à une conférence, participer à une séance de chanelling et découvrir de cette façon, ou par tout autre, que la pensée de certains s’oriente vers une MUTATION de la Terre entière.
  • L’on peut, dans un premier abord, considérer que cette idée relève de la Science Fiction ou encore la rejeter de façon immédiate en la considérant comme UTOPIE pure.
  • L’on peut encore être amené à connaître telles observations sur le champ magnétique terrestre, les inversions dudit champ à travers l’étude des boues océanes ou des laves volcaniques, rapprocher ceci des changements climatiques ou de l’intensité accrue des inondations et tempêtes sur le territoire national.
  • Si, par surcroît, l’on dispose de quelque entraînement à utiliser le pendule, il est facile de se construire une petite bibliothèque de relevés de mesures touchant par exemple les émissions magnétiques, telluriques, cosmiques, ou observer les changements de notre A.D.N. , l’arrivée du sixième corps, ou encore plus récemment, la grimpée accélérée d’un plus grand nombre d’humains sur les degrés de l’Echelle de Jacob.
  • Parallèlement à tout ceci, l’on peut observer le changement de raisonnement de nos enfants et encore plus de nos petits enfants et si le hasard de vos lectures vous pousse à lire certains écrits traitant des Enfants Indigos, l’on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec ce qui précède et reconnaître qu’il "se passe quelque chose".
  • Les scientifiques purs et durs se retrancheront sur l’idée de la mutation en expliquant que depuis le début de l’humanité nous avons connu ce genre de phénomènes … certes, et nul ne saurait nier cette adaptation de l’humain aux changements de ses conditions de vie. Par contre, si l’on étudie les variations des cinq dernières années, l’on se rend compte que les changements s’effectuent non seulement de façon croissante, mais dans certaines périodes d’une manière complètement folle, n’ayant absolument rien de commun avec l’évolution tranquille à laquelle ils se réfèrent et qui s’étalait sur des milliers d’années.
  • Que nous l’admettions ou non, la Nature bouge dans tous les domaines, un peu comme si notre Planète s’apprêtait à un grand nettoyage devant les pollutions subies.

Personnellement, après avoir mesuré la similitude des relevés des 7 chakras principaux et des 5 chakras supérieurs des minéraux, des végétaux, des animaux … et des humains, il y a longtemps que je suis persuadé que nous faisons partie de la Terre tout en la constituant.

Merci Henri, pour cette réflexion (http://perso.orange.fr/henri.fabre)

AUTO-TESTS "K"

A la question "Mais comment fait-on quand on n'a pas de pendule?" vient bien sûr une réponse évidente pour les kinésiologues: on utilise son corps! Voici donc pour clore la rubrique "Comment tenir..." les différentes possibilités d'auto-test kinésiologique. Comme pour un instrument, ces tests demandent beaucoup d'entraînement avant d'être intégrés de façon fiable par le corps. Certain n'hésite pas à dire que c'est même plus difficile d'éduquer son corps à un auto-test qu'a l'utilisation d'un instrument classique de radiesthésie. Pour tous les tests kinésio, il faut se souvenir que ce qui est bon pour le corps "renforce" alors que ce qui ne l'est pas "affaibli". Il est donc primordial de bien poser la question dans ce sens. Ainsi, si le corps résiste c'est OK, c'est bon pour lui, si le corps lâche c'est que la solution évoquée n'est pas, ici et maintenant, une solution en cohérence avec le chemin de vie, bonne pour le corps.

Test A

Test B

Test C

Test D

Test A: L'index est pressé sur le pouce en formant un chaînon, un anneau. On se centre sur la solution envisagée, l'index de l'autre main vient essayer de séparer ces deux doigts. Si les doigts résistent, la solution est OK, on peut dire que la réponse est: "Oui, ce que à quoi je pense en ce moment est bon pour moi". Si l'index sépare les deux doigts, c'est que le problème évoqué ou le complément alimentaire présenté n'est pas en harmonie avec l'énergie de vie (ici et maintenant).

Test B: Afin de prendre des muscles plus antagonistes que ceux du pouce et de l'index, certains préfèrent prendre le pouce et le majeur, et afin de ne pas privilégier un côté du corps, utilisent les deux mains.

Test C: Discret, il peut se faire dans votre poche. L'index est testé par le majeur.

Test D: Tout aussi discret, mais inspiré du test tactile des radioniciens, on frotte ces doigts sur le pouce: si ça accroche c'est oui, sinon, c'est non. Contrairement aux trois tests précédents on ne peut pas dire ici que ce soit un test kinésio.

Essayez ces différents auto-tests qui ne nécessitent pas le pendule. Retenez celui qui vous convient le mieux, et utilisez le en doublette avec le pendule. Au fur et à mesure, vous prendrez vos repères et d'ici quelques mois ou plus, vous aurez confiance en votre autotest.

N° 32 Février 2004

L'ANTENNE DE LECHER

Etude théorique.

Un physicien allemand du début du siècle, Ernst Lecher (1856-1926), découvrit le principe de la mesure vibratoire, par simple déplacement d'un curseur sur une boucle conductrice, portant le nom de "Fils de Lecher". Ce principe est couramment enseigné dans les cours secondaires et universitaires. En Allemagne, l'application du principe a été surtout développée dans l'étude des effets vibratoires des faisceaux pathogènes terrestres, ainsi que pour la détection des fissures dans les constructions ou les métaux.

