Dossiers‎ > ‎

Article : Hoponopono

Historique

Hoʻoponopono est une tradition spirituelle de réconciliation des anciens Hawaïens que l'on retrouve dans toute la région de l'océan Pacifique. Le hoʻoponopono traditionnel est dirigé par un shaman ou un guérisseur pour ré-harmoniser, rétablir l'équilibre sur le plan physique et psychique. Hoʻo peut être traduit par "lancer une action", et ponopono par "remettre en ordre, harmoniser, nettoyer". 
C'est Mme Morrnah Simeona (1913-1992), qui en 1976 commença à revisiter hoʻoponopono pour l'adapter aux réalités sociales de son temps. Elle en fit une thérapie d’entraide psycho-spirituelle, que chacun peut aussi pratiquer seul. Après 1992, c'est le Dr Hew Len, étudiant direct de Mme Simeona, qui prend la relève et continue à diffuser cette approche. Avec la sortie du livre "Zéro limite" en partenariat avec le coach international le Dr Joe Vitale, en 2007, la méthode obtient une porté internationale. 

Ho'oponopono version Quantique

En ce début de troisième millénaire, la méthode Ho'oponopono peut à nouveau être revisitée, réactualisée en fonction des nouvelles énergies de l'ère du Verseau. Pour cela, il faut tenir compte de points importants :
  • Dans l’ancien monde, le cycle d’évolution passait par l’expérimentation de toutes les facettes émotionnelles, les pratiques d’avant 1999 sont donc, par essence, à connotations émotionnelles. 
  • Dans le nouveau monde, c’est la facette dite spirituelle qui est à travailler, à expérimenter, la dualité bien-mal doit donc être transcendée.
  • L’approche Quantique, non-espace / non-temps, permet de simplifier énormément tous les protocoles de l’ancien monde à condition de bien maintenir l’intention et de garder une belle cohérence action/pensée/objectif/moyen. 
  • L’inter-monde, cette période de profond changement énergétique, a la particularité d’obliger à une « remise-à-zéro » des habitudes, repères, programmes et donc de permettre un nettoyage bien plus simple et rapide. 
Nous vous proposons une version « ho'oponopono post-2012 ». Vous trouverez à chaque fois la phrase du protocole minimal et ensuite les explications ou la mise en contexte ou les variantes possibles : 

1- J’accueille "Je me sens mal" et je l’observe.

Nous partons d’une constatation réelle, un vécu, un ressenti. Pour une raison connue ou inconnue nous nous sentons mal, physiquement, émotionnellement ou mentalement. 

2- Je reconnais qu’il y sûrement des programmes ou des mémoires qui se sont réactivées consciemment ou inconsciemment pour provoquer ce mal-être. 

A mon insu la plupart du temps, face à la situation visible ou subtile que je vis, des programmes se mettent en route ou des mémoires rentrent en résonance. Je peux le reconnaître tout en affirmant que mon objectif n’est pas le mal-être. Il y a donc un problème malgré moi lié à des programmes ou des réactivations de mémoires. 

3- Si ces programmes ou ces mémoires sont devenus inutiles, et créent du mal-être, il est souhaitable de les nettoyer.

Bien sûr si les programmes en questions sont toujours actifs et utiles, il n’est pas écologique de les gommer. En revanche, si ces programmes étaient utiles dans l’ancien monde (avant 1999), voir très utiles pour bien travailler la facette émotionnelle de notre persona, ils peuvent être devenus complètement inutiles ce jour et pour le futur. Hors ils créent un mal-être en moi, il est donc urgent de les nettoyer. 

4- Aussi, merci de nettoyer tous ces programmes devenus inutiles... 

Dans l’ancien monde, afin d’augmenter la tension émotionnelle interne, le divin était externalisé. Dans le cadre d’une spiritualité incarnée, c’est la présence du Divin en soi qui devient plus structurant et écologique. C’est donc directement à notre partie divine - notre âme, notre conscience supérieure, l’énergie de Vie, … - à qui nous nous adressons pour effectuer ce nettoyage. 
Pour débuter il est préférable d’avoir un support, ensuite, même avec la pratique et l’habitude, une personne sur deux environ, garde une meilleure efficacité avec un support. Personnellement, nous utilisons le pendule, non pas en tant que biotest pour avoir une réponse mais tout simplement comme activateur, comme incarnation de notre intention. Tout pendule improvisé fait l'affaire y compris le sachet de thé ou une alliance au bout d'un cheveu.
On lance le pendule en rotation....
Et on répète en boucle, comme un mantra :
"merci de nettoyer tous ces programmes devenus inutiles, ..."
Pendant ce temps le pendule tourne tout seul, sans notre volonté, on le laisse faire. Il peut alors s’accélérer, changer de sens, voir même s’inverser, et ce plusieurs fois. Peu importe, tant que le travail de nettoyage se fait, le pendule maintient son mouvement.
Ho ponopono
Bien sûr, vous pouvez adapter le mantra à votre vocabulaire, à votre ressenti. Par exemple:
"merci de me libérer de tous les programmes devenus inutiles qui créent cette souffrance"
Quand le pendule faiblit on passe à la phase suivante.