Voici, plus en détail, le principe du Fils de Lécher. La source électromagnétique G - un générateur de courants alternatif de haute fréquence - dont on veut mesurer la fréquence est couplée à un système de deux fils X et Y parallèles de longueur plus grande que la longueur d'onde L et écarté d'une distance A-B petite devant cette même longueur d'onde L.

Si l'on déplace le court-circuit-curseur AB le long des fils XY, on s'aperçoit qu'il existe des résonances à des positions fonction de L/2 ou L/4. Par exemple, en mettant un néon entre A et B et en le déplaçant le long de XY, il s'allumera à certains points (ventres de tension ou ondes stationnaires). A partir des "Fils de Lecher", Reinard Schneider a créé une antenne basée sur le même principe.

L'antenne de Lecher couramment utilisée en mesure énergétique fait entre 17.6 et 18 cm. Cela correspond à des longueurs d'ondes de l'ordre du giga-hertz. Se basant sur cette réalité physique, et en appliquant le principe de l'analogie et de la résonance f, 2f, 3f, ... on peut en déduire des positions du curseur qui permettront un codage, une correspondance, une résonance particulière (2.5cm, 5.8cm, 7.8cm, 8cm, 12cm, 15.3cm et 17.6cm par exemple). En revanche, comme l'amplitude des signaux à mesurer est faible en énergétique, impossible ici d'allumer un néon en mesurant un aliment sur 15.3cm. Le corps humain devra donc servir d'amplificateur. Il faut donc, comme toujours, pratiquer, faire ses gammes si l'on veut une réponse franche dans le domaine du subtil.

LES 8 MOYENS DU RAJA-YOGA

Pour clarifier son canal intuitif ...

De tout temps il y eu des soins énergétiques et de tout temps il y eu des rechutes après ces soins. C'est pourquoi de nombreuses approches: énergétiques, religieuses, naturopathiques, ... préconisent de changer aussi son mode de vie pour ne plus retomber malade. Ainsi , s'il est efficace de retourner chez son acupuncteur tous les mois pour soulager sa vésicule biliaire ou son foi, adopter une nouvelle façon de se nourrir peut permettre de ne plus avoir recours à ce soin (à valider au pendule bien sûr ;o).

Je vous propose donc de découvrir des modes de vie qui savent créer un contexte favorable à la non-rechute, à la non-maladie (ou à la non-re-chut! , à la non-mal-a-dit si vous êtes sensibilisés à cette façon de voir les choses).

Certains qui ne s'intéressent pas à la santé au sens holistique mais seulement à la radiesthésie ou aux autres formes de connexion intuitive, peuvent se demander si ces modes de vie peuvent avoir un quelconque intérêt pour leur pratique. A mon sens: oui, car cette connexion à son intuition doit pouvoir se faire par un canal de qualité, et cela ne se fait tout seul: une certaine hygiène de vie peut être nécessaire.

C'est donc dans ce contexte de santé holistique et de purification du canal intuitif que les modes de vie présentés ici peuvent être utiles. Nous découvrirons tout d'abord les huit moyens proposés par le Raja-Yoga, puis les cinq principes du Reiki, et enfin les quatre accords Toltèque. Cette liste n'est pas complète, mais l'objectif est un objectif de découverte, de sensibilisation. Ensuite chacun, chacune pourra se plonger plus en détail dans une voie particulière ... qui résonne pour lui, pour elle.

Aujourd'hui, nous commençons par les huit moyens recommandés par le Raja-Yoga pour rester, d'une part, en bonne santé au sens holistique c'est-à-dire sur les plans physique - émotionnel - mental et spirituel, et d'autre part, pour pouvoir dissoudre ce qui masque "la lumière".

Les huit moyens du Yoga sont: les cinq vœux ou Yama, les règles ou Nijama, les postures ou Asana, la force vitale ou Pranayama, l'abstraction ou Pratyaharah, l'attention ou Dharana, la méditation ou Dhyana et la contemplation ou Samadhi.

Il est a noter que, d'une part ces moyens concernent tous les plans et que, d'autre part, qu'il n'y a pas d'ordre, de chronologie pour les abordés. Mais voyons plus en détails ses moyens:

Moyen 1: Yama ou les 5 vœux

Ils nous donnent des pistes pour savoir comment nous comporter vis-à-vis de notre environnement:

1° non-violence,

2° véracité,

3° honnêteté,

4° maîtrise de la sexualité et

5° non-avidité (ou non-possessivité)

Moyen 2: Nijama ou les 5 observances

Elles nous permettent de calibrer nos attitudes et envers nous-mêmes:

1° la pureté,

2° le contentement,

3° l'austérité,

4° l'étude de soi et

5° l'abandon de soi au plan Divin (ou dévotion)

Si Yama et Nijama nous ramènent aux dix commandements de la Bible, il convient toutefois de repréciser qu'ils s'appliquent à tous les plans et pas uniquement au plan physique même si c'est celui qui semble le plus évident. Par exemple, la pureté concerne le corps intérieur et extérieur mais aussi l'aura et les pensées! Il convient donc de laver, de nettoyer régulièrement son corps extérieur et intérieur (nourriture), son aura et son imagerie mentale.

Un autre point qui peut être intéressant est de savoir quel degré on a atteint dans la pratique d'une qualité. Afin de pouvoir s'auto-évaluer, le Raja-Yoga précise que, par exemple, quand on EST non-violent sur tous les plans, "comme par hasard", la violence s'efface en notre présence ou devient inutile.

Enfin, notons que l'étude de soi, le "connais-toi toi-même", est donnée comme une clef pour toucher sa divinité intérieure (qui, elle-même, est connectée à ...).

Nous allons maintenant voir trois aspects très connus du Yoga:

Moyen 3: Asana ou la pratique d'exercices physiques

Le Raja-Yoga nous précise que la maîtrise de la posture est obtenue par la relaxation et la méditation sur l'infini. Il y a ici un piège: c'est le mot "maîtrise" qui d'ailleurs a longtemps a été traduit par "contrôle". Derrière le mot maîtrise il faut y voir cette notion d'expertise qui fait un bon cavalier de rodéo, ou un bon wind-surfer: il maîtrise, mais n'est pas dans la rigidité, au contraire, il est dans la fluidité. Ceci nous amène même à reconsidérer le mot posture que l'on peut alors élargir aux mouvements comme c'est le cas en Qi-Gong et dans de nombreux Hata-yoga moderne.

Moyen 4: Prânâyâma ou la pratique d'exercices respiratoires

Bien sûr, il ne faut pas confondre le souffle avec le prana puisque le souffle est physique alors que le prana est dans tous les plans. Toutefois, il est exacte que le souffle est porteur de prana et donc, qu'une respiration alternée des narines, par exemple, a un effet certain sur la circulation du prana. La particularité des respirations venues de l'Inde est la présence d'une rétention entre l'inspire et l'expire, voire d'une autre rétention entre l'expire et l'inspire.

Moyen 5: Pratyâhârah ou l'abstraction sensorielle

La maîtrise des sens, l'abstraction sensorielle aux changements extérieurs est le cinquième moyen. Longtemps, Pratyaharah a été compris comme "on ne doit plus penser à rien". Là encore, méfiance avec le mot "maîtrise", il ne s'agit pas d'être dans une démarche forcée où la volonté est le moteur. Bien au contraire, il s'agit de laisser les stimulis externes nous traverser sans nous déranger. Il ne s'agit pas de ne pas entendre la tondeuse du voisin, il s'agit d'intégrer ce bruit afin qu'il ne nous gène plus, que l'on n'y fasse plus cas. C'est une des bases de la sophrologie.

Asana, Pranayama et Pratyaharah sont souvent cumulés dans une même pratique de Yoga en salle avec un instructeur. Il est vrai qu'il y a une forte interaction entre les trois pratiques, du moins au niveau physique. La maîtrise de la respiration est une aide précieuse à la maîtrise de la posture et à l'abstraction sensorielle. Toutefois, comme pour tous les autres moyens, il n'y a pas de chronologie spécifique et les moyens doivent s'appliquer sur tous les plans. Si cela va souvent de soi pour Pranayama ou le côté énergétique n'échappe à personne, en revanche, considéré une attitude mental comme une "posture" de même qu'une structure énergétique ou qu'une croyance, n'est pas évident au premier abord. Quant-à l'abstraction des changements extérieurs (Pratyaharah), loin d'être limité au monde physique, il faut aussi l'élargir, par exemple, au monde émotionnel et savoir se laisser traverser par une émotion sans la bloquer, sans l'interpréter avec le mental, "juste être traversé par"...

Moyen 6: Dhâranâ ou l'attention

Cette aptitude à centrer le mental se nomme aussi "méditation avec semence", c'est-à-dire qu'une intention, une idée est donnée au départ. Ensuite, si des images du passé ou des projections de l'avenir apparaissent, le recentrage sur la "semence" permet de ne pas les suivrent. Par exemple, une pratique conseillée consiste à se centrer en conscience et sans forcer sur le cœur (le cœur sur tous les plans bien sûr ;o).

Moyen 7: Dhyâna ou méditation

Cette aptitude à développer infailliblement des interactions avec ce que nous cherchons à comprendre de la vie se nomme aussi "méditation sans semence". En effet, il n'y a pas ici d'objectif opérationnel, de support établit, juste une intention à recevoir, d'être éclairé par notre Conscience Supérieure (La pratique de Zazen est Dhyana).

Moyen 8: Samadhi ou contemplation

L'intégration complète avec la vie, une connexion avec le plan Divin, une révélation, une illumination, une compréhension de qui je suis, voilà des caractéristiques de Samadhi, qui extérieurement est vue comme un état contemplatif et qui intérieurement est vécu en dehors de l'espace et du temps, dans le "non-espace non-temps". Le Raja-yoga précise qu'il existe en réalité un grand nombre d'états, d'étapes dans le Samadhi.

Dans la plus part des pratiques méditatives Indhousite, Japonaise (Zazen), ou Occidentale (méditation transcendantale) les moyens 6, 7 et 8 sont enchaînés. Ce processus continu se nomme Samyama en Raja-Yoga. Mais, comme dit précédemment, cette chronologie n'a rien d'obligatoire. On connaît dans nos écrits religieux occidentaux de nombreux cas d'illumination sans pratique préalable de la méditation! Le Raja-Yoga précise ce point en disant qu'il est possible de passer directement à l'état de Samadhi par le moyen 2.5: la dévotion!

Avant de conclure, une dernière fois, rappelons-nous que même ces trois moyens doivent être vécus, appliqués dans tous les plans (physique, émotionnel, mental, ...). L'objectif est donc, même dans le plan physique, même en faisant la queue à la poste, de "méditer cellulairement". Cela revient, par exemple, à une conscientisation de ses gestes, à un "channelling" de ses paroles, bref à ETRE incarné.

Voilà, nous avons parcouru les huit moyens proposés par le Raja-Yoga. Nous avons remarqué à de nombreuses occasions que le plus difficile est d'appliquer ces moyens sur tous les plans. Comme vous le savez certainement il existe de nombreux Yoga, en général, il développe un moyen particulier sur un plan particulier: le Hata-yoga, le Karma-yoga, le Bhakti-yoga, le Tantra-yoga, etc. La forme la plus occidentale est Relaxation Dynamique (sophrologie).