5- Merci de nettoyer toutes les mémoires devenues inutiles...

Les mémoires sont le résultat de nos expériences et de nos vécus. Elles existent forcément et ne sont ni bonnes ni mauvaises. En revanche, elles peuvent rentrer en résonance avec les situations que nous rencontrons et du coup sur-activer certains programmes, certaines réactions. Le mot "nettoyer" prend là un sens particulier, ce n’est pas gommer puisque c’est impossible, c’est plutôt ranger, mettre à sa juste place, désamorcer. 
Tout en laissant le pendule agir à sa guise, on répète en boucle le mantra vu ci-dessus ou, si on préfère, on l'adapte comme suit:
"merci de ranger les mémoires dans le jardin des mémoires anciennes"
On peut terminer en associant les deux mantras en un seul:
"Merci de nettoyer tous les programmes et toutes les mémoires devenus inutiles qui sont à la base du mal-être que j’ai ressenti"
Votre ressenti doit s’alléger, au fur et à mesure que le pendule tourne puis ralentit, vous devez vous sentir mieux, comme libéré d’un poids. Si le mal-être était perceptible dans une région de votre corps (le plexus ou le front par exemple), vous devez sentir son intensité baisser et même s’évanouir complètement. 
Vient alors la dernière phase.

6- Je vous aime, je l’aime, je m’aime.

Si "Merci" exprime de la reconnaissance, il reste à finir avec une intention d’Amour universel. Cette intention se concrétise à travers trois "je t’aime": 
  • Un vis-à-vis de la Source, notre conscience supérieure, l’énergie Divine qui a fait le nettoyage
  • Un vis-à-vis de l’autre : l’organisme, le mécanisme ou la personne que l’on a associé à notre mal-être (si vous étiez vraiment seul avec vous même, cette phrase est inutile) 
  • Un vis-à-vis de soi-même, énergie Divine incarnée.
La base étant le nettoyage de ce qui est disponible, de ce qui est mûr, il est souvent nécessaire de reprendre le processus complet plusieurs fois dans la journée, et ce, pendant plusieurs jours. Si c’est nécessaire, c’est la preuve que la programmation était profonde et bien ancrée, et que, comme l’oignon qui a de nombreuses couches, il faut procéder par couche successive en laissant une certaine maturation entre deux. 

Commentaires

Afin de permettre au lecteur de mieux s'approprier ce processus d'auto-thérapie, vous trouverez ci-dessous le partage de personnes utilisant Hoponopono Quantique avec des retombées très positives.

Partage 1

Personnellement, j'utilise beaucoup Hoponopono à chaque fois que l'un de mes comportements ou que le comportement d'une personne extérieure avec laquelle je ne suis pas forcément en relation, me dérange. Cela stoppe toute pensée de jugement, tout en étant dans la conscience qu'il y a certainement un domaine dans ma vie, avec moi-même, où j'agis de la même façon. Par exemple, un conducteur passe au feu orange alors qu'il pouvait s'arrêter : pratiquer Hoponopono vient couper court à toute réaction inutile.

Partage 2

Suite à un comportement que je trouve irrespectueux, je sens dans mon corps toutes les hormones et les neurotransmetteurs qui se déclenchent et provoquent en moi un mal-être bien réel . Mal-être qui peut durer, le mental embrayant sur le ressenti, dix ou quinze minutes sur le sujet. En faisant Hoponopono tout de suite, en moins d'une minute je redeviens no-stress et n'y pense même plus.  
Un autre cas, c'est quand je sens de l'anxiété monter pour un événement à venir. Je fais alors Hoponopono immédiatement et à chaque fois que la pensée anxiogène revient. J'aborde ainsi l’événement sans stress.

Partage 3

Dans un livre de développement personnel, j'ai lu la proposition d'exercice suivante:
"Prenez une feuille et listez les personnes de votre famille proche dont vous sentez qu’ils sont distants ou ont de l’animosité envers vous."
Ensuite plutôt que de rentrer dans une auto-analyse ou le mental et donc l'Ego sont prépondérants, j'ai tout simplement fait Hoponopono sur chaque item, sur chaque relation.  Ça m'a pris du temps la première fois, mais moins quand j'ai recommencé. Au bout d'une semaine, je me sentais no-stress dans toutes les relations et j'ai pu le vérifier lors de la fête de famille qui suivit, quinze jours plus tard.