A vous maintenant de "méditer" ces huit moyens et d'en faire une synthèse utile pour votre vie.

N° 33 Mars 2004

SOURIRE AUX ORGANES

Une réharmonisation méditative

"Le sourire aux organes": Cette pratique millénaire Taoïste, très simple, est d'une incroyable efficacité pour accélérer une transformation intérieure ou augmenter la qualité de notre énergie. Si au départ, il est recommandé de découvrir cette pratique dans un lieu calme et sécurisant, par la suite, sa pratique peut se faire partout, par exemple, en faisant la queue à la poste (oui, il y a dès fois la queue à la poste ;o).

Bien sûr la portée de l'exercice ne sera pas la même en fonction du contexte, de l'intention posée et de l'expérience de la personne. Ainsi, nous pourrons aller d'une détente pour le mieux être à une modification profonde du schéma énergétique.

L'idée générale est de sourire à ces organes, c'est tout!

Essayez de suite, vous serez sûrement étonné du ressenti.

Voyons maintenant la pratique de façon plus détaillée:

  1. Je souffle en me relaxant et je colle ma langue au palais (connexion VC-VG pour les "initiés" ;o)
  2. Je prends alors conscience de mon corps en scannant ses différentes parties avec l'intention de les détendre.
  3. J'utilise ensuite la respiration: j'inspire l'énergie de la Terre, j'expire mes tensions.
  4. Je me remémore alors une image agréable afin d'activer une ressource positive (image souvent liée à la nature).
  5. Je détends mon front, mes yeux, mon 3° œil, ma langue, ma mâchoire
  6. Je parcours mes organes un à un: je pose l'intention de le relaxer, je recherche un ressenti intérieur de cet organe et je lui souris.

Voici un enchaînement possible des organes (voir figure ci-dessus) :

  1. Thymus-Cœur,
  2. Rate,
  3. Poumons,
  4. Reins et
  5. Foie.

Afin de clôturer l'exercice d'une façon très Taoïste, on peut retenir sa salive pendant toute la relaxation et l'avaler seulement à la fin, en conscience.

N'hésitez pas à pratiquer "Le sourire Intérieur", un exercice très Yin, avant toute activité intériorisée (méditation, zazen, yoga, ...), vous posez ainsi une intention pleine de vie et de bonheur dès le départ.

LES 5 PRINCIPES DU REIKI

Des outils pour tracer son chemin

Le mois dernier, je vous présentais les huit moyens du Raja Yoga, un mode de vie qui permet de créer et garder un canal intuitif de qualité c'est-à-dire une bonne connexion aux plans subtils. Ce mois-ci, afin d'élargir notre palette d'approche, découvrons les cinq principes du Reiki.

C'est le Dct Mikao Usui qui a retrouvé le Reiki. Il se mit alors à soigner et guérir, entre autres, des mendiants des bas-fonds de Kyoto. Mais après quelques temps , ceux-ci revenaient car ils étaient retombé malades. C'est alors qu'il comprit que la guérison ne serait définitive que si les personnes changeaient leur façon de vivre, leur façon d'appréhender la vie. Mikao Usui se mit donc à enseigner, en complément des soins, les cinq principes que voici:

Juste aujourd'hui:

1- Sois libéré du souci

2- Sois libéré de la colère

3- Sois reconnaissant

4- Sois diligent

5- Sois bienveillant envers autrui

On note l'importance de l'ici et maintenant par le mot "juste aujourd'hui". Il ne s'agit pas de prévoir "un plan de guerre" à long terme, juste, chaque jour, je pose mon attention sur ces cinq points afin de vivre mieux ce que j'ai à vivre. Il est même d'usage de ne pas aborder les cinq principes de front mais plutôt progressivement.

Voici une autre façon d'énoncer les cinq principes:

1- Aujourd'hui pas de souci, juste aujourd'hui

2- Aujourd'hui pas de colère, juste aujourd'hui

3- Honore tes parents, tes professeurs, tes aînés

4- Gagne ta vie honnêtement

5- Aie de la gratitude pour tout ce qui est vivant

Lisez les principes dans les deux formes ci-dessus. Si besoin, inventez une autre forme qui vous convient mieux et choisissez de pratiquer ou pas. Surtout ne faites rien si vous ressentez la moindre réticence. Si les 5 principes sont faits pour être appliqués, ne les prenez pas pour des guides, vous êtes votre propre guide: le maître est en vous!

Les principes du Reiki s'inscrivent sur les trois plans: physique, mental et spirituel, donnant au Reiki son sens de thérapie holistique. Il convient donc de travailler chaque principe sur chaque plan, pour mieux se les approprier. On peut, par exemple, les appliquer dans la vie de tous les jours (plan physique), réfléchir aux différentes implications (plan mental) et bien sûr méditer (plan spirituel).

Pour finir, voici quelques réflexions, quelques pistes:

  1. Si je vis juste le moment présent, je n'ai pas de souci.
  2. Si je me réconcilie, si je n'ai plus rien à pardonné, si je suis dans l'accueil des faits, la colère disparaît.
  3. Si je me libère de mon histoire en prenant conscience que c'est moi le conteur, je reconnais ainsi les autres acteurs.
  4. Si je vis dans la société sans nuire, ni à autrui, ni à soi même, je vis honnêtement.
  5. Si je perçois que, comme moi, les pierres, les animaux et les hommes font partie de la Terre, ma bienveillance sera naturelle.

N° 34 Avril 2004

LES QUATRE ACCORDS TOLTEQUES

Une autre façon de clarifier son canal intuitif

  • Après les 8 moyens du Yoga (news 32) et les 5 principes du Reiki (news 33), voici le dernier volet: les 4 accords Toltèques. Il s'agit là, comme les précédents articles, d'une présentation générale. Le lecteur qui veut aller plus loin sur ce chemin trouvera en fin d'article des pistes.

1-Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous ressentez comme juste. N'utilisez pas la parole comme outil de pouvoir ni contre les autres (pour médire sur autrui par exemple) , ni contre vous-même ("Comme je l'ai dit je n'ai plus le droit de changer d'avis"). Une bonne astuce consiste à commencer sa phrase par "JE": je pense, je ressens, je crois, ... et de finir par "ici et maintenant".

2- Ne réagissez à rien de façon personnelle

Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle. Rappelez-vous que nous sommes tous les miroirs des autres. Aussi, ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre "réalité", c'est-à-dire pure subjectivité de leur monde intérieur. Prenez l'habitude de recadrer le discours de l'autre en fonction de ce point de vue. Ainsi si une personne dit "Que tu es belle", cela veut simplement dire, que si elle était à votre place, avec votre physique et votre position sociale, si elle était vêtue, maquillée comme vous, elle se trouverait belle. Il n'y a là rien d'objectif. De même si elle vous dit "Tu es méchante", cela signifie simplement que, dans sa carte du monde, si elle était à votre place et avait le même comportement que vous, elle se trouverait "méchante" c'est tout.

Dans une communication, si le premier accord concerne l'information émise, ce deuxième accord concerne donc l'information reçue.

3- Ne faites aucune supposition

Ayez le courage de poser des questions ou d'exprimer vos besoins. Communiquez clairement avec les autres pour éviter les malentendus et les drames qui peuvent s'en suivre. Souvent poser une question est vécu comme un signe de faiblesse, on a peur d'être jugé incompétent par exemple. En réalité la faiblesse c'est souvent d'avoir peur de poser la question.

Cet accord aborde le troisième volet de la communication et remet en cause le "S'il m'aimait, il saurait ce qu'il faut faire" ou encore "S'il est elle digne de moi, elle devrait savoir ça!". Accepter que vous n'êtes ni télépathe ni omni-science et que le monde de chacun, notre carte du monde, est tellement empreint de notre vécu, de notre subjectivité que personne ne pourra jamais l'appréhender ne serait-ce qu'en partie. Par résonance, on peut "s'identifier à" mais on ne peut pas "être à sa place".

4- Faites toujours de votre mieux

Faire simplement de son mieux ici et maintenant, c'est tout. Accueillez que le "mieux" change d'instant en instant, aussi quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous n'aurez ainsi aucun regret à avoir: l'instant d'après vous donnera ensuite la possibilité d'évoluer vers d'autres mieux!

Il assez facile d'assumer la simplicité de nos actes quand les trois premiers accords sont déjà en place.

Voilà, vous venez de découvrir ou de redécouvrir les quatre règles de vie Toltèques. Comme toujours, la lecture est une chose, mais seule l'application tous les jours est efficace. Alors bonne expérimentation !

BASES ACTUELLES DE LA BCI

D'après les créateurs du Quantec

Le site Allemand http://www.mtec-ag.de est un support commercial pour le système de Bio-Communication Instrumentale "Quantec(C)", mais aussi un site qui propose une série d'articles très bien documentés sur les bases scientifiques actuelles susceptibles d'expliquer la BCI ou radionique dont voici leur définition :

« La radionique se sert des facultés de la conscience reliées à des appareils physiques pour obtenir une communication entre systèmes biologiques. Elle est de loin la plus ancienne méthode instrumentale. »

De très bons articles donc disponibles en Allemand, en Anglais, et pour la plupart en Français. Pour finir, et lever tout doute par rapport à la croyance "de la machine qui fait tout", voici un extrait du site :

« Conformément à la nature spécifique de la radionique, le quantec(R) ne peut pas fonctionner spontanément de manière radionique, mais sert uniquement de support de concentration destiné à orienter la conscience. Dans le cas de la radionique par le quantec, il s'agit d'une méthode d'emploi conditionnelle, c.-à-d. dépendant de l'utilisateur, en ce sens que la conscience humaine fait partie du principe de fonctionnement. »

LA LOI DE HERING

Le cycle de la guérison

Hering, homéopathe, affirmait que les maladies guérissent de haut en bas (la tête avant les membres inférieurs), de dedans en dehors (l'asthme, qui est une maladie interne, avant l'eczéma) et surtout en repassant par toutes les étapes antérieures. La dernière proposition est celle qui est la plus pertinente. Souvent les patients ont oublié leurs anciens troubles et sont surpris de les voir revenir. Certains vont jusqu'à accuser le médecin de l’époque de les avoir mal soignés, ce qui est faux si l'on se place d'un point de vue strictement allopathique puisque le médecin avait bien soigné les symptômes.

REFLEXION

Suite à l'hommage à la radionique de la news n°30

Merci pour cette riche méditation. Une petite remarque par rapport au temps: que devient la création si je considère qu'à chaque seconde successivement: je subis, je ressens, je contrôle mon être étant (celui qui parait), et au bout d'une semaine je réalise enfin que mon être était dans le vrai durant cette seconde, ETRE. Ainsi la notion d'acte unique qui m'accompagne à chaque heure (seconde, minute, ...) n'est pas accessible dans l'instant, en tant qu'être au monde (authenticité, plénitude). Ainsi la création radionique qui s'élabore dans une faisance créatrice ne peut aucunement s'appuyer que sur la raison car cette dernière n'est reliquat du paraître (façade) de l'être au monde, avant le temps de sa reconnaissance ou prise de conscience ou non en termes d'ETRE au monde et pour le monde (selon l'individu dans le temps). A t-on conscience de sa faisance créatrice ??? Le fait de vivre chaque seconde ne pourrait-il pas représenter déjà des actes créateurs, non reconnus par nos institutions (état, justice, église). Radioniquement, Vincent.

N° 35 Mai 2004

TEST "K"

Le classique

Si la kinésiologie bénéficie d'une meilleure presse que la radiesthésie, c'est parce que, dès le départ des travaux et publications du professeur (L. Nahmani par exemple) on établit une relation entre le stress et la réponse musculaire. Toutefois, il n'est pas plus simple de faire un test musculaire que de pratiquer le pendule. Dans les deux cas, un entraînement est nécessaire. Le test présenté ci-dessous doit donc lui aussi être mené par une personne en ayant l'expérience.

Le testeur (A) et le patient (B) se posent dans un lieu sans stress (psychologique, gébiologique, ...). Le testeur A se place alors derrière le testé B. A demande alors à B de tendre son bras droit à l'horizontale et de résister normalement à la pression exercée sur son poignet (figure 1). Si vous êtes le testeur A, il faut alors appliquer une simple pression, juste pour obtenir une contre-réaction. Nul besoin de passer à l'épreuve de force ;o)

Fig.1: OK

Fig.2: NON

Fig.3: OUI

Vous venez de calibrer le OK, le OUI si vous préférez, c'est à dire la réponse en dehors de tout stress. il suffit alors de présenter la situation à tester, si elle provoque un stress, si elle est vécue comme nuisible par le corps, le muscle ne résistera pas, il "s'effondre" (figure 2). C'est le NON du pendule. A l'inverse si la situation présentée est structurante pour le patient, est non stressante, alors, le tonus musculaire reste intact et la personne résiste (figure 3). La situation à tester peut être réelle ou virtuelle. Ainsi, si l'on veut tester la nocivité de l'émission OEM d'un poste de TV, il suffit après le test de calibration (figure 1) de rapprocher la personne de la TV et de refaire le test. Idem avec un téléphone portable par exemple.

Un autre type de situation réelle est le test de la nourriture. Côté virtuelle, il suffit, par exemple, de demander à la personne de penser à une situation tragique, la mort d'un proche par exemple, pour immédiatement voir le bras s'effondrer sous la moindre pression. On demande donc au patient d'évoquer la situation mentalement et l'on fait le test. Une dernière variante, est celle qui correspond à la radiesthésie mentale. Cette fois-ci c'est le testeur (A) qui dit ou même qui pense à la situation. On peut ainsi évoquer les différentes relations familiales ou professionnelles et savoir qu'elle est celle qui dé-harmonise de façon chronique la personne.

Même si vous êtes radiesthésiste ce test peut avoir un intérêt, celui d'être intéressant. Ainsi, mes parents dormaient mal suite à l'achat d'un nouveau matelas "multi-spires". Alertée par ma mère, elle me dit "tu sais ton père va très mal accepter de changer au bout de quelques mois un matelas qui coûte si cher". J'ai donc vérifié au pendule la nocivité de ce nouveau matelas et ensuite j'ai pratiqué le test musculaire du bras sur mon père. Il faut savoir que c'est un "costau". C'est donc avec surprise qu'il a vu avec quelle facilité je pouvais abaisser son bras en l'amenant près du lit et en lui demandant de penser à son sommeil. Il a donc accepté de rechanger de matelas pour un de type "bultex".

Enfin, comme précisé dans l'introduction, il ne faut non plus croire que le test musculaire est fiable pour tous et ne nécessite aucune préparation. Pour les personnes intéressées je vous conseille la K7 vidéo "Kinésiologie: La santé par le toucher (niveau 1) par JC et R Guyard". Vous y découvrirez visuellement tout le protocole nécessaire qui comprend des calibrations multiples (14) et les réajustements en cas d'incohérences.

Retrouver sur CanadianDowsers.org/Article_Wilson3.html tous les tests K qui peuvent remplacer le pendule.

N° 36 Juin 2004

LE SENTIER DE LA GUERISON

Sur une base, librement adaptée, d'un texte de Jean-Jacques Crèvecœur

« Pendant très longtemps, la maladie a été considérée comme une fatalité, un coup de malchance devant lequel nous nous retrouvions impuissants. Il ne nous restait plus alors qu'à nous en remettre au pouvoir du médecin. Quand, pour la première fois, un cancérologue - le Docteur Hamer - démontra scientifiquement que toutes les maladies étaient déclenchées par un choc brutal vécu dans l'isolement, alors, pour la première fois, le développement de toutes les maladies connues: cancer, sclérose en plaques, fibromyalgie, ... apparurent comme un processus déclenché et contrôlé par le cerveau selon des lois très précises. Aujourd'hui, de grands chercheurs (Professeur Beljanski, Professeur Vincent, ...) et de grands thérapeutes (Docteur Sabbah, Docteur Soulier, Docteur Sellam, Christian Flèche, Jacques Martel, etc.) ont démontré que la maladie entretenait des liens profonds avec nos conflits psychologiques, relationnels ou existentiels mal gérés. »

Le sentier de la guérison peut donc être envisagé en cherchant comment reprogrammer l'arrêt de ce processus pathogène. Une première piste est de décoder le pourquoi afin de pouvoir rendre la solution "mal-a-dit" inutile.

« Le raisonnement du docteur Hamer était simple: si un choc conflictuel est à l'origine du déclenchement de la maladie, la résolution du conflit amènera sûrement le cerveau à donner l'ordre de faire disparaître la maladie et de ramener l'organisme à l'équilibre. C'est ainsi que de nombreux cas de guérison "spontanée" de maladies réputées incurables ont été rapportés par le docteur Hamer et ses successeurs. Par exemple, j'ai perdu mon emploi brutalement, je ne m'y attendais pas; je me sens, du coup, dévalorisé et je déclenche un cancer des os. Je parviens à retrouver un emploi où je suis mieux considéré. Mon conflit de dévalorisation est résolu. Mon cancer des os disparaît. »

Toutefois, les schémas ne sont pas toujours aussi simples et même souvent très complexes. Retrouver le pourquoi, le sens est donc un véritable jeu de piste où notre intuition, soutenu ou non par notre pendule, sera d'une grande utilité à condition de savoir rester dans l'entière subjectivité de la personne ce qui demande un grand lâcher prise de l'Ego.

REFLEXION RADIONIQUE

Certains parlent de "prière", d'autres préfèrent le terme "intention à distance", ou encore "désir d'empathie" ou encore ... . Mais toutes ces recherches relèvent du domaine de "la médecine de la troisième Epoque" et de la non-localisation de l'esprit ! On ne parle donc ici que de la capacité de l'esprit humain à fonctionner en dehors des limites du corps et du cerveau de l'individu !...

LA CRISTALLISATION SENSIBLE

La structure reflet de la vie

  • Au cours des news, nous avons abordé de nombreuses méthodes d'objectivation du subtil. Certaines étaient très visuelles comme l'effet Kirlian (voir news n°21) ou les cristallisations d'Emoto (voir news 22). Aujourd'hui, Bernard Balory nous partage de très belles photos de cristallisation sensible qu'il a réalisées lui-même et nous initie par là même à cette méthode.

A partir d’indications fournies par Rudolf Steiner, fondateur du mouvement anthroposophique, E. Pfeiffer met au point au début du XXéme siècle, la méthode d’analyse globale par cristallisation sensible.

Le principe consiste à laisser macérer des extraits de substance à tester (salade, feuilles, graines...), puis à filtrer cette préparation. Elle sera mélangée au chlorure de cuivre et disposée sur des plaques de verre pour être ensuite stockée dans une étuve dans des conditions strictes de température et d’hygrométrie. Après un temps de 12 à 14 heures, le chlorure de cuivre se sera organisé et donnera une image de cristallisation:

Mycother-Algother (culture de blé bio)

Sève de Bouleau bi-ferlentée

Vinaigre de Miel

Hms90: Isolat protéique de lactosérum

Cette méthode à pour but de donner la possibilité aux producteurs et aux consommateurs de produit alimentaire de s’assurer d’une façon simple et sure de la présence et de l’importance des forces formatrices dans le vivant par rapport à l’image de la cristallisation.

La cristallisation au chlorure de cuivre a la capacité de détection d’un produit sain mettant en évidence l’équilibre ou le déséquilibre de la substance testée.

C’est un outil qualitatif. Les méthodes qualitatives précédent la science du vivant comme la spagyrie a précédé la chimie.

Elle permet de représenter la qualité d’un aliment ou d’une boisson à l’écart de ses valeurs chimiques.

Elle permet aussi d’étudier différents modes de cuisson comme la cuisson au micro-onde qui appauvrit les vitamines des groupes B et C, notamment sur le lait en accélérant sa décomposition.

La cristallisation sensible permet aussi de confirmer le caractère dévitalisant de divers produits (raffinage, stérilisation, produit de synthèse, colorant, conservateur). Ci-dessus, vous pouvez voir sur les deux images de droite une salade de grande distribution et sa destruction totale au bout de 15 jours.

Merci à Bernard Balory pour cette présentation de la cristallisation sensible.

Salade bio. >>>

Salade biot. 15 j après

Salade gde distrib. >>>

Salade gde distrib. 15j après

LE RESSENTI DU PENDULE VU PAR LA MECANIQUE

Le Moment d'Inertie

Aujourd'hui nous allons découvrir le pendule avec l'oeil du physicien, du mécanicien. L'étude de l'oscillation du pendule fait peut-être remonter des souvenirs à certains: c'est du programme de physique de première et terminale scientifique. Sans reprendre un cours complet, nous allons toutefois prendre certains éléments théoriques et voir, dans la pratique radiesthésique, quelles en sont les conséquences.

Commençons par le cas le plus classique où l'on considère le pendule comme une masse ponctuelle au bout d'un long fil souple. C'est ce modèle qu'a utilisé Rocard dans ces approches, il a donc utilisé un "grand" pendule, c'est-à-dire une matière dense au bout d'une grande ficelle (voir photo ci-contre). Intuitivement on sent bien que, dans ce cas, le ressenti kinesthésique sera dépendant du poids et de la longueur du fil. Voyons ce que nous apprend la physique:

Pour une masse ponctuelle, l'inertie (notée I) qu'oppose le corps solide à tous mouvements est donnée par le théorème de Huyghens soit I=md². On peut donc noter que l'inertie (et donc le ressenti) est directement proportionnelle à la masse et proportionnelle au carré de la distance (la longueur du fil multipliée par la longueur du fil). Prenons comme exemple un pendule de 50 grammes avec une ficelle de 0,30m (30cm). Son inertie est donc de 50x0.3x0.3= 4.5 g.m2. Si le pendule double de poids, I double et passe à 9. En revanche, si c'est la longueur de la ficelle qui double, I passe à 18 soit 4 fois plus! En se basant sur ce principe voici trois pendules qui donnent "le même moment d'inertie" donc le même type de ressenti kinesthésique:

Voyons maintenant ce qui se passe si le pendule n'est pas assimilé à une masse ponctuelle. Dans ce cas, sa forme aura une importance, une sphère (pendule bille ou goutte d'eau) n'aura pas le même moment d'inertie qu'un cylindre long (pendule des bâtisseurs ou Egyptien). Globalement, l'inertie sera de la forme I+J où I est l'inertie de Huygens vu ci-dessus et J l'inertie propre à la forme. Comme les formulaires de physique ne nous donnent pas la formule exacte pour un pendule des bâtisseurs, nous nous contenterons d'une formule approchée, celle de la tige mince soit J=1/3mL². Pour le pendule de référence "A", en considérant qu'il ait une longueur propre de 7cm, nous obtenons J=1/3x25x0.07x0.07 soit seulement 0.04 g.m2 ce qui est négligeable par rapport aux 4.5 g.m2 obtenu précédemment pour I (I+J = 4.5+0.04 = 4.54).

  • Première conclusion: nous dirons que, si le fil du pendule est long, alors sa forme est non significative d'un point de vue kinesthésique.

Voyons maintenant, le cas des radiesthésistes qui se suffisent de quelques centimètres de cordelette pour leur pendule. Prenons la version "A" de notre pendule de référence (25g, L=7cm). Si la cordelette est de 5cm seulement, I vaut 0.06 (I=3md²=25x0.05x0.05) et J vaut 0.04 (J=1/3x25x0.07x0.07). Dans ce cas, l'inertie due à la forme du pendule (J=0.04) est aussi importante que celle due à son poids et à la longueur de la cordelette (I=0.06)

  • Deuxième conclusion: si le fil du pendule est court, alors la forme a autant d'influence que le reste (d'un point de vue kinesthésique).

Pour aller encore plus loin, on pourrait non plus considérer la cordelette comme un fil souple mais comme une chaînette ou encore un fil rigide. Comme les formules deviennent alors très vite complexes, aussi nous n'aborderons pas cette facette du problème. On peut juste remarquer qu'un pendule avec une ficelle très rigide, c'est presque un bobber (voir news n°27).

Si nous nous sommes volontairement centrés sur le côté physique via le moment d'inertie, cela ne veut pas dire que les autres paramètres: géométrie de la forme, matière, couleurs, .... sont sans importance. Cela veut simplement dire, que, dans le cadre d'un modèle purement physique, le ressenti kinesthésique dépend essentiellement des paramètres évoqués ci-dessus. Si le modèle que vous utilisez intègre les ondes de formes par exemple, la géométrie du pendule devient importante et un pendule des bâtisseurs ne sera plus équivalent à un pendule égyptien. De même, si vous voulez intégrer la chromo, la couleur du pendule n'est plus neutre. En revanche, si dans mon protocole, je me limite volontairement à considérer le pendule comme un amplificateur physique de mes mouvements inconscients, alors, l'inertie est le facteur prépondérant.

ARBRE DES CHOIX

Cadrans structurés et structurants

Sur le site Rad & Santé, j'évoque de nombreuses fois l'intérêt de l'utilisation des cadrans, notamment au chapitre "Conception et utilisation des planches". Toujours sur le site, au chapitre "Réharmonisation", je présente l'avantage de la méthode dichotomique pour le choix d'une solution de réharmonisation. En appliquant cette méthodologie, un choix parmi plus de 1000 produits se fait en seulement 10 questions de type Oui/Non! Aujourd'hui je vous propose d'aller plus loin en associant ces deux principes avec un troisième qui est celui du "Mind Map" ou arborescence que j'ai utilisé pour présenter le plan du site. Plutôt qu'un long discours voici tout de suite deux exemples de planches qui intègrent des cadrans, des bifurcations dichotomiques ou plus et une topographie de type "arbre" (voir pages suivantes).

Supposons que lors du bilan, le patient résonne sur une solution liée au corps. Je sors ma planche "Corps" (la première présentée ci-dessus) et demande à mon pendule de m'indiquer le bon chemin (comme en recherche d'eau au pendule sur terrain). Supposons que mon pendule oscille sur la branche principale, je remonte alors la ligne, attentif à chaque embranchement. Supposons que le pendule bifurque à droite vers le cadran général "Yoga du corps". Je remonte alors cette ligne pour finir sur un triple choix. Supposons alors que le pendule balance sur la branche de gauche "Chityanubhuti Yoga". Je sors alors ma planche "Chityanubhuti" (la deuxième ci-dessus) et à nouveau j'arpente l'arborescence afin de déterminer la posture recommandée.

Comme vous pouvez le constater, certains cadrans sont directement intégrés sur la planche corps, d'autres non. Personnellement je conçois mes planches sous PowerPoint et tiens compte du rendu graphique afin de garder une bonne lisibilité, un bon espacement entre chaque item. D'autres préféreraient peut-être des planches plus chargées, le nombre de planches étant alors réduit au strict minimum. Pour ceux qui débutent et qui préfèrent en rester au Oui/Non, il suffit de parcourir la planche en posant le doigt de la main libre sur chaque branche et de tester en Oui/Non. A vous de voir, ou plutôt de pratique ;o)

news-rq-t